Navigation – Plan du site
Une éducation au 3ème corps

La continuité pédagogique : méandres et paradoxes en temps de pandémie

Sylvain Wagnon

Résumés

Comment la notion de continuité pédagogique a-t-elle émergé puis dominé l’ensemble des questions éducatives lors du confinement que nous venons de connaitre ? Notre contribution propose une chronologie de cette notion en temps de pandémie pour comprendre ce que nous révèle la continuité pédagogique de nous même, de notre vision actuelle de l’éducation et des liens entre institution, enseignants, parents et élèves. Cette étude met en lumière une série de mythes : celui de l’enseignement à distance, de l’école à la maison et du tournant numérique. Par ailleurs, nous établissons en quoi la continuité pédagogique est révélatrice de plusieurs paradoxes du système éducatif pour poser quelques pistes de perspectives de cette période si singulière que nous venons de vivre.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1 On peut retrouver l’ensemble des tribunes et entretiens du chercheur sur son site personnel : http: (...)

1Du point de vue éducatif, le confinement forcé que nous venons de vivre a été dominé par la question de la continuité pédagogique, maintien d’un enseignement, entre les enseignants, les parents et les élèves. Comment cette notion est-elle devenue incontournable dès l’annonce de la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités le 16 mars 2020 ? Que nous révèle la continuité pédagogique de notre société et de notre vision de l’éducation ? Que nous apprend-elle de nous même, de notre vision actuelle de l’éducation et des liens entre institutions, enseignants et élèves ?
Devant l’ampleur des questionnements nous nous sommes centrés sur le système français, sans nous interdire des comparaisons avec quelques autres pays. Pour contextualiser notre sujet, nous avons utilisé la presse nationale et locale, la presse éducative mais aussi les écrits de chercheurs qui sont intervenus régulièrement dans les débats. Philippe Meirieu, très actif dés le début du confinement, a régulièrement donné son point de vue sur cette continuité pédagogique.1
Nous chercherons dans une première partie à analyser l’itinéraire de cette notion en temps de confinement. Commente définir ce terme ? Comment et pourquoi a-t-il émergé et est-il devenu le pivot du discours de l’institution scolaire ? En établissant une chronologie de la continuité pédagogique nous pourrons déceler une série de mythes. Tout d’abord celui de l’enseignement à distance, avec la création d’une « nation apprenante », fer de lance de cette continuité pédagogique à la française. Mais aussi mythe de l’école à la maison, avec l’idée d’une transposition de l’école vers l’espace familial sans penser à ses modalités et ses difficultés. Enfin, le mythe du tournant numérique car l’institution a fait comme si ce tournant était généralisé, assumé et entériné.
Nous voudrions dans un second temps établir en quoi la continuité pédagogique fut révélatrice des paradoxes et des contradictions du système éducatif. En effet, dés le début du confinement et de l’instauration par le ministère de l’idée de continuité pédagogique, est apparue la question de l’inégalité sociale et numérique. Ensuite, cette continuité pédagogique a mis en lumière une conception verticale de l’institution scolaire qu’il nous faudra étudier au regard d’une comparaison avec la continuité pédagogique belge. Le troisième paradoxe de cette continuité est un éclairage nouveau sur la coéducation entre parents et école. Le confinement a modifié le rapport des parents à l’école. Cette scolarisation de l’espace familial sera-t-elle une parenthèse ou une mutation de notre conception éducative française.
Une conclusion serait un non-sens pour un tel sujet « à chaud » et nous proposerons donc une série de perspectives de cette continuité pédagogique. Tout d’abord savoir si cet enseignement à distance sera pérennisé et sur quelles bases ? Ensuite en quoi la continuité pédagogique nous impose-telle une réflexion sur les finalités éducatives ? Enfin, cette période va-t-elle permettre de créer un « nouveau contrat scolaire » entre parents, enseignants et élèves.

Itinéraire d’une notion en temps de confinement.

2Comment cette notion a-elle intégré le débat public et monopolisé l’ensemble des questions éducatives ? Le ministère de l’éducation a donné sa définition en précisant que la continuité pédagogique « vise, en cas d’éloignement temporaire d’élèves ou de fermeture d’écoles, collèges et lycées, à maintenir un lien pédagogique entre les professeurs et les élèves, à entretenir les connaissances déjà acquises par les élèves tout en permettant l’acquisition de nouveaux savoirs »2.
Il convient d’établir une chronologie sommaire de l’émergence de ce terme à partir de février 2020 pour en comprendre les intentions et les modalités. Sur ce dernier point, dès l’annonce de la fermeture générale des établissements scolaires le 16 mars, la continuité pédagogique est apparue comme porteuse de plusieurs mythes qu’il nous faut expliciter. En effet, l’objectif premier de la continuité pédagogique semble dans les premiers jours être un impératif pour afficher un maintien du service public d’éducation. Mais la situation a rapidement mis à jour plusieurs mythes. D’abord celui de la réalité d’un enseignement à distance avec l’instauration dune « nation apprenante ». Puis le mythe de « l’école à la maison » qui bouleverse le lien des parents et l’éducation. Enfin, le mythe du tournant numérique qui est apparu une illusion et un moyen pour une pléthore d’entreprises privées d’intervenir dans les relations pédagogiques entre enseignants et élèves.

Emergence d’une notion dans le débat public

3Le terme de continuité pédagogique évoquait avant la crise sanitaire les questions très techniques de l’organisation des cycles scolaires et des liens entre le premier et le second degré. En quelques jours, à partir du 16 mars ce terme inonde les discours avec la fermeture effective des établissements scolaires et universitaires. Comment est-on passé d’un vocabulaire professionnel à un terme générique utilisé par l’ensemble des acteurs de l’éducation ?
L’émergence de ce terme précède de peu le confinement généralisé de la France. Dans la dernière semaine de février, les premières questions sur la continuité pédagogique apparaissent avec la mise en « quatorzaine » de plusieurs milliers de collégiens en contact avec la covid 19 contracté par un enseignant de Crépy en Valois dans l’Oise. Le ministre de l’éducation nationale précise immédiatement que l’éducation nationale est prête à répondre à ce défi grâce à l’action du CNED (centre national d’enseignement à distance) et la rédaction d’une circulaire sur la continuité pédagogique (Battaglia, 2020).
Début mars, la situation impose la mise en quatorzaine de plus de 32000 écoliers et lycéens des départements du Morbihan et de l’Oise. Le terme de continuité pédagogique est de nouveau utilisé par le ministre de l’éducation nationale en assurant qu’elle devient la règle grâce à une plate-forme d’enseignement à distance, « ma classe à la maison » administrée par le CNED et proposant des activités de la grande section de maternelle à la terminale (Morin, 2020). A partir du 16 mars, la fermeture totale tous les établissements scolaires en France soit prés de 13 millions d’élèves et plus de 2, 6 millions d’étudiants, pour une durée indéterminée (Battaglia, 2020) prend de court le ministère qui était resté sur une stratégie de fermetures ciblées et à géométrie variable devenue intenable devant l’ampleur de la situation sanitaire. Le terme de continuité pédagogique entre alors dans les champs médiatiques et politiques quotidiens pour l’école.
Comment assurer cette continuité pédagogique, nouvel impératif ministériel ? Dans un premier temps, toute une multitude de tâches incombent aux services de l’institution scolaire et en « première ligne », comme on commence à dire, les chefs d’établissements et les directeurs d’écoles. Contacter les parents, gérer les personnels non-enseignants, faire un inventaire des moyens ou des non moyens à disposition sont les premières étapes (Graveleau, 2020) alors que les enseignants se retrouvent seuls à réfléchir aux contenus d’un suivi pédagogique et à entretenir comme ils le peuvent des liens avec les parents et les élèves (Cerisier, 2020).

