Navigation – Plan du site

Legal vs. economic explanations of the rise in bankruptcies in 19th century France

La croissance du nombre de faillites en France au XIXe siècle : explications juridiques ou explications économiques ?
Pierre-Cyrille Hautcoeur et Nadine Levratto
p. 23-45

Résumés

Ce texte cherche à expliquer l’évolution du nombre de faillites au cours de la seconde partie du XIXe siècle et le début du XXe. Il propose une explication qui reprend les évolutions de la loi mais introduit également une dimension spatiale. On constate en effet que le tribunal de commerce de la Seine est moins « sévère » que les tribunaux de province et que ses pratiques se diffusent vers les autres régions jusqu’à la réforme de 1889 qui introduit la liquidation judiciaire. Au total, il apparaît que l’évolution des textes légaux est loin d’expliquer l’évolution des faillites. Les pratiques locales, les usages de la loi par les acteurs de la justice et les transformations des entreprises constituent également des déterminants importants.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Legal history of bankruptcy
2. Methodology and empirical strategy
3. The evolution of the number of bankruptcies: the law does not explain it all
4. Number of bankruptcies and local differences
5. Evolution of the practices and change in the procedures
6. The composition of bankruptcy outcomes
7. Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

The economic development that characterizes the second half of the 19th century goes hand in hand in most countries with an important increase of the number of bankruptcies (Lester, 1995; Mann, 2009; Hautcoeur and Levratto, 2010; Telfer, 2010). This phenomenon apparently cannot be distinguished from the other aspects of the boom of capitalism that took place during this period. The increasing role of exit is so probably a component of the Schumpeterian creative destruction which describes the “process of industrial mutation that incessantly revolutionizes the economic structure from within, incessantly destroying the old one, incessantly creating a new one” (Schumpeter, 1994, pp. 82–83). In the institutional conception of this movement, bankruptcy is thus a social mechanism designed to organize exit, giving support to contractual exchange. Indeed, bankruptcy laws and procedures provide at that time an excellent dispute settlement institution (Bignon and Sgard, 2007), and...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Cyrille Hautcoeur et Nadine Levratto, « Legal vs. economic explanations of the rise in bankruptcies in 19th century France », Revue d'économie industrielle, 160 | 2017, 23-45.

Référence électronique

Pierre-Cyrille Hautcoeur et Nadine Levratto, « Legal vs. economic explanations of the rise in bankruptcies in 19th century France », Revue d'économie industrielle [En ligne], 160 | 4e trimestre 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 16 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/rei/6630 ; DOI : 10.4000/rei.6630

Haut de page

Auteurs

Pierre-Cyrille Hautcoeur

École des Hautes Études en Sciences Sociales and Paris School of Economics, Paris
pierre-cyrille.hautcoeur@ehess.fr

Nadine Levratto

EconomiX, CNRS, Université Paris Nanterre Centre d’Études de l’Emploi et du Travail
nadine.levratto@parisnanterre.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page