Navigation – Plan du site
Lectures
Notes critiques

REUTER Yves (éd.) (2007). Dictionnaire des concepts fondamentaux des didactiques

Bruxelles : De Boeck, 272 p.
Joël Lebeaume
p. 159-161
Référence(s) :

Reuter Yves (éd.) (2007). Dictionnaire des concepts fondamentaux des didactiques, Bruxelles : De Boeck, 272 p.

Texte intégral

1Un recueil des termes forgés par les didactiques des disciplines est bienvenu pour la communauté des didacticiens et plus largement des chercheurs en sciences de l’éducation. Elle l’est aussi pour les étudiants, les administrateurs et la communauté éducative au sens large pour qui ces notions sont parfois devenues usuelles voire des mots courants ou demeurent des expressions absconses. Comme le mentionne Yves Reuter, l’ambition est de répondre aux diverses demandes de ce large lectorat, mais plus fondamentalement de proposer « une sorte de cartographie conceptuelle ». L’organisation de l’ouvrage répond fidèlement à cette intention grâce à une sélection d’une quarantaine de concepts (par exemple : chronogenèse, conscience disciplinaire, dévolution, didactique comparée, disciplines scolaires, évaluation, genre du discours, noosphère, obstacles, pédagogie, rapport à, représentations, tâches) et grâce à leur traitement original. En effet, tous les articles sont traités selon quatre rubriques : 1) Première approche qui est une présentation-définition de la notion ; 2) Éléments d’éclairage qui précisent les préoccupations et les problématiques ouvertes par ce concept et qui situent ce questionnement dans les recherches en sciences de l’éducation ; 3) Questions, problèmes, débats qui discutent ces problématiques, leurs significations, leurs limites et les controverses qui animent ce domaine de la recherche ; enfin 4) Éléments bibliographiques, limités à un maximun de six titres considérés par les auteurs comme les références fondamentales et fondatrices de la notion traitée. Cette présentation est particulièrement réussie car elle permet au lecteur de faire le point en quelques pages sur ces termes et ces concepts selon son registre de lecture. La construction de l’ouvrage permet ainsi d’entrer dans ces domaines de la recherche. Les auteurs ont ainsi privilégié « entrée » et non pas « article » pour souligner ce début qu’ils proposent ou suggèrent. Ce « dictionnaire conceptuel » selon la désignation d’Yves Reuter, est accompagné de trois outils complémentaires : un index des notions jugées importantes et qui sont abordés dans les entrées sélectionnées, un répertoire des principales revues et associations qui offre des indications utiles pour toute information complémentaire et une bibliographie générale qui étend et approfondit les titres recommandés au fil des entrées.

2Ce dictionnaire est une œuvre collective de cinq auteurs Cora Cohen-Azria, Bertrand Daunay, Isabelle Delcambre, Dominique Lahanier-Reuter et Yves Reuter, didacticiens du français, des mathématiques et des sciences, et membres du laboratoire Théodile. Le dictionnaire résulte sans doute d’un souhait et d’un souci de communication au sein de l’équipe motivant la confrontation des concepts privilégiés, et donc des problématiques, dans les champs de ces didactiques des disciplines. C’est en ce sens une proposition pour la (ou les) didactique(s) comparée(s) qui a (ou ont) été ainsi vécue(s) puis conçue(s).

3En fin de la présentation introductive, Yves Reuter invite le lecteur à « s’emparer de cet ouvrage… comme il le souhaite ». Il peut en effet l’utiliser comme tout dictionnaire et suivre éventuellement l’itinéraire guidé par les renvois aux entrées complémentaires, ou bien choisir l’un des outils mis à disposition. Mais il peut aussi s’interroger sur la sélection des entrées et questionner les quelques silences concernant par exemple « situations-problèmes », « problème », « modèle »… ces notions qui sont en revanche développées dans l’ouvrage voisin Mots clés de la didactique des sciences (Astolfi et al., 1997, De Boeck). Cette interrogation se pose alors sur la signification du titre et son ambition « concepts fondamentaux des didactiques » ainsi que sur l’empan couvert. L’analyse des titres recommandés à chacune des entrées (environ 200 en tout y compris les citations multiples) révèle alors des référencements sans doute privilégiés par l’équipe. Les auteurs ainsi convoqués une ou plusieurs fois se répartissent en quatre groupes presque équivalents : les didacticiens du français, des mathématiques puis des sciences et les chercheurs en sciences de l’éducation ou plus largement en histoire, en sociologie et en psychologie notamment. À ces quatre groupes sont adjoints d’une façon très minoritaire quelques travaux de didacticiens de l’EPS, des langues étrangères, de l’histoire ou de la géographie. Au-delà de la cartographie conceptuelle, l’ouvrage donne ainsi une cartographie des didactiques elles-mêmes, de leurs productions scientifiques spécifiques, de la circulation des concepts et de leur reproblématisation éventuelle. Dans cet esprit, c’est aussi une cartographie des communautés didacticiennes avec leurs enjeux scientifiques propres ainsi que leurs enjeux sociaux de positionnement. C’est alors une proposition d’un dialogue fructueux entre les didactiques majeures, pour elles-mêmes et pour les didactiques émergentes.

4Pour les multiples lectures qu’offre cet ouvrage particulièrement attractif, le dictionnaire des concepts constitue un guide de référence et de références.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joël Lebeaume, « REUTER Yves (éd.) (2007). Dictionnaire des concepts fondamentaux des didactiques », Recherche et formation, 57 | 2008, 159-161.

Référence électronique

Joël Lebeaume, « REUTER Yves (éd.) (2007). Dictionnaire des concepts fondamentaux des didactiques », Recherche et formation [En ligne], 57 | 2008, mis en ligne le 07 octobre 2011, consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rechercheformation/900

Haut de page

Auteur

Joël Lebeaume

LIREST — ENS Cachan

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page