Le mythe de l’enseignement à distance

4Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a lancé à compter du mercredi 18 mars l’opération "Nation apprenante »3 . Ce dispositif, en partenariat avec les chaines de télévisions du service public, doit être un outil pour permettre aux enseignants de maintenir un contact régulier entre les élèves et leurs professeurs.4 Le programme « Lumni »5 complète le dispositif « Ma classe à la maison »6 assuré par le CNED. Grace à ces deux structures le ministère véhicule l’idée qu’il a anticipé l’annonce de la fermeture des établissements scolaires mais aussi que la continuité pédagogique a un contenu.
Dès le 15 mars, Philippe Meirieu pressent que, face à l’impréparation visible du ministère, cette continuité va porter intégralement sur les épaules des enseignants qui devront utiliser leurs propres outils numériques sans aucune aide de leur employeur.7 L’absence de préparation au télétravail et de tout enseignement à distance dans la formation continue des enseignants ne les a pas empêché de faire preuve d’innovation, d’imagination et même de proposer une continuité en maternelle dans les petite et moyenne sections qui n’étaient pas inclues dans le dispositif ministériel8.
Le ministère va ensuite promouvoir le terme de « nation apprenante » chargée de mettre en oeuvre cette continuité pédagogique. Ce terme s’intègre dans une terminologie de la « société apprenante » issue du rapport de Catherine Becchetti-Bizot et François Taddéi de 2017.9 Le ministère déclinera même le terme de « vacances apprenantes ».10 Cette notion est un message politique. C’est la volonté de l’institution de « nationaliser » l’enseignement, de montrer le maintien d’un service national alors même que le confinement a déplacé le pivot de l’enseignement de la sphère publique vers la sphère familiale. Mais si ce terme peut apparaitre lié à l’urgence de maintenir coûte que coûte l’idée d’un enseignement national, n’est-ce pas aussi l’affirmation que l’éducation est avant tout un apprentissage ?11
Dans la réalité, même si les services des académies ont mis en ligne des outils pour les enseignants,12 cette nation apprenante a surtout été le fait des enseignants seuls qui ont dû faire preuve d’imagination13 Cet enseignement à distance a été marqué par un sentiment d’abandon chez les enseignants et une surcharge de travail pour les parents, avec en parallèle de la part du ministère, une injonction répétée dans les médias à maintenir des liens avec les élèves et leurs familles.

Le mythe de l’école à la maison

  • 14 Meirieu Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’Ecole. L’Union. https://www.lunion.fr/id (...)
  • 15 Meirieu Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’Ecole. L’Union. https://www.lunion.fr/id (...)
  • 16 Meirieu, Ph. (2020, 17 avril). L’école d’après…a vec la pédagogie d’avant ? Café pédagogique. http: (...)
  • 17 Leclercq-Vnadelannoitte, A. (2020, 19 mars). Prents télétravailleurs : comment concilier l’inconcil (...)
  • 18 Urgelli, B. (2020, 24 mars). Parents confinés : attention à la tyrannie pédagogique. Le Monde. http (...)
  • 19 Meirieu Ph (2020, 26 mai). Ecole à la maison : l’immense majorité des parents se sont mobilisés. Le (...)
  • 20 Tourret L. (2020, 3 avril). L’école à la maison, un apprentissage en soi. Slate. http://www.slate.f (...)
  • 21 Battaglia, M. (2020, 29 avril). Un retour à l’école progressif et incertain après la fin du confine (...)
  • 22 Lachance J. (2020, 19 avril). Sommes-nous égaux face aux écrans en période de confinement ? The con (...)

5L’idée même d’école à la maison est un non-sens puisque l’école était un espace spécifique et, comme l’a souligné Philippe Meirieu, une « institution faite pour apprendre, mais pour apprendre ensemble »14. L’école est bien historiquement le lieu des apprentissages avec une organisation particulière et un enseignement non pas individualisé mais collectif15 : « faire la classe, c’est articuler le commun et le singulier »16
Le confinement a donc modifié les fonctions « traditionnelles » des acteurs de l’éducation : l’enseignant à l’école et les parents à la maison. Dans cette période nouvelle, les parents se retrouvent avec un rôle nouveau celui d’enseignants en plus d’être parents, c’est-à-dire de « concilier l’inconciliable.»17 Benoit Urgelli s’est inquiété d’une « tyrannie pédagogique » et d’une « surcharge scolaire » si les parents décident de devenir enseignants.18 Le télétravail subi, conjugué à un rôle d’enseignant forcé, nécessite un effort d’organisation dans un climat anxiogène. Certains parents ont très vite été dans l’incapacité de faire face aux attentes et demandes de l’institution scolaire. L’école à la maison est donc bien un mythe véhiculé par le discours ministériel. Si « l’immense majorité des parents se sont mobilisés »19, ils l’ont fait contraints alors même qu’ils ont dû utiliser leur propre matériel numérique, quand ils en disposaient, et tenté de répondre aux demandes enseignantes.
Cette période a montré à de nombreux parents à la fois la difficulté de penser l’éducation et de la faire vivre. Etre enseignant s’apprend,20 et l’école est un espace spécifique non seulement d ‘acquisition de savoirs mais aussi de socialisation. A la fin du moins de mars le ministre de l’éducation nationale chiffrait entre 5 et 8 % le décrochage d’élèves depuis le début du confinement, soit moins d’un million sur les 12 millions de scolarisés. Néanmoins, il faudra attendre fin avril pour que l’argument de la justice sociale et de l’inégalité des parents face à la continuité pédagogique soit invoqué par le ministre de l’éducation nationale2122

Le mythe du tournant numérique

  • 23 Cour des comptes, rapport public thématique. Le service public numérique de l’éducation. Juillet 20 (...)
  • 24 Graveleau. S (2020, 28 avril). Ecole à la maison : le retour de la télévision scolaire. Le Monde. (...)
  • 25 Cerisier, J-F (2020, 13 avril). L’école s’invite à la télé. The conversation. https://theconversati (...)
  • 26 Graveleau, S. (2020, 7 avril). Ecole à la maison : les entreprises Ed tech espèrent titrer leur épi (...)
  • 27 Graveleau, S. (2020, 7 avril). Ecole à la maison : les entreprises Ed tech espèrent titrer leur épi (...)
  • 28 Frau-Meigs, D. ( 2020, 3 mai). Pédagogie à distance : les enseignements du e-confineemnt. The conve (...)
  • 29 Lachance J. (2020, 19 avril). Sommes-nous égaux face aux écrans en période de confinement ? The con (...)

6En juillet 2019, un rapport de la cour des comptes était sans appel sur la question du tournant numérique, estimant que le service publique du numérique était un concept sans stratégie et un déploiement inachevé.23 Le ministère n’a-t-il pas vu dans ce concept de continuité pédagogique le moyen de valider l’idée que le tournant numérique était réalisé ? Les services du CNED, les ENT (environnement de travail des collèges et lycées) et les plate-formes de l’éducation nationale sont des outils existants. Néanmoins l’idée d’un tournant numérique dans l’enseignement par un apprentissage construit et réfléchi du numérique reste un mythe et la période que nous venons de vivre n’a fait qu’illustrer la carence du service public d’éducation en la matière face à des entreprises Ed-Tech qui ont su s’intégrer comme interface indispensable des enseignants pour la continuité pédagogique.
Encore une fois, les enseignants se sont trouvés confrontés, seuls, avec leurs propres outils numériques personnels, à gérer cette urgence d’un passage à un enseignement dématérialisé. Dans l’urgence, et sans formation pour la plupart, une réflexion sur les méthodes a utiliser pour un enseignement numérique réel et actif devenait illusoire. Le mythe du tournant numérique est ainsi perceptible avec l’usage des enseignements Lumni. On a assisté à un retour de la télévision scolaire.24 Cet ensemble de diffusions s’inscrit dans le cadre de la nation apprenante. Ces programmes n’ont pas été créés pour l’occasion mais appartiennent à l’histoire de la télévision éducative25 et à un enseignement scolastique sans insertion dans une logique éducative construite des enseignants.
Cet enseignement à distance non préparé malgré le discours officiel, a permis à toute une série d’entreprises privées d’intervenir dans le champ éducatif26. Les enseignants se sont vus sollicités par les entreprises numériques qui possèdent des outils très compétitifs27 : Klasssroom, openclassrooms, Zoom, Lalilo, Schoolmouv ou autre Maxicours et Discord. Cette offensive du digital Learning pose la question de la possibilité de faire une distinction entre une continuité pédagogique qui vise à éviter le plus possible une rupture entre l’école et les élèves et une continuité éducative qui tente une articulation et une cohérence entre les différents acteurs éducatifs28. L’e-learning se développe, sans prendre en compte l’inégalité des familles face aux écrans29 ni une réflexion sur l’utilisation de méthodes actives.

