Navigation – Plan du site

AccueilNuméros30Edito

Edito

Sylvaine Besnier, Sophie Joffredo Le Brun, Virginie Messina, Chloé Riban et Marine Roche

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1La troisième édition du Colloque doctoral international de l'éducation et de la formation s’est tenue les 27 et 28 octobre 2016 à Nantes2. Pour la première fois, ce colloque a été organisé grâce à une collaboration entre les doctorants de deux laboratoires, le Centre de Recherche en Éducation de Nantes (CREN) et le Centre de Recherche sur l’Éducation, les Apprentissages et la Didactique (CREAD). L’événement a rassemblé plus de quatre-vingts doctorants et jeunes docteurs issus de différents champs disciplinaires, de différents laboratoires de recherche et de différentes nationalités, au cours d’une vingtaine d’ateliers aux thématiques variées.

  • 3 Voir le Hors série n° 5, « Éducation et formation », mars 2013 et le Hors série n° 7, « Diversité d (...)

2Ce numéro spécial de la revue Recherches en Éducation se veut à l'image de cette diversité, où des approches didactique, sociologique, économique, philosophique ou encore psychologique se côtoient, reflétant de fait l'approche pluridisciplinaire qui fonde les sciences de l'éducation et de la formation. Pour ce nouveau numéro dédié à ce colloque doctoral3, douze communications ont été retenues parmi les quatre-vingt-cinq proposées. Les articles ont été soumis au processus de la double expertise anonyme. Il s'agissait pour certains doctorants et jeunes docteurs d'un premier article dans une revue scientifique, leur permettant d’avancer dans l’explicitation de leurs travaux.

3La première partie du numéro s’articule autour de la formation des enseignants dans des contextes variés. Quatre articles explorent la thématique de la formation et du développement professionnel des enseignants, sous des angles contrastés.

  • 4 École Supérieure du Professorat et de l’Éducation.

4Laurent Michel et Stéfano Bertone s’intéressent à la formation des enseignants d’éducation physique et sportive novices. Ils examinent les délicates articulations entre formation sur le terrain et formation universitaire au sein des ESPE4. Si la formation de terrain apparaît comme déterminante pour la professionnalité et facilite le passage d’une posture d’étudiant à une posture d’enseignant (Stanulis, Fallona & Pearson, 2002), il apparaît pour les auteurs que les savoirs acquis peinent à s’actualiser au sein des formations universitaires. Afin de tisser des liens entre ces deux régimes de savoirs, Laurent Michel et Stéfano Bertone analysent les conditions de développement d'un véritable partenariat entre l'enseignant novice et le formateur universitaire. Ils proposent ainsi d’examiner les effets d’un dispositif particulier de type coteaching (Roth & Tobin, 2001), dont l’originalité est de contribuer à une analyse conjointe des problèmes professionnels rencontrés. Dans ce dispositif, formateurs universitaires et enseignants novices préparent et mènent conjointement une séance. La séance vécue est ensuite analysée lors de l’entretien de conseil pédagogique, en prenant appui sur des dispositifs d’autoconfrontation (Theureau, 1997). Ce partenariat et ce dialogue permettent de tisser des liens effectifs entre terrain de stage et formation universitaire.

5Le deuxième article, celui de Frédérique Prot, se situe également dans une problématique visant à éclairer les conditions d’une formation féconde des enseignants. L'auteure s'intéresse à un nouveau modèle de formation des maîtres au sein des ESPE. Celui-ci est mené conjointement entre professeurs en formation et chercheurs. Frédérique Prot met en évidence un nouveau paradigme de la formation, conçu sur le modèle des cliniques médicales (Foucault, 1963) à travers la coopération chercheurs/professeurs, au sein d'ingénieries didactiques coopératives (Sensevy, 2011). Son terrain de recherche est celui du LéA (Lieux d'éducation associés) « Innover pour une école bienveillante » à l'école Freinet de Vence où est mise en place une ingénierie coopérative regroupant des professeurs novices ou expérimentés et des chercheurs en sciences de l'éducation. Son étude porte sur la construction d'une éthique enseignante dans le cadre de cette ingénierie.

6L’article de Marine Véjux rend lui aussi compte d’une approche collaborative entre enseignants et chercheurs. Il s’agit cette fois d’un travail mené avec des professeurs de grande section de maternelle, centré sur la construction d’apprentissages en éducation physique et sportive. Les séances d’enseignement-apprentissage intègrent une activité de problématisation (Fabre, 1999, 2005), menant les élèves à alterner des situations de « mise en activité – débat – mise en activité ». L’étude montre qu’engager les élèves dans une situation récurrente en les confrontant à un problème résistant, leur permet de construire une performance problématisée. Les résultats laissent apparaître la présence d’épisodes de problématisation lors des débats et une articulation entre les propos des élèves et leurs tentatives de problématisation lors des phases de mise en activité.

