Navigation – Plan du site

AccueilNuméros31 | 2nd semestre / Autumn 2021ÉditorialÉditorial

Texte intégral

1L’une des marques de fabrique de la théorie de la régulation est d’examiner la manière dont les structures sociales anciennes s’actualisent ou entrent en contradiction avec les nouvelles – suivant des changements plus ou moins rapides – en croisant économie politique, analyse des institutions et interdisciplinarité. Autrement dit, il s’agit d’analyser les modalités à travers lesquelles l’ancien, l’archaïque et le nouveau s’enchevêtrent ou s’opposent en produisant des transformations sociales et politiques. Le numéro 31 de la Revue de la régulation est, à cet égard, exemplaire de ce positionnement. Il propose aux lecteurs un dossier centré sur les capitalismes et les régimes rentiers, ainsi qu’une variété de contributions non thématiques : un article varia d’économie politique, quatre notes de lecture, en plus de celle du dossier, et trois résumés de thèse.

2En l’occurrence, le dossier coordonné par Adrien Faudot et Julien Vercueil, et consacré aux capitalismes rentiers et au concept de rente, fait écho à cet archaïsme – la rente – qui s’actualise ou entre en conflit avec la nouveauté. Alors que la question de la rente était relativement centrale dans les débats d’économie politique classique, elle avait quelque peu disparu des radars entre 1945 et 2000, avant de faire un retour en force, pour un certain nombre d’économies émergentes, à travers le processus de financiarisation, la bulle immobilière et la rente liée aux matières premières comme le pétrole. Ces économies se sont pour certaines rendues dépendantes de ces rentes, quand d’autres ont réussi à les réinvestir efficacement. Derrière cette malédiction de la rente – qu’elle soit fondée ou non –se cache en réalité toute une économie politique.

3Par ailleurs, la critique des supposés rentes et privilèges a souvent été un terrain propice à la mobilisation politique, aussi bien à gauche que chez les libéraux, alors même que la rente a pu, paradoxalement, tantôt servir l’accumulation du capital de certains secteurs tantôt appuyer des politiques étiquetées socialistes. Ce dossier en rend largement compte à travers de multiples contributions : une introduction d’Adrien Faudot et Julien Vercueil ; quatre articles, respectivement rédigés par Hannes Warnecke-Berger, Franklin Obeng-Odoom, David Leadbeater et Constantin Lopez ; un entretien de Jomo Kwame Sundaram, l’un des plus renommés économistes malaisiens, spécialiste en économie politique du développement ; et une note de lecture d’Adrien Faudot, consacrée à l’ouvrage de Josh Ryan Collins, Why Can’t You Afford a Home, sur la question particulièrement actuelle des rentes liées aux prix immobiliers.

4L’article varia de Bruno Amable, « In search of the bloc bourgeois », s’inscrit lui aussi dans une perspective d’économie politique articulant les tensions entre structures anciennes et nouveautés. L’article se concentre sur l’émergence du bloc bourgeois en France, caractérisé par une remise en cause partielle de la partition gauche-droite et en partie incarné par l’élection d’Emmanuel Macron en 2017. La dynamique de constitution d’un bloc bourgeois serait en fait, selon son analyse des données électorales de l’époque, manifeste dès l’élection présidentielle de 2012. Étudiant les recompositions produites par l’émergence d’un tel bloc, y compris en son hétérogénéité, il souligne les difficultés induites par la construction d’une stratégie électorale assise sur une clientèle électorale étroite, où les tensions entre les aspirations de l’axe classique gauche-droite peuvent conduire à une certaine instabilité. Cet article, comme son ouvrage récemment paru en français, sous le titre La Résistible ascension du néolibéralisme, arrive à point nommé en vue des élections présidentielles de 2022.

5Ce numéro compte également quatre notes de lecture s’attachant à des questions on ne peut plus d’actualité et qui croisent des problématiques d’économie politique et de transformations longues de nos économies. Ainsi, la note de Sandrine Allain sur l’ouvrage d’Hélène Tordjman, consacré à une critique de la croissance verte, et celle de Céline Marty sur André Gorz, s’intéressent à la question des rapports à l’environnement. De son côté, Matthieu Montalban présente l’ouvrage coordonné par Sébastien Lechevalier, issu de la collaboration de chercheurs français et japonais : Innovation beyond technology. Cette question de l’innovation au-delà de la technologie, et de ses applications aux problématiques sanitaires et environnementales entre bien sûr en résonnance avec période de pandémie liée à la covid-19 où les stratégies non technologiques (distanciation sociale) et technologistes (vaccins) sont mobilisées tour à tour. Enfin, la note de Robert Boyer rend compte de l’ouvrage de Whittaker et al., Compressed Development: Time and Timing in Economic and Social Development, consacré aux stratégies développementistes des économies est-asiatiques.

6Ce numéro présente également le résumé de thèse de Tonya Tartour sur le mode de gouvernement de l’hôpital psychiatrique, celui de Sabine Pitteloud sur le rôle politique des multinationales suisses entre 1944 et 1993 et celui de Sylvain Celle sur la dynamique démocratique de l’économie sociale. Toutes manifestent la belle vitalité des recherches en économie politique, et de type interdisciplinaire, dans l’analyse des transformations institutionnelles de long terme des différents secteurs de nos économies. Nous espérons que vous trouverez, avec ce menu, de quoi nourrir votre curiosité.

Enfin, nous ne pouvions écrire cet édito sans évoquer la disparition – au cours de la production de ce numéro – de Michel Husson et Janos Kornaï : deux économistes de qualité, qui ont su lire les dynamiques longues et les crises, et auxquels le Comité comme les lecteurs de la Revue sont attachés.

7Michel Husson a largement participé à faire vivre la communauté des économistes hétérodoxes français ainsi que les débats de politique économique en France, en tant que spécialiste des questions de l’emploi auprès de l’Ires. Ses nombreuses contributions, aussi bien théoriques qu’empiriques, ont souvent fait mouche. Il défendait une économie marxiste avec une composante économétrique, et a souvent noué un dialogue critique avec la théorie de la régulation ; la Revue de la régulation faisait parfois appel à ses lumières en qualité de rapporteur pour nous éclairer dans l’évaluation de certains articles. Son départ est une grande perte pour ses proches, auxquels nous souhaitons adresser nos sincères condoléances, mais aussi pour toute la communauté des économistes hétérodoxes.

8De son côté, Janos Kornaï s’était rendu célèbre pour ses travaux comparatifs entre les systèmes capitalistes et soviétiques, ainsi que ceux portant sur le rôle de la contrainte budgétaire molle. Ses contributions, qui eurent un écho international au moment de la chute de l’URSS, avaient intéressé les théoriciens de la régulation parce qu’elles proposaient une analyse de la crise de l’économie soviétique et soulignaient l’importance d’une analyse du rôle des institutions. Un article varia d’Amartya Sen et une contribution Opinion/Débat de Bernard Chavance paraîtront en juin 2022 sur les contributions de l’économiste qu’il était.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Éditorial »Revue de la régulation [En ligne], 31 | 2nd semestre / Autumn 2021 | décembre 2021, mis en ligne le 17 janvier 2022, consulté le 23 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/regulation/20843 ; DOI : https://doi.org/10.4000/regulation.20843

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Revue de la régulation est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Association Recherche & Régulation
  • Logo Maison des sciences de l’homme Paris Nord
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search