La continuité pédagogique, révélatrice des paradoxes et des contradictions du système éducatif

7La continuité pédagogique apparait révélatrice des paradoxes du système éducatif français. Sans en être la cause, la continuité pédagogique a mis en lumière certaines contradictions de la conception éducative française. Tout d’abord, la continuité pédagogique est révélatrice de l’inégalité du système éducatif français et de la fracture scolaire, sociale, et numérique entre les élèves. Ensuite, cette période fut révélatrice des tensions dans la gouvernance du système éducatif avec un ministre omniprésent mais qui, en multipliant les interventions et prises de parole, a dessiné une institution centralisatrice et fort peu à l’écoute des cadres locaux et régionaux du ministère comme des enseignants et des parents. Enfin, la continuité pédagogique a mis en lumière la nécessité de repenser la coéducation, c’est-à-dire la place des parents dans le processus des apprentissages et de l’éducation.

La fracture sociale et scolaire

  • 30 Morin V (2019, décembre 3). Enquete Pisa 2018, l’école française toujours aussi inégalitaire. Le Mo (...)
  • 31 OCDE (2018. 20 octobre). Des mesures s’imposent pour s’attaquer aux blocages de l’ascenseur social. (...)
  • 32 Rayou, P. (2010). Faire ses devoirs : enjeux cognitifs et sociaux d’une partique ordinaire. Rennes  (...)
  • 33 Thiann-BO Morel, M. (2020, 30 mars). A la Réunion, la pandémie aggrave les inégalités sociales. The (...)
  • 34 Tribune continuité pédagogique : comment de pas creuser les inégalités ? Cahiers pédagogiques. http (...)
  • 35 Meirieu, Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’école. L’Union. https://www.lunion.fr/i (...)
  • 36 Meirieu, Ph. (2020, 12 avril). L’école à distance doit rester collective. La République du Centre. (...)
  • 37 Meirieu, Ph. (2020, 3 avril). L’enseignement à distance accroit les inégalités. Ouest France. https (...)
  • 38 Meirieu, Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’école. L’Union. https://www.lunion.fr/i (...)

8La continuité pédagogique n’est pas la cause des inégalités sociales, numériques et scolaires mais elle en est un révélateur et, au fil des semaines de confinement, un accélérateur. L’inégalité du système éducatif français est une des caractéristiques relevée par le rapport Pisa de 201830. Une caractéristique récurrente et qui s’accroit puisqu’il faut aujourd’hui 6 générations en France, pour que les enfants de familles modestes atteignent un niveau de revenu moyen.31 Cette fracture scolaire et ce décrochage scolaire ont été étudiés à travers la question des apprentissages à la maison et en particulier l’étude des devoirs. Patrick Rayou et Séverine Kakpo ont bien montré que les travaux personnels à la maison étaient des sources d’inégalités entre les élèves.32
Le confinement et la rupture pédagogique de l’école a aggravé les inégalités sociales et pas seulement scolaires.33 Le ministère, malgré les multiples tribunes qui mirent en lumière cette question sociale majeure34 sera dans le déni jusqu’au milieu du mois d’avril. Après cette date il en fait, au contraire, un argument pour rouvrir les écoles.
Pour Philippe Meirieu, cette crise a agi en révélateur des inégalités car il a manqué « l’inscription dans un collectif, ce rapport direct à un enseignant qui peut intervenir à tout moment pour rappeler l’essentiel, recadrer les choses, donner un conseil précis à un moment donné ».35 L’impréparation à la situation n’a pas permis que cette école à distance soit collective alors même qu’un des objectifs de l’école est de « construire du commun .»36 En rappelant que « la classe n’est pas une juxtaposition d’élèves à qui l’on fournit de travaux individuels »37 , il précise que la classe est « un espace symbolique de construction du collectif et de l’apprentissage du « faire société »38.
Mais cette continuité est aussi révélatrice d’une conception particulière de la gouvernance du ministère de l’éducation nationale.

Une conception verticale de la continuité pédagogique

  • 39 FCPE (2020 31 mars). Communiqué de presse. M. Blanquer, arretez de faire semblant. https://www.fcpe (...)
  • 40 Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer. C (...)
  • 41 Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer. C (...)
  • 42 Circulaire 7515 de la fédération Wallonie-Bruxelles du 17 mars 2020. https://www.gallilex.cfwb.be/d (...)
  • 43 Désir, C. (2020, 17 mars). Communiqué de presse. Continuité des apprentissages durant la suspension (...)
  • 44 FCPE Paris (2020, 23 mars). La continuité pédagogique vue par la Belgique. https://www.fcpe75.org/l (...)

9Les multiples interventions du ministre de l’éducation nationale dans les médias a consisté a donné un impératif de continuité pédagogique qui s’adressait avant tous aux parents et non pas spécifiquement aux enseignants. La « nation apprenante » reprenait une terminologie guerrière développée par l’ensemble de l’exécutif pour lutter contre la pandémie mais ne donnait aucune indication pratique concernant les modalités de mise en ouvre pédagogique. Cette dichotomie entre un discours qui semblait hors sol par rapport à la situation des parents et des enseignants comme des élèves a rendu l’idée même de continuité pédagogique illusoire.
Jean-François Cerisier a souligné ce fossé entre des enseignants qui ont fait de leur mieux avec les moyens à leur disposition et un exécutif arc-bouté sur l’idée de continuité pédagogique. Pour le chercheur, un des éléments d’explication de cette situation est bien « la verticalité du processus ». Une verticalité du discours mais aussi des ressources et des outils proposés. Ainsi la politique de continuité pédagogique apparait comme des injonctions venues d’en haut sans concertation avec les organisations syndicales enseignantes ou associations de parents. Un communiqué de presse de la FCPE du 31 mars interpellait le ministre « si vous arrêtiez de faire semblant » que « tout est sous contrôle » et que la continuité pédagogique était dans un « rythme de croisière » avec des injonctions perpétuelles39.
Cette question de la gouvernance n’est pas née avec le confinement et la question de la continuité pédagogique mais la situation a exacerbé cette verticalité. L’annonce du début du déconfinement a été d’ailleurs marquée par des positions de défiances de certains hauts fonctionnaires du ministère à l’égard de cette politique verticale40. Sous couvert d’anonymat, plusieurs d’antre eux ont dénoncé l’impréparation du ministère face à la pandémie et la dyarchie qui domine et rend complexe une position de confiance venant d’en haut41.
La comparaison avec les mesures prises par le gouvernement belge souligne cette conception verticale française de la continuité pédagogique. La Belgique a connu une simultanéité chronologique de la pandémie avec une fermeture annoncée des écoles mi-mars. Deux circulaires du 17 mars et du 25 avril cadrent la continuité pédagogique puis la fin du confinement42. La première circulaire propose une vision très différente de celle de l’institution française. La ministre de l’éducation de la fédération Wallonie- Bruxelles, Caroline Désir, pose de nombreuses limites à la continuité pédagogique, notamment que « les travaux ne peuvent en aucune manière porter sur des apprentissages qui n’ont pas été abordés préalablement en classe »43. La circulaire souligne que « Si l’enseignant recourt à des modalités d’apprentissage en ligne, il doit impérativement s’assurer que chaque élève du groupe-classe dispose du matériel et du soutien pour s’y consacrer dans des conditions optimales » et surtout que « Les travaux à domicile ne peuvent pas faire l’objet d’une évaluation sommative, mais bien d’une évaluation formative (sans notation) ». Ces dispositions sont perçues comme laissant d’une part aux enseignants une vraie autonomie dans leur travail avec les élèves et d’autre part donnant à la continuité pédagogique une conception très différence de celle du ministre de l’éducation nationale français. Comme l’a immédiatement fait remarquer la FCPE, le ton et les consignes sont différents.44

Une coéducation modifiée

  • 45 Asdih, C. (2017). Coéducation, compétences parentales et professionnelles. Administration & Educati (...)
  • 46 Feyfant, A. (2015). Coéducation : quelle place pour les parents ? Dossier de veille de l’IFÉ. 98. j (...)
  • 47 Reverdy, C. (2020, 16 avril). Les parents, des partenaires particuliers de l’école. Eduveille. IFE.(...)
  • 48 Gaussel, M. (2020, 24 avril). École et parents : des relations en tension. Eduveille. IFE. https:// (...)
  • 49 Giuliani, F. (2019). Changer l’école ou changer les parents  ? Les processus non univoques du chang (...)
  • 50 Monceau G. (2017). Les parents d’élèves dans le management des établissements. Quelques apports de (...)
  • 51 Périer, P. (2018). École et précarité familiale  : quelles frontières invisibles entre parents et e (...)
  • 52 Gaussel, M. (2020, 2 avril). La continuité pédagogique à la recherche d’une véritable coéducation. (...)
  • 53 Bresson, N. & Mellier, D. (2015).. La parentalité en souffrance à l’école. Dialogue. 207(1). p. 83‑ (...)
  • 54 Schaming, Cl. & Marquet, P. (2019). ENT et coéducation école/famille. Spirale. 63(1). p. 37‑49.