7Le dernier article, celui de Tommy Terraz permet de questionner les tensions entre éducation, éthique et autorité. Sa contribution dans le champ de la philosophie de l’éducation apporte un éclairage original permettant de questionner le développement professionnel des professeurs, sur un point spécifique, celui de l’autorité. Tommy Terraz situe sa recherche dans l’exploration des conditions d’une autorité éducative émancipatrice. Il questionne l’altruisme comme condition de développement de cette autorité.

8La deuxième partie de ce numéro s’intéresse d’une part à la division du travail enseignant et d’autre part aux processus de transmission des savoirs et à la construction des contenus d’enseignement dans différents contextes éducatifs.

9Au lycée et à l’université tout d’abord, Marie David s'intéresse à la répartition des services entre les enseignants et les résultats de cette division sur la définition des contenus d'enseignement. Pour cela, elle suit des enseignements de sciences économiques et sociales et de physique chimie au lycée et à l'université, en première année de licence dans les UFR de sciences et de sociologie. L'originalité de son approche tient au fait qu'elle met en relation conditions de travail et savoirs enseignés. Elle montre grâce à l'analyse de ses observations et entretiens auprès des élèves et enseignants, que la répartition des enseignements a des effets sur les conditions de travail des enseignants et sur le savoir. Cela est notamment dû au fait que les enseignants ne maîtrisent pas toujours les savoirs qu'ils sont amenés à enseigner.

10Le deuxième article de cette partie aborde la question de la division du travail par le prisme d’un intérêt pour des acteurs extrêmement présents dans les classes de petite, moyenne et grande section : les Agents territoriaux spécialisés en école maternelle (ATSEM). Dans cet article, Fabienne Montmasson-Michel questionne la place occupée par ces professionnels œuvrant aux côtés des enseignants, dans la socialisation langagière des jeunes enfants scolarisés. La première partie de cette contribution dessine à grands traits l’histoire sociale de ce métier dans celle de l’institution. Dans la seconde partie, l’auteure mène une enquête ethnographique, notamment construite sur des entretiens avec des ATSEM et des observations nombreuses de leur travail auprès des élèves. Elle montre de quelle façon, à travers la mise en ordre continuelle des corps et des objets dans l’espace et le temps scolaire, par la gestion des activités manuelles, ces personnels contribuent à la fabrication des habitus littératiés des jeunes enfants et participent, ce faisant, à la socialisation graphique et langagière des jeunes enfants.

11Au-delà de la division du travail, une seconde série de textes permet d’interroger les processus de transmission des savoirs.

12Dans le contexte de l’enseignement du français langues étrangères (FLE) en Corée du Sud, Eunja Lee mène une analyse des pratiques enseignantes chez des enseignants de nationalités française et coréenne exerçant dans un centre de langues auprès d’un public adulte de niveau débutant. L’étude vise à établir les différents rôles de l’enseignant adaptés au public coréen. Elle s’appuie sur des observations menées dans plusieurs classes centrées sur l’analyse des interactions verbales élèves/professeur. Ses analyses semblent indiquer que le choix de la méthode d’enseignement dépend de la nationalité de l’enseignant, mais également de sa spécialité d’étude. Eunja Lee montre par exemple que les deux enseignants coréens n’utilisent pas la même orientation dans la construction de leur séquence. L’un, dont la spécialité est la littérature française, utilise l’approche traditionnelle en orientant son cours vers la compréhension du contenu du manuel et de la culture française. L’autre, ayant eu une formation de FLE, tente la fusion entre approches traditionnelle et communicative. Elle révèle également qu’ils prennent en compte les spécificités des apprenants en mobilisant des stratégies qui leur conviennent.

13Dans un autre contexte, celui de la scolarisation d’élèves présentant un handicap cognitif, Benoit Piroux s’intéresse à l’identité professionnelle des professeurs de collège. Il cherche à savoir comment l’inclusion d’élèves handicapés a fait évoluer du côté enseignant, leurs représentations, leurs pratiques et leurs capacités personnelles à accueillir ces publics à besoins spécifiques. L’auteur réalise des observations ethnographiques dans deux collèges et des entretiens semi-directifs avec des enseignants et chefs d'établissement. L’objectif est de déterminer les résistances aux changements et les stratégies mises en œuvre pour donner du sens aux conflits identitaires. Dans ses analyses, l'auteur identifie une tension autour du rapport à l’apprentissage de l’élève handicapé, montrant que le bien-être de celui-ci est prioritaire par rapport à ses apprentissages. Il souligne également l’importance de la hiérarchie, notamment le rôle du chef d’établissement dans l’accompagnement de la mutation du métier d’enseignant.

