Navigation – Plan du site

AccueilNuméros93DossierLes « pratiques robustes » de réd...

Dossier

Les « pratiques robustes » de rédaction du mémoire à la HEP-BEJUNE : une question de posture d’écriture ?

“Best practices” for drafting professional dissertations at HEP-BEJUNE: a question of the writer’s stance?
François Joliat et Francesco Arcidiacono
p. 17-32

Résumés

Rédiger un mémoire en formation à l’enseignement engage un processus d’écriture longue qui articule des savoirs différents. Nous analysons la production des mémoires de la HEP-BEJUNE afin de comprendre quelles sont les postures d’écriture qu’endossent les étudiants et comment identifier des « pratiques robustes » d’écriture pour ce genre discursif. Deux échantillons de mémoires ont été comparés (mémoires primés et mémoires non primés) selon une méthode mixte. Les résultats montrent une grande homogénéité des postures d’écriture professionnelle et académique/critique qui déterminent des modèles de « pratiques robustes » de rédaction, visant une transmission intelligible de l’expérience au travers du mémoire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

1. Littéracie professionnelle, circulation des savoirs et pratiques robustes
2. Mémoire de recherche pour les futurs enseignants
3. Méthode
4. Résultats
4.1. Partie « introduction »
4.2. Partie « problématique » 
4.3. Partie « conclusion » 
4.4. Discussion
5. Conclusion et perspectives

Aperçu du texte

Rédiger un mémoire constitue une modalité privilégiée de production de savoirs sur et pour les professions, par la structuration d’une pensée réflexive et la mobilisation de ressources et d’outils d’analyse. La littérature consacrée au mémoire en tant que dispositif de professionnalisation comporte plusieurs niveaux d’analyse et une pluralité d’éléments dont il faut tenir compte. Fabre et Lang (2000) distinguent trois tensions constitutives de cet écrit de fin de parcours de formation. La première résulte du choix de la centration sur le produit ou le processus, sur une formation à ou par la recherche, en référence au paradigme de l’apprenti chercheur ou celui du praticien réflexif. La deuxième tension concerne le statut de l’écriture dévolue à la fonction instrumentale d’exposition d’une pensée déjà constituée ou à la trace d’une aventure de conscientisation. La troisième provient du caractère identitaire du mémoire, par la valorisation d’une trajectoire personnelle de recherche qu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Joliat et Francesco Arcidiacono, « Les « pratiques robustes » de rédaction du mémoire à la HEP-BEJUNE : une question de posture d’écriture ? »Recherche et formation, 93 | 2020, 17-32.

Référence électronique

François Joliat et Francesco Arcidiacono, « Les « pratiques robustes » de rédaction du mémoire à la HEP-BEJUNE : une question de posture d’écriture ? »Recherche et formation [En ligne], 93 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rechercheformation/5978 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rechercheformation.5978

Haut de page

Auteurs

François Joliat

Haute École pédagogique des cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel (HEP-BEJUNE), Suisse

Francesco Arcidiacono

Haute École pédagogique des cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel (HEP-BEJUNE), Suisse

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut Français de l'éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search