10Que nous révèle la continuité pédagogique des paradoxes des relations entre l’institution scolaire, les enseignants et les parents ? C’est toute la question de la coéducation entre parents et enseignants, sujet de recherches important45 et très actuel46, qui est posée. Historiquement les parents ont toujours été des « partenaires particuliers de l’école »47 et la complexité des relations entre enseignants, porteurs d’une culture scolaire et les parents est connue.48 Ces relations sont issues d’une longue histoire qui voit les enseignants, dépositaires de l’institution nationale construire une école le plus souvent contre les parents.49 Les recherches de Gilles Monceau ont également démontré l’importance d’intégrer les parents dans le processus décisionnel de l’éducation des enfants50 De leur coté, Pierre Périer a mis en lumière les défis des relations entre les enseignants et les parents au regard de la complexité des liens entre l’institution scolaire et certaines catégories sociales de parents51.
Le confinent a illustré ce fossé entre des parents favorisés dans le sens où ils ont pu aménager leur travail, être présent et aider à la mise en œuvre d’un enseignement à distance avec leurs enfants et des parents obligés de partir travailler, absents et qui sont peu en capacité d’aider et d’accompagner leurs enfants52.
Cette période a permis aussi aux parents de prendre conscience du travail des enseignants, de leur investissement et pour la plupart de leur abnégation à vouloir maintenir des contacts bienveillants avec les élèves et à permettre le plus possible de vivre cette situation anxiogène dans des conditions acceptables. Du coté des enseignants, ce fut peut-être aussi l’occasion de percevoir que la très grand majorité des parents font tout leur possible, qu’ils sont prêts à beaucoup d’adaptation pour répondre aux attentes de l’institution et des enseignants. C’est peut-être sur ces nouvelles relations parents-enseignants qu’une autre coéducation pourra être construite.
Le dialogue historiquement difficile entre les parents et les enseignants illustre les tiraillements d’une réelle coéducation pourtant fondamentale pour un développement harmonieux des enfants. Les enseignants se sentent parfois fragilisés par les demandes et attentes des ^parents, inquiets de leur coté pour l’éducation et l’avenir de leurs enfants.53. Tous ces éléments se sont retrouvés exacerbés par l’enseignement à distance.54

Perspectives pour l’après

  • 55 Gauthier, F-G. (2020, 31 mars). Le confinement pourrait permettre « le sursaut dont l’éducation a b (...)

11Il serait illusoire de conclure une telle étude « à chaud ». Cela serait d‘ailleurs en soi une prise de position car la question reste de savoir comment nous pouvons penser ce confinement : simple parenthèse ou mutation du système éducatif ? Dans le premier cas, ceux qui voudront ou travailleront à un retour « à la normale » et à la situation antérieure seront dans le déni de cette période. Dans le second cas, il s’agit de penser au monde d’après et faire de cette période un moment de réflexion et d’inflexion de nos modes de pensée. Le 31 mars, devant la multitude d’appels et de tribunes à penser l’après, Roger-François Gauthier posait la question de savoir si le confinement pourrait permettre « le sursaut dont l’éducation a besoin en France et ailleurs »55. Assistera-t-on à un salut « public » qui replacerait l’éducation au cœur des préoccupations de l’Etat et de l’action politique ou assisterons-nous à une privatisation de l’éducation et un éclatement du système public d’éducation ?
Nous voudrions ici dans cette optique cibler trois axes prospectifs qui nous semblent résulter de nos réflexions actuelles sur la continuité pédagogique en tant de pandémie que nous avons connue de mars à mai 2020 : la possible pérennité de l’enseignement à distance, la définition des finalités éducatives et la mise en place d’un nouveau contrat éducatif.

Pérenniser l’enseignement à distance : une mutation éducative ?

  • 56 Cerisier, J-F (2020, 17 mars). Covid 19 : heurs et malheurs de la continuité pédagogique à la franç (...)
  • 57 Jarraud, F. (2020, 13 mai). L’école à distance à l’heure du déconfinement : Premier bilan. Le café (...)
  • 58 Meunier F. (2020, 19 MAI). Proposition de loi n° 2967. Assemblée nationale. Visant à instaurer l’en (...)
  • 59 A la fac, les cours magistraux pourraient encore se faire « à distance » à la rentrée, selon Vidal. (...)
  • 60 Cerisier, J-F (2020, 17 mars). Covid 19 : heurs et malheurs de la continuité pédagogique à la franç (...)
  • 61 Riou, A. (2020, 28 avril). Ed Techs : quelle place dans le monde d’après ? The conversation. https: (...)

12La période du confinement que nous venons de vivre a mis en lumière la complexité d’une mutation immédiate des enseignements présentiels vers des enseignements à distance. Cette situation inédite va-t-elle transformer durablement les façons d’enseigner et faire de cette période un « laboratoire pour repenser l’école à l’ère du numérique » ?56
L’annonce de la fin du confinement et de la réouverture très progressive des écoles à partir du 11 mai n’a finalement pas clos les débats sur la continuité pédagogique et même ouvert celui d’une mutation de la façon d’enseigner entre présentiel et distancieL dans une sorte d’hybridation éducative. Dés le début du déconfinement, le ministre de l’éducation nationale a sous-entendu une pérennisation partielle de l’enseignement à distance.57 Le 19 mai une proposition de loi vise à intégrer l’enseignement distanciel dans l’enseignement « obligatoire ».58 Pour les universités, dés le début du mois de mai, la ministre de l’enseignement supérieur a estimé que le distanciel, sans devenir la norme, serait pérennisé59.
Comment penser ce nouvel enseignement qui ferait de la continuité pédagogique en temps de pandémie le déclencheur d’une mutation éducative fondamental ? Peut-on parler d’une transformation radicale de la forme scolaire classique de la salle de classe avec des enseignants et des élèves ? Jean-François Cerisier estime que « Finalement, plutôt que d’essayer de reproduire à la maison l’école avec sa forme scolaire héritée de Condorcet, la pandémie de Covid-19 pourrait être et sera peut-être un magnifique laboratoire pour repenser l’école à l’ère du numérique. »60
Néanmoins, l’enseignement à distance a aggravé les inégalités entre élèves. Pour les enseignants, c’est une conception nouvelle du travail au-delà des seules modalités qui s’amorceraient. Un enseignement « hydrique », distanciel et présentiel, s’apprend mérite beaucoup d’interrogations et de réflexions pédagogiques politiques, sociales et culturelles61.

La question de l’affirmation des finalités éducatives

  • 62 Gauthier. R-F (2019, 25 mars). Pourquoi l’école française est-elle si réticente à expliciter ses fi (...)
  • 63 Gauthier. R-F (2019, 25 mars). Pourquoi l’école française est-elle si réticente à expliciter ses fi (...)
  • 64 Son Thierry-Ly (2016). Quelles finalités pour quelle ’école ?. Rapport. France Stratégie. Septembre (...)