  • 5 Trouble du Spectre Autistique.
  • 6 Unité localisée pour l’inclusion Scolaire.

14Pour conclure cette partie consacrée aux processus de transmission des savoirs, Sabine Zorn et Minna Puustinen s’intéressent plus précisément aux méthodes d’apprentissage proposées à des élèves en situation de handicap. D’une part, elles questionnent les aides que les professeurs de collège apportent aux élèves avec un TSA5 en inclusion scolaire. D'autre part, elles identifient les types d’assistance que ces derniers demandent aux professeurs. Pour cela, les auteures ont recueilli des données vidéo de situations de classes concernant des élèves avec un TSA. Ces données ont été prélevées dans le contexte d’une classe ULIS6 et dans celui de l’inclusion, lorsque des élèves issus d’ULIS suivent certaines heures de cours dans une classe ordinaire de l’établissement. Ces données vidéo sont également complétées d’entretiens conduits avec les élèves, leurs parents et les professeurs. Les premiers résultats de l'analyse des entretiens donnent à voir que les professeurs apportent des aides simples aux élèves avec un TSA et non des méthodes pédagogiques particulières. De plus, il apparaît que la mise en place de dispositifs d'aide n'est pas pour les professeurs une préoccupation majeure.

15La troisième partie de ce numéro questionne des aspects liés à certaines évolutions du système éducatif à travers trois articles. Il s’agit ici de s’intéresser au développement de compétences et aux effets de différents dispositifs. L’enjeu est de comprendre des dispositifs, de décrire les publics impliqués dans ces derniers et d’en rechercher les effets sur la formation et le parcours des individus.

16Le premier article de cette partie s’intéresse à une évolution récente du système éducatif ayant trait au socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Agathe Fanchini aborde en effet les compétences sociales qui font partie de ce socle depuis 2013. Plus particulièrement, elle cherche à déterminer l’effet des dispositifs d’accompagnement scolaire sur le développement des compétences sociales et sur les résultats scolaires. Pour cela, huit cent cinquante-cinq élèves ont été interrogés en début et en fin d’année scolaire. Il en ressort que cent quarante élèves ont participé à un dispositif d’accompagnement. À l’aide d’analyses statistiques, la recherche montre que la participation à un tel dispositif n’a pas d’influence sur la progression des résultats scolaires. L’étude interroge, par ailleurs, la pertinence de ce type de dispositif, dans la mesure où elle relève des effets négatifs sur certaines compétences sociales.

  • 7 Massive Open Online Courses.

17Le second article s’intéresse aux phénomènes de démocratisation dans le champ de l’enseignement supérieur et dans le contexte de dispositifs particuliers, les MOOCs7. Entre fort engouement et espoir d’une démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur, à l’éducation et la formation, Éléonore Vrillon interroge la notion de démocratisation dans le contexte français des MOOCs, proposés par la plateforme France Université Numérique (FUN). Son étude met en regard une enquête par questionnaires menée auprès de 5709 utilisateurs de douze MOOCs proposés par FUN et des enquêtes menées aux États-Unis, au sujet d’utilisateurs de plateformes américaines. Les résultats montrent que si le profil moyen des utilisateurs français se distingue de celui de leurs homologues américains, la composition sociale du public reste fortement favorisée, en lien avec les caractéristiques professionnelles et le niveau de diplôme. L’article met également en avant que les MOOCs sont aussi utilisés à des fins de formation professionnelle.

  • 8 L’enquête Génération 98 fait partie du dispositif d’enquête générationnelle mis en œuvre par le CER (...)

