Skip to navigation – Site map

HomeNuméros160Le financement des entreprises in...

Le financement des entreprises industrielles par leurs actionnaires : étude empirique d’un corpus de sociétés lyonnaises (1921-1953)

Industrial firms financed by their shareholders: An empirical study of a corpus of firms based in Lyon (1921-1953)
Hervé Joly
p. 85-106

Abstracts

What do shareholders contribute to the financing of an enterprise? What is the ratio between the dividends distributed and the subscriptions of shares in cash? What do public offerings and flotations on the stock exchange change? A systematic study of the subscriptions of joint stock companies operating 150 industrial firms with registered offices in the district of Lyon during the period between 1921 and 1953 provides new answers to these questions. The results are strongly dependent on economic trends: public offerings are only possible in booming phases and are then, like in the 1920s, able to contribute to the spectacular growth of some enterprises. The ensuing flotation on the stock exchange is mostly dedicated more to increasing the liquidity of the capital for the new shareholders than it is to bringing in new capital.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article is available on Cairn platform in open access. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Des souscriptions un peu plus nombreuses pour les sociétés cotées
Des capitaux plus importants dans les sociétés cotées
Un rythme de souscriptions marqué par la conjoncture
Des souscriptions aux modalités et finalités variables
Une balance souscriptions-dividendes souvent négative

First lines

Qu’apportent les actionnaires au financement d’une entreprise ? Quel ratio s’établit entre leurs rémunérations sous la forme de dividendes et les souscriptions d’actions en numéraires ? L’apport des actionnaires est-il d’autant plus important qu’ils sont nombreux ? Que change le fait qu’une entreprise fasse appel au public, que ses actions soient cotées en bourse ? Autant de questions qui sont rarement traitées dans une perspective historique pour des corpus étendus. Des monographies d’entreprises peuvent les aborder à partir des archives internes, mais, à plus grande échelle, l’étude est beaucoup plus difficile. Les sources imprimées comme les rapports annuels, qui renseignent les annuaires de sociétés, sont surtout disponibles pour les entreprises cotées. Et, s’ils décrivent les modalités d’augmentation du capital, ils ne fournissent pas d’informations sur les souscripteurs, leur nombre, leur qualité, leur répartition, etc. Pour cela, il faut recourir aux déclarations de souscript...

Top of page

References

Bibliographical reference

Hervé Joly, « Le financement des entreprises industrielles par leurs actionnaires : étude empirique d’un corpus de sociétés lyonnaises (1921-1953) », Revue d'économie industrielle, 160 | 2017, 85-106.

Electronic reference

Hervé Joly, « Le financement des entreprises industrielles par leurs actionnaires : étude empirique d’un corpus de sociétés lyonnaises (1921-1953) », Revue d'économie industrielle [Online], 160 | 4e trimestre 2017, Online since 15 December 2019, connection on 31 October 2020. URL : http://journals.openedition.org/rei/6656 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rei.6656

Top of page

About the author

Hervé Joly

UMR Triangle (CNRS-Université de Lyon)
herve.joly@cnrs.fr

Top of page

Copyright

© Revue d’économie industrielle

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search