13Le second axe de perspectives est celui de l’affirmation des finalités éducatives. Parler de pédagogie ce n’est pas s’enfermer dans une logique technicienne. La pédagogie est la mise en œuvre d’une éducation comme projet de société ; c’est l’affirmation d’intentions et de finalités. La question des finalités de l’école est au cœur des transformations de nos sociétés.
La continuité pédagogique mise en place à partir de mars 2020 n’a aucunement été une réflexion sur la pédagogie et les finalités éducatives, elle est restée technique. Pourtant cette période nous a bien montré que penser l’éducation en temps de crise nécessitait une réflexion sur notre vision de l’enfant et de l’adolescent, sur la conception de l’organisation éducative, les relations adultes-enfants, les apprentissages et les méthodes pédagogiques.
Le système éducatif public français assume encore un idéal de transmission d’une culture commune, de « creuset » commun » fondé sur la méritocratie. Dans les faits, la situation est plus complexe et les critiques sont nombreuses, de tous bords, sur la réalité de cette finalité car le système éducatif français est inégalitaire, fondé sur une reproduction sociale et économique. L’idéal de la démocratisation scolaire est resté un idéal.
Roger-François Gauthier a souligné les réticences françaises à expliciter ses finalités62 et le risque qu’une école muette sur ses finalités est une école qui ne propose rien d’autre que l’existant en termes de distribution des savoirs ».63
Le rapport 2016 de France Stratégie mettait en avant le fait que le système français était à la croisée des chemins entre l’actuel modèle de transmission d’une culture scolaire, un modèle de développement de la personnalité individuelle ou un modèle de formation professionnelle64. Le confinement n’a-t-il pas mis en lumière la réalité de ce débat majeur pour l’avenir du système éducatif français ?

Un nouveau contrat scolaire

  • 65 Editorial. (2020 16 mai). L’épidémie et le rôle central de l’école. Le Monde. https://www.lemonde.f (...)
  • 66 Editorial. (2020 16 mai). L’épidémie et le rôle central de l’école. Le Monde. https://www.lemonde.f (...)
  • 67 Mabilon-Bonfils, B. & Jaillet. A (2020, 12 mai). Débat : Entre l’État, les profs et les parents, le (...)

14Le confinement a montré que l’école possédait encore un rôle central dans nos sociétés, qu’elle pourrait même être définie comme le « premier ciment de la société .»65
Cette période a mis en exergue l’importance des relations entre enseignants, parents et élèves.66 Le fameux triangle pédagogique, enseignants, savoirs et élèves, s’est trouvé transformé par le confinement. La continuité pédagogique dessine t-elle un nouveau rôle pour chacun des acteurs de l’éducation ? S’agit-il d’une parenthèse ou d’une nouvelle dynamique ?
Cette continuité pédagogique très formelle a toutefois permis à beaucoup de parents de prendre conscience de l’importance de l’école et de l’engagement et de la créativité des enseignants. La coéducation ne mérite-t-elle pas un nouveau contrat scolaire comme l’écrivent Béatrice Mabilon-Bonfils et Alain Jaillet ?67 Repenser les liens entre enseignants, parents et élèves autour d’une réelle « révolution copernicienne » de la forme scolaire et une révolution pédagogique semble bien un défi majeur pour préparer l’avenir.
Ainsi cette période si singulière du confinement a été révélatrice de nombreux enjeux et à mis en lumière les défis éducatifs de demain.

Haut de page

Bibliographie

André-Micolon, D. (2020 16 avril). Vacances-apprenantes-pour-qui-pour-quoi ? Orientation-education. . https://www.orientation-education.com/article/vacances-apprenantes-pour-qui-pour-quoi ;

Asdih, C. (2017). Coéducation, compétences parentales et professionnelles. Administration & Education. 153. p. 31‑36 

Battaglia, M. (2020, 29 février). Face au coronavirus, l’école française sous le flot de questions. Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2020/02/29/face-au-coronavirus-l-ecole-francaise-sous-un-flot-de-questions_6031325_1473685.html

Battaglia, M. (2020, 13 mars). Coronavirus : de la maternelle à l’université , fermeture générale pendant au moins quinze jours. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/13/coronavirus-fermeture-generale-de-la-maternelle-a-l-universite_6032903_3224.html

Battaglia, M. (2020, 29 avril). Un retour à l’école progressif et incertain après la fin du confinement lié au coronavirus. Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2020/04/29/un-retour-a-l-ecole-progressif-et-incertain-apres-la-fin-du-confinement-liee-au-coronavirus_6038105_1473685.html

Bisson-Vaivre, Cl. & Kherroubi, M. (2017). Parents «  gêneurs » ou «  acteurs ». Administration & Education, 153, p. 5‑8.

Bresson, N. & Mellier, D. (2015). La parentalité en souffrance à l’école. Dialogue. 207(1). p. 83‑96

Cerisier, J-F (2020, 17 mars). Covid 19 : heurs et malheurs de la continuité pédagogique à la française. The conversation. https://theconversation.com/covid-19-heurs-et-malheurs-de-la-continuite-pedagogique-a-la-francaise-133820

Cerisier, J-F (2020, 13 avril). L’école s’invite à la télé. The conversation. https://theconversation.com/lecole-sinvite-a-la-tele-136005

Circulaire 7515 de la fédération Wallonie-Bruxelles du 17 mars 2020. https://www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/46765_000.pdf ;

Circulaire 7550 de la fédération Wallonie-Bruxelles du 25 mars 2020. http://enseignement.be/upload/circulaires/000000000003/FWB%20-%20Circulaire%207550%20(7803_20200425_153614).pdf

Conus, X. & Ogay, T. (2018). Quand l’enseignant s’imagine collaborer avec le parent. Étude de cas autour de la confiance. La revue internationale de l’éducation familiale. 44(2), p. 45‑65.

Cour des comptes, rapport public thématique. Le service public numérique de l’éducation. Juillet 2019 ; https://www.ccomptes.fr/system/files/2019-07/20190708-rapport-service-public-numerique-education.pdf

Désir, C. (2020, 17 mars). Communiqué de presse. Continuité des apprentissages durant la suspension des cours ; https://desir.cfwb.be/home/presse--publications/publications/continuite-des-apprentissages-durant-la-suspension-des-cours.publicationfull.html

Editorial. (2020 16 mai). L’épidémie et le rôle central de l’école. Le Monde. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/16/l-epidemie-et-le-role-central-de-l-ecole_6039868_3232.html

FCPE (2020 31 mars). Communiqué de presse. M. Blanquer, arretez de faire semblant. https://www.fcpe.asso.fr/sites/default/files/2020-03/31-03-2020-M %20Blanquer %20arre %CC %82tez %20de %20faire %20semblant %281 %29.pdf

FCPE Paris (2020, 23 mars). La continuité pédagogique vue par la Belgique. https://www.fcpe75.org/la-continuite-pedagogique-vue-par-la-belgique/

Feyfant, A. (2015). Coéducation : quelle place pour les parents ? Dossier de veille de l’IFÉ. 98. janvier. Lyon : ENS de Lyon 

Frau-Meigs, D. ( 2020, 3 mai). Pédagogie à distance : les enseignements du e-confineemnt. The conversation. https://theconversation.com/pedagogie-a-distance-les-enseignements-du-e-confinement-137327

Gaussel M. (2013). Aux frontières de l’École ou la pluralité des temps éducatifs. Dossier d’actualité Veille et Analyse. 81. janvier. Lyon : ENS de Lyon.

Gaussel, M. (2020, 2 avril). La continuité pédagogique à la recherche d’une véritable coéducation. Eduveille. IFE. https://eduveille.hypotheses.org/15073

Gaussel, M. (2020, 24 avril). École et parents : des relations en tension. Eduveille. IFE. https://eduveille.hypotheses.org/15175

Gauthier, F-G. (2020, 31 mars). Le confinement pourrait permettre « le sursaut dont l’éducation a besoin en France et ailleurs ». Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/31/le-confinement-pourrait-permettre-le-sursaut-dont-l-education-a-besoin-en-france-et-ailleurs_6034988_3224.html

Gibert, A-F. (2020, 20 mai). D’où vient le terme … apprenant. Eduveille. IFE. https://eduveille.hypotheses.org/15351

Gibert, A-F. (2018). Le travail collectif enseignant, entre informel et institué. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 124.