18Le dernier article de cette partie interroge quant à lui le cas des parcours de formation non linéaires. Inès Albandea s’intéresse aux personnes reprenant leurs études à temps plein, après les avoir interrompues. Plus particulièrement, l’accent est mis sur les motivations et sur les facteurs externes qui influencent leur décision. L’auteure aborde la question d’un point de vue économique, en se demandant si l’obtention d’un diplôme de l’enseignement supérieur permet d’augmenter le salaire. L’idée étant de savoir si la reprise d’études améliore la situation professionnelle en termes de revenus. Les données sont issues de l’enquête Génération 988 concernant les personnes sorties du système éducatif en 1998. À partir de ces données, l’auteur s’intéresse aux individus ayant repris une ou plusieurs fois leurs études depuis leur sortie du système éducatif, pour les comparer à des personnes ayant eu un parcours linéaire. Si dans ses premières analyses, Inès Albandea montre que la reprise d’études a un effet positif sur les revenus, la comparaison entre les parcours linéaires et non linéaires prouve que le diplôme serait davantage valorisé sur le marché de l’emploi pour les parcours linéaires, c’est-à-dire sans reprises d’études. Le premier résultat peut s’expliquer par d’autres variables non académiques ou non cognitives comme l’attitude face au risque ou la persévérance.

19Pour conclure l’édito de ce numéro spécial, qui était une première pour ses coordinatrices, nous tenons tout d’abord à remercier les enseignants chercheurs qui ont accompagné la mise en œuvre de ce hors-série, en participant à l’expertise des présents articles. Nous remercions également Céline Chauvigné et Sylvie Guionnet qui ont suivi et soutenu avec attention ce travail éditorial. Nous souhaitons enfin remercier Carole Le Hénaff pour ses conseils précieux et avisés tout au long du processus de constitution de ce numéro.

Haut de page

Bibliographie

Fabre Michel (1999), Situations-problèmes et savoir scolaire, Paris, Presses Universitaires de France.

Fabre Michel (2005), Éditorial, Recherche et formation, n° 48, Institut National de Recherche Pédagogique, p. 5-13.

Foucault Michel (1963), Naissance de la clinique. Une archéologie du regard médical, Paris, Presses Universitaires de France.

Roth Wolff-Michael et Tobin Kenneth (2001), « Learning to teach science as practice », Teaching and Teacher Education, n° 17, p. 741- 762.

Sensevy Gérard (2011), Le sens du savoir, Bruxelles, De Boeck.

Stanulis Randi Nevins, Fallona Catherine A. et Pearson Caroll A. (2002), « Am I doing what I am supposed to be doing? Mentoring novice teachers through the uncertainties and challenges of their first year of teaching », Mentoring and Tutoring, n° 10(1), p. 72-81.

Theureau Jacques (1997), « Verbalisations provoquées », dans Maurice de Montmollin (dir.), Vocabulaire de l’ergonomie, Toulouse, Octarès Éditions, p. 277-279.

Haut de page

Notes

2 En savoir plus sur le colloque : http://cren.univ-nantes.fr/colloques-manifestations/colloque-doctoral-international-de-leducation%20-et-de-la-formation/

3 Voir le Hors série n° 5, « Éducation et formation », mars 2013 et le Hors série n° 7, « Diversité des recherches actuelles en sciences de l’éducation : contribution doctorale », mars 2015.

4 École Supérieure du Professorat et de l’Éducation.

5 Trouble du Spectre Autistique.

6 Unité localisée pour l’inclusion Scolaire.

7 Massive Open Online Courses.

8 L’enquête Génération 98 fait partie du dispositif d’enquête générationnelle mis en œuvre par le CEREQ (Centre d’études et de recherches sur les qualifications). Ce dispositif d’enquête générationnelle a pour objectif d’appréhender l’insertion et le cheminement des jeunes lors de leurs premières années de vie active. Les enquêtes générationnelles sont des enquêtes nationales réalisées auprès d’un échantillon représentatif de l’ensemble des jeunes sortant du système éducatif une année donnée. Ces jeunes sont interrogés périodiquement après la sortie du système éducatif pour étudier la transition école / vie active ainsi que le début de leur parcours professionnel. Dans le cas de l’enquête Génération 98, les individus ont pu être interrogés à 3, 5, 7 et 10 ans.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvaine Besnier, Sophie Joffredo Le Brun, Virginie Messina, Chloé Riban et Marine Roche, « Edito »Recherches en éducation [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 30 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ree/2723 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ree.2723

Haut de page

Auteurs

Sylvaine Besnier

Doctorante, Centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique (CREAD), Université de Bretagne Occidentale

Sophie Joffredo Le Brun

Doctorante, Centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique (CREAD), Université de Bretagne Occidentale

Virginie Messina

Doctorante, Centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique (CREAD), Université de Rennes 2

Articles du même auteur

Chloé Riban

Doctorante, Centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique (CREAD), Université de Rennes 2

Articles du même auteur

Marine Roche

Doctorante, Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN), Université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Recherches en éducation est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Nantes
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search