Graveleau, S. (2020 24 mars). Nos écoles continuent de tourner : le quotidien des chefs d’établissements pendant le confinement. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/24/nos-ecoles-continuent-de-tourner-le-quotidien-des-chefs-d-etablissement-pendant-le-confinement_6034173_3224.html

Graveleau, S. (2020, 7 avril). Ecole à la maison : les entreprises Ed tech espèrent titrer leur épingle du jeu. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/04/07/ecole-a-la-maison-les-entreprises-ed-tech-esperent-tirer-leur-epingle-du-jeu_6035792_3224.html

Graveleau. S (2020, 28 avril). Ecole à la maison : le retour de la télévision scolaire. Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2020/04/28/ecole-a-la-maison-le-retour-de-la-television-scolaire_6037960_1473685.html

Giuliani, F. (2019). Changer l’école ou changer les parents  ?. Les processus non univoques du changement de la relation entre l’école et les familles. SociologieS

Hadji, Ch. (2020, 13 mai). A quand les vacances ? Le défi d’une « nation apprenante. The conversation. https://theconversation.com/a-quand-les-vacances-le-defi-dune-nation-apprenante-138371

Jarraud, F. (2020, 13 mai). L’école à distance à l’heure du déconfinement : Premier bilan. Le café pédagogique.http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/05/13052020Article637249542396794122.aspx

Kakpo, S. (2012). Les devoirs à la maison. Mobilisation et désorientation des familles populaires. Paris, :PUF.

Lachance J. (2020, 19 avril). Sommes-nous égaux face aux écrans en période de confinement ? The conversation. https://theconversation.com/sommes-nous-egaux-face-aux-ecrans-en-periode-de-confinement-136130

Leclercq-Vnadelannoitte, A. (2020, 19 mars). Prents télétravailleurs : comment concilier l’inconciliable ?. The conversation. https://theconversation.com/parents-teletravailleurs-comment-concilier-linconciliable-134120

Mabilon-Bonfils, B. & Jaillet. A (2020, 12 mai). Débat : Entre l’État, les profs et les parents, le temps d’un nouveau contrat scolaire ? The conversation. https://theconversation.com/debat-entre-letat-les-profs-et-les-parents-le-temps-dun-nouveau-contrat-scolaire-138406https://theconversation.com/debat-entre-letat-les-profs-et-les-parents-le-temps-dun-nouveau-contrat-scolaire-138406

Meirieu, Ph. (2020, 15 mars) . Ecoles fermées aux élèves : les leçons du virus (et quelques pistes pour les parents). The conversation. https://theconversation.com/ecoles-fermees-aux-eleves-les-lecons-du-virus-et-quelques-pistes-pour-les-parents-133680

Meirieu, Ph. (2020, 17 avril). L’école d’après…avec la pédagogie d’avant ? Café pédagogique. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/04/17042020Article637227058065674645.aspx

Meirieu Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’Ecole. L’Union. https://www.lunion.fr/id150833/article/2020-05-16/philippe-meirieu-lecole-distance-nest-pas-lecole

Meirieu Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’Ecole. L’Union. https://www.lunion.fr/id150833/article/2020-05-16/philippe-meirieu-lecole-distance-nest-pas-lecole

Meirieu Ph (2020, 26 mai). Ecole à la maison : l’immense majorité des parents se sont mobilisés. Le Parisien. http://www.leparisien.fr/societe/ecole-a-la-maison-l-immense-majorite-des-parents-se-sont-mobilises-26-05-2020-8323335.php

Meunier F. (2020, 19 MAI). Proposition de loi n° 2967. Assemblée nationale. Visant à instaurer l’enseignement numérique distanciel dans les lycées, collèges et écoles élémentaires. http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b2967_proposition-loi.pdf

Monceau G. (2017). Les parents d’élèves dans le management des établissements. Quelques apports de la recherche. Administration & Education. 153. p. 67‑73.

Monceau G. & Larivé, S. (2019). Tentations et tentatives d’éduquer les parents. Sociétés et jeunesses en difficulté. 22.

Morin, V. (2020, 3 mars). Coronavirus : face au confinement, l’éducation nationale s’organise. Le Monde. https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/03/coronavirus-face-au-confinement-l-education-nationale-s-organise_6031638_3244.html

Morin V (2019, décembre 3). Enquete Pisa 2018, l’école française toujours aussi inégalitaire. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/12/03/pisa-2018-les-eleves-francais-legerement-au-dessus-de-la-moyenne-de-l-ocde-dans-un-systeme-toujours-tres-inegalitaire_6021440_3224.html

OCDE (2018. 20 octobre). Des mesures s’imposent pour s’attaquer aux blocages de l’ascenseur social. http://www.oecd.org/fr/presse/des-mesures-s-imposent-pour-s-attaquer-aux-blocages-de-l-ascenseur-social.htm

Passily, A. (2020 27 mars). Comment les profs de maternelle continuent à s’occuper de vos enfants. Slate. http://www.slate.fr/story/188913/education-nationale-confinement-enseignants-maternelle-improvisation-cours-distance-activites-ateliers-relations-parents

Périer, P. (2018). École et précarité familiale  : quelles frontières invisibles entre parents et enseignants  ? La revue internationale de l’éducation familiale. 44(2). p. 25‑43 ;

Périer P. (2019). Des lieux pour les parents dans les écoles des quartiers populaires  : conditions d’accès et enjeux. Les Cafés des parents. p. 89‑100 ;

Périer P. (2019). Des parents invisibles : l’école face à la précarité familiale. Paris : Presses Universitaires de France.

Rayou, P. (2010). Faire ses devoirs : enjeux cognitifs et sociaux d’une pratique ordinaire. Rennes : PUR. 

Reverdy, C. (2020, 16 avril). Les parents, des partenaires particuliers de l’école. Eduveille. IFE.https://eduveille.hypotheses.org/15165

Riou, A. (2020, 28 avril). Ed Techs : quelle place dans le monde d’après ? The conversation. https://theconversation.com/edtechs-quelle-place-dans-le-monde-dapres-132713

Schaming, Cl. & Marquet, P. (2019). ENT et coéducation école/famille. Spirale. 63(1). p. 37‑49.

Son Thierry-Ly (2016). Quelles finalités pour quelle ’école ?. Rapport. France Stratégie. Septembre. https://www.strategie.gouv.fr/publications/finalite-ecole

Taddei, J-F., Becchetti-Bizot, C. et Houzel, G. (2017). Vers une société apprenante, Rapport sur la recherche et développement de l’éducation tout au long de la vie. Paris : Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement et de la recherche.

Thiann-BO Morel, M. (2020, 30 mars). A la Réunion, la pandémie aggrave les inégalités sociales. The conversation. https://theconversation.com/a-la-reunion-la-pandemie-aggrave-les-inegalites-sociales-133809

Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer. Café pédagogique. 13 mai 2020. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/05/14052020Article637250435761243497.aspx.

Tribune continuité pédagogique : comment de pas creuser les inégalités ? Cahiers pédagogiques. https://www.cahiers-pedagogiques.com/Continuite-pedagogique-comment-ne-pas-creuser-les-inegalites ;

Tribune continuité pédagogique ou rupture d’égalité, 23 mars 2020. Café pédagogique. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/03/23032020Article637205439981695522.aspx

Tourret L. (2020, 3 avril). L’école à la maison, un apprentissage en soi. Slate. http://www.slate.fr/story/189174/confinement-coronavirus-ecole-maison-education-enfants-parents-profs-inegalites-decrochage

Urgelli, B. (2020, 24 mars). Parents confinés : attention à la tyrannie pédagogique. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/24/parents-confines-attention-a-la-tyrannie-pedagogique_6034193_3224.html ; Urgelli, B. (2020, 15 avril). Ecole à la maison : les enfants vont perdre deux mois d’école, peut-être plus, est-ce vraiment un drame ? Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/04/15/ecole-a-la-maison-les-enfants-vont-perdre-deux-mois-d-ecole-peut-etre-plus-est-ce-vraiment-un-drame_6036670_3224.html

Haut de page

Notes

1 On peut retrouver l’ensemble des tribunes et entretiens du chercheur sur son site personnel : http://www.meirieu.com/actualite_8_09.html.

2 https://www.education.gouv.fr/continuite-pedagogique-tous-mobilises-merciauxprofs-303276

3 https://www.education.gouv.fr/operation-nation-apprenante-303174

4 https://www.education.gouv.fr/ma-classe-la-maison-mise-en-oeuvre-de-la-continuite-pedagogique-289680

5 https://www.lumni.fr/

6 https://www.cned.fr/maclassealamaison/

7 Meirieu, Ph. (2020, 15 mars) . Ecoles fermées aux élèves : les leçons du virus (et quelques pistes pour les parents). The conversation. https://theconversation.com/ecoles-fermees-aux-eleves-les-lecons-du-virus-et-quelques-pistes-pour-les-parents-133680

8 Passily, A. (2020 27 mars). Comment les profs de maternelle continuent à s’occuper de vos enfants. Slate. http://www.slate.fr/story/188913/education-nationale-confinement-enseignants-maternelle-improvisation-cours-distance-activites-ateliers-relations-parents

9 Taddei, J-F., Becchetti-Bizot, C. et Houzel, G. (2017). Vers une société apprenante, Rapport sur la recherche et développement de l’éducation tout au long de la vie. Paris : Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement et de la recherche.

10 André-Micolon, D. (2020 16 avril). Vacances-apprenantes-pour-qui-pour-quoi ? Orientation-education. . https://www.orientation-education.com/article/vacances-apprenantes-pour-qui-pour-quoi; Hadji, Ch. (2020, 13 mai). A quand les vacances ? Le défi d’une « nation apprenante. The conversation. https://theconversation.com/a-quand-les-vacances-le-defi-dune-nation-apprenante-138371

11 Gibert, A-F. (2020, 20 mai). D’où vient le terme … apprenant. Eduveille. IFE. https://eduveille.hypotheses.org/15351

12 http://www.ac-toulouse.fr/cid150242/la-continuite-pedagogique-informations-aux-familles-et-aux-professeurs.html

13 Gibert, A-F. (2018). Le travail collectif enseignant, entre informel et institué. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 124.

14 Meirieu Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’Ecole. L’Union. https://www.lunion.fr/id150833/article/2020-05-16/philippe-meirieu-lecole-distance-nest-pas-lecole

15 Meirieu Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’Ecole. L’Union. https://www.lunion.fr/id150833/article/2020-05-16/philippe-meirieu-lecole-distance-nest-pas-lecole

16 Meirieu, Ph. (2020, 17 avril). L’école d’après…a vec la pédagogie d’avant ? Café pédagogique. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/04/17042020Article637227058065674645.aspx

17 Leclercq-Vnadelannoitte, A. (2020, 19 mars). Prents télétravailleurs : comment concilier l’inconciliable ?. The conversation. https://theconversation.com/parents-teletravailleurs-comment-concilier-linconciliable-134120

18 Urgelli, B. (2020, 24 mars). Parents confinés : attention à la tyrannie pédagogique. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/24/parents-confines-attention-a-la-tyrannie-pedagogique_6034193_3224.html ; Urgelli, B. (2020, 15 avril). Ecole à la maison : les enfants vont perdre deux mois d’école, peut-être plus, est-ce vraiment un drame ? Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/04/15/ecole-a-la-maison-les-enfants-vont-perdre-deux-mois-d-ecole-peut-etre-plus-est-ce-vraiment-un-drame_6036670_3224.html

19 Meirieu Ph (2020, 26 mai). Ecole à la maison : l’immense majorité des parents se sont mobilisés. Le Parisien. http://www.leparisien.fr/societe/ecole-a-la-maison-l-immense-majorite-des-parents-se-sont-mobilises-26-05-2020-8323335.php

20 Tourret L. (2020, 3 avril). L’école à la maison, un apprentissage en soi. Slate. http://www.slate.fr/story/189174/confinement-coronavirus-ecole-maison-education-enfants-parents-profs-inegalites-decrochage

21 Battaglia, M. (2020, 29 avril). Un retour à l’école progressif et incertain après la fin du confinement lié au coronavirus. Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2020/04/29/un-retour-a-l-ecole-progressif-et-incertain-apres-la-fin-du-confinement-liee-au-coronavirus_6038105_1473685.html

22 Lachance J. (2020, 19 avril). Sommes-nous égaux face aux écrans en période de confinement ? The conversation. https://theconversation.com/sommes-nous-egaux-face-aux-ecrans-en-periode-de-confinement-136130

23 Cour des comptes, rapport public thématique. Le service public numérique de l’éducation. Juillet 2019 ; https://www.ccomptes.fr/system/files/2019-07/20190708-rapport-service-public-numerique-education.pdf

24 Graveleau. S (2020, 28 avril). Ecole à la maison : le retour de la télévision scolaire. Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2020/04/28/ecole-a-la-maison-le-retour-de-la-television-scolaire_6037960_1473685.html

25 Cerisier, J-F (2020, 13 avril). L’école s’invite à la télé. The conversation. https://theconversation.com/lecole-sinvite-a-la-tele-136005

26 Graveleau, S. (2020, 7 avril). Ecole à la maison : les entreprises Ed tech espèrent titrer leur épingle du jeu. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/04/07/ecole-a-la-maison-les-entreprises-ed-tech-esperent-tirer-leur-epingle-du-jeu_6035792_3224.html

27 Graveleau, S. (2020, 7 avril). Ecole à la maison : les entreprises Ed tech espèrent titrer leur épingle du jeu. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/04/07/ecole-a-la-maison-les-entreprises-ed-tech-esperent-tirer-leur-epingle-du-jeu_6035792_3224.html

28 Frau-Meigs, D. ( 2020, 3 mai). Pédagogie à distance : les enseignements du e-confineemnt. The conversation. https://theconversation.com/pedagogie-a-distance-les-enseignements-du-e-confinement-137327

29 Lachance J. (2020, 19 avril). Sommes-nous égaux face aux écrans en période de confinement ? The conversation. https://theconversation.com/sommes-nous-egaux-face-aux-ecrans-en-periode-de-confinement-136130

30 Morin V (2019, décembre 3). Enquete Pisa 2018, l’école française toujours aussi inégalitaire. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/12/03/pisa-2018-les-eleves-francais-legerement-au-dessus-de-la-moyenne-de-l-ocde-dans-un-systeme-toujours-tres-inegalitaire_6021440_3224.html

31 OCDE (2018. 20 octobre). Des mesures s’imposent pour s’attaquer aux blocages de l’ascenseur social. http://www.oecd.org/fr/presse/des-mesures-s-imposent-pour-s-attaquer-aux-blocages-de-l-ascenseur-social.htm

32 Rayou, P. (2010). Faire ses devoirs : enjeux cognitifs et sociaux d’une partique ordinaire. Rennes : PUR. ; Kakpo, S. (2012). Les devoirs à la maison. Mobilisation et désorientation des familles populaires. Paris, :PUF.

33 Thiann-BO Morel, M. (2020, 30 mars). A la Réunion, la pandémie aggrave les inégalités sociales. The conversation. https://theconversation.com/a-la-reunion-la-pandemie-aggrave-les-inegalites-sociales-133809

34 Tribune continuité pédagogique : comment de pas creuser les inégalités ? Cahiers pédagogiques. https://www.cahiers-pedagogiques.com/Continuite-pedagogique-comment-ne-pas-creuser-les-inegalites ; Tribune continuité pédagogique ou rupture d’égalité, 23 mars 2020. Café pédagogique. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/03/23032020Article637205439981695522.aspx

35 Meirieu, Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’école. L’Union. https://www.lunion.fr/id150833/article/2020-05-16/philippe-meirieu-lecole-distance-nest-pas-lecole

36 Meirieu, Ph. (2020, 12 avril). L’école à distance doit rester collective. La République du Centre. https://www.larep.fr/bourges-18000/actualites/pour-philippe-meirieu-specialiste-des-sciences-de-l-education-lecole-a-distance-doit-rester-collective_13777987/

37 Meirieu, Ph. (2020, 3 avril). L’enseignement à distance accroit les inégalités. Ouest France. https://www.ouest-france.fr/education/enseignement/entretien-le-pedagogue-philippe-meirieu-l-enseignement-distance-accroit-les-inegalites-6799110

38 Meirieu, Ph. (2020, 16 mai). L’école à distance n’est pas l’école. L’Union. https://www.lunion.fr/id150833/article/2020-05-16/philippe-meirieu-lecole-distance-nest-pas-lecole

39 FCPE (2020 31 mars). Communiqué de presse. M. Blanquer, arretez de faire semblant. https://www.fcpe.asso.fr/sites/default/files/2020-03/31-03-2020-M %20Blanquer %20arre %CC %82tez %20de %20faire %20semblant %281 %29.pdf

40 Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer. Café pédagogique. 13 mai 2020. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/05/14052020Article637250435761243497.aspx.

41 Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer. Café pédagogique. 13 mai 2020. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/05/14052020Article637250435761243497.aspx.

42 Circulaire 7515 de la fédération Wallonie-Bruxelles du 17 mars 2020. https://www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/46765_000.pdf ; Circulaire 7550 de la fédération Wallonie-Bruxelles du 25 mars 2020. http://enseignement.be/upload/circulaires/000000000003/FWB%20-%20Circulaire%207550%20(7803_20200425_153614).pdf

43 Désir, C. (2020, 17 mars). Communiqué de presse. Continuité des apprentissages durant la suspension des cours ; https://desir.cfwb.be/home/presse--publications/publications/continuite-des-apprentissages-durant-la-suspension-des-cours.publicationfull.html

44 FCPE Paris (2020, 23 mars). La continuité pédagogique vue par la Belgique. https://www.fcpe75.org/la-continuite-pedagogique-vue-par-la-belgique/

45 Asdih, C. (2017). Coéducation, compétences parentales et professionnelles. Administration & Education. 153. p. 31‑36 ; Bisson-Vaivre, Cl. & Kherroubi, M. (2017). Parents «  gêneurs » ou «  acteurs ». Administration & Education, 153, p. 5‑8 ; Feyfant, A. (2015). Coéducation : quelle place pour les parents ? Dossier de veille de l’IFÉ. 98. janvier. Lyon : ENS de Lyon ; Giuliani, F. (2019). Changer l’école ou changer les parents  ?. Les processus non univoques du changement de la relation entre l’école et les familles. SociologieS. ; Monceau G. (2017). Les parents d’élèves dans le management des établissements. Quelques apports de la recherche. Administration & Education. 153. p. 67‑73.

46 Feyfant, A. (2015). Coéducation : quelle place pour les parents ? Dossier de veille de l’IFÉ. 98. janvier. Lyon : ENS de Lyon ; Gaussel M. (2013). Aux frontières de l’École ou la pluralité des temps éducatifs. Dossier d’actualité Veille et Analyse. 81. janvier. Lyon : ENS de Lyon.

47 Reverdy, C. (2020, 16 avril). Les parents, des partenaires particuliers de l’école. Eduveille. IFE.https://eduveille.hypotheses.org/15165

48 Gaussel, M. (2020, 24 avril). École et parents : des relations en tension. Eduveille. IFE. https://eduveille.hypotheses.org/15175

49 Giuliani, F. (2019). Changer l’école ou changer les parents  ? Les processus non univoques du changement de la relation entre l’école et les familles. Sociologies.

50 Monceau G. (2017). Les parents d’élèves dans le management des établissements. Quelques apports de la recherche. Administration & Education. 153(1). p. 67‑73 ; Monceau G. & Larivé, S. (2019). Tentations et tentatives d’éduquer les parents. Sociétés et jeunesses en difficulté. 22.

51 Périer, P. (2018). École et précarité familiale  : quelles frontières invisibles entre parents et enseignants  ? La revue internationale de l’éducation familiale. 44(2). p. 25‑43 ; Périer P. (2019). Des lieux pour les parents dans les écoles des quartiers populaires  : conditions d’accès et enjeux. Les Cafés des parents. p. 89‑100 ; Périer P. (2019). Des parents invisibles : l’école face à la précarité familiale. Paris : Presses Universitaires de France.

52 Gaussel, M. (2020, 2 avril). La continuité pédagogique à la recherche d’une véritable coéducation. Eduveille. IFE. https://eduveille.hypotheses.org/15073

53 Bresson, N. & Mellier, D. (2015).. La parentalité en souffrance à l’école. Dialogue. 207(1). p. 83‑96 ; Conus, X. & Ogay, T. (2018). Quand l’enseignant s’imagine collaborer avec le parent. Étude de cas autour de la confiance. La revue internationale de l’éducation familiale. 44(2), p. 45‑65.

54 Schaming, Cl. & Marquet, P. (2019). ENT et coéducation école/famille. Spirale. 63(1). p. 37‑49.

55 Gauthier, F-G. (2020, 31 mars). Le confinement pourrait permettre « le sursaut dont l’éducation a besoin en France et ailleurs ». Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/31/le-confinement-pourrait-permettre-le-sursaut-dont-l-education-a-besoin-en-france-et-ailleurs_6034988_3224.html

56 Cerisier, J-F (2020, 17 mars). Covid 19 : heurs et malheurs de la continuité pédagogique à la française. The conversation. https://theconversation.com/covid-19-heurs-et-malheurs-de-la-continuite-pedagogique-a-la-francaise-133820

57 Jarraud, F. (2020, 13 mai). L’école à distance à l’heure du déconfinement : Premier bilan. Le café pédagogique.http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/05/13052020Article637249542396794122.aspx

58 Meunier F. (2020, 19 MAI). Proposition de loi n° 2967. Assemblée nationale. Visant à instaurer l’enseignement numérique distanciel dans les lycées, collèges et écoles élémentaires. http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b2967_proposition-loi.pdf

59 A la fac, les cours magistraux pourraient encore se faire « à distance » à la rentrée, selon Vidal. (2020, 8 mai). L’Obs. https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200508.OBS28562/a-la-fac-les-cours-magistraux-pourraient-encore-se-faire-a-distance-a-la-rentree-selon-vidal.html ; Universités : la ministre annonce « des cours à distance à la rentrée». (2020, 7 mai). Le Parisien. http://www.leparisien.fr/societe/universite-la-ministre-annonce-des-cours-a-distance-a-la-rentree-07-05-2020-8312850.php

60 Cerisier, J-F (2020, 17 mars). Covid 19 : heurs et malheurs de la continuité pédagogique à la française. The conversation. https://theconversation.com/covid-19-heurs-et-malheurs-de-la-continuite-pedagogique-a-la-francaise-133820

61 Riou, A. (2020, 28 avril). Ed Techs : quelle place dans le monde d’après ? The conversation. https://theconversation.com/edtechs-quelle-place-dans-le-monde-dapres-132713

62 Gauthier. R-F (2019, 25 mars). Pourquoi l’école française est-elle si réticente à expliciter ses finalités ? . Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2019/03/25/pourquoi-l-ecole-francaise-est-elle-si-reticente-a-expliciter-ses-finalites_5440978_1473685.html

63 Gauthier. R-F (2019, 25 mars). Pourquoi l’école française est-elle si réticente à expliciter ses finalités ? . Le Monde. https://www.lemonde.fr/education/article/2019/03/25/pourquoi-l-ecole-francaise-est-elle-si-reticente-a-expliciter-ses-finalites_5440978_1473685.html

64 Son Thierry-Ly (2016). Quelles finalités pour quelle ’école ?. Rapport. France Stratégie. Septembre. https://www.strategie.gouv.fr/publications/finalite-ecole

65 Editorial. (2020 16 mai). L’épidémie et le rôle central de l’école. Le Monde. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/16/l-epidemie-et-le-role-central-de-l-ecole_6039868_3232.html

66 Editorial. (2020 16 mai). L’épidémie et le rôle central de l’école. Le Monde. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/16/l-epidemie-et-le-role-central-de-l-ecole_6039868_3232.html

67 Mabilon-Bonfils, B. & Jaillet. A (2020, 12 mai). Débat : Entre l’État, les profs et les parents, le temps d’un nouveau contrat scolaire ? The conversation. https://theconversation.com/debat-entre-letat-les-profs-et-les-parents-le-temps-dun-nouveau-contrat-scolaire-138406https://theconversation.com/debat-entre-letat-les-profs-et-les-parents-le-temps-dun-nouveau-contrat-scolaire-138406

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvain Wagnon, « La continuité pédagogique : méandres et paradoxes en temps de pandémie », Recherches & éducations [En ligne], HS | Juillet 2020, mis en ligne le , consulté le 14 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/rechercheseducations/10451

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Société Binet-Simon
  • OpenEdition Journals