Navigation – Plan du site

Cumulativité et diversification des exportations dans le bas et le haut de gamme : une vérification empirique

Cumulativeness and export diversification in high and low quality goods: An empirical verification
Sami El Gouddi
p. 119-146

Résumés

Notre problématique concerne l’étude de l’aspect cumulatif et la diversification des exportations des pays. Nous tentons de comprendre si la relation entre l’aspect cumulatif et la diversification est stable ou si au contraire elle est, d’une façon ou d’une autre, affectée par la dimension cognitive des pays et des produits. Afin d’apporter des éléments de réponse à ces interrogations, nous menons des estimations économétriques sur des pays à niveaux de développement différents tout en mettant l’accent sur le rôle de la composante cognitive des produits sur la base d’une différenciation qualitative. Ainsi, à travers cette étude empirique, nous chercherons à répondre à trois types de questions. Tout d’abord, dans quelle mesure la spécialisation dans les différentes gammes de qualité peut-elle s’avérer cumulative. La relation entre l’aspect cumulatif et la diversification est-elle vraiment antagoniste, comme le montrent la plupart des modèles théoriques ? Enfin, la différenciation verticale conforte-t-elle les faits statistiques stylisés affirmant l’existence d’une relation positive entre la taille d’un pays et son degré de diversification ? Au-delà des résultats mis en évidence, ce papier ouvre de nouvelles pistes de recherche, notamment en ce qui concerne l’implication des externalités de connaissances dans l’évolution des avantages comparatifs.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Aspects théoriques et faits stylisés
2. Aspects méthodologiques
2.1. Indice de spécialisation
2.2. Équation estimée
2.3. Base de données et échelle de qualité
2.4. Robustesse des estimations
3. Vérification de l’aspect cumulatif
3.1. Résultats pour les produits de Haute Qualité (HQ)
3.2. Résultats pour les produits de Basse Qualité (BQ)
4. Analyse de la diversité économique
4.1. Diversification, taille et échelle de qualité
4.2. Diversification vs aspect cumulatif ?
5. Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

À la différence de la conception statique de l’économie internationale, l’implication grandissante des connaissances dans le processus de production rend les avantages comparatifs cumulatifs : les pays qui innovent le plus sont ceux qui ont consenti l’effort d’apprentissage le plus important par le passé. Un avantage initial minimal peut ainsi présider à un équilibre polarisé (Grossman et Helpman, 1991). Le développement technologique serait alors un effet spécifique aux pays et les structures de spécialisation refléteraient davantage des trajectoires historiques (Lallement et al., 2007).

Les changements technologiques ont un caractère cumulatif en ce sens que les nouvelles connaissances ne se substituent pas à des connaissances anciennes, vouées à l’oubli ou à l’effacement, mais tendent plutôt à se conjuguer avec elles. Le niveau des connaissances atteint, résultant des apprentissages passés, constitue la nouvelle base dans laquelle les firmes et les pays puiseront pour ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sami El Gouddi, « Cumulativité et diversification des exportations dans le bas et le haut de gamme : une vérification empirique », Revue d'économie industrielle, 161 | 2018, 119-146.

Référence électronique

Sami El Gouddi, « Cumulativité et diversification des exportations dans le bas et le haut de gamme : une vérification empirique », Revue d'économie industrielle [En ligne], 161 | 1er trimestre 2018, mis en ligne le 15 mars 2020, consulté le 15 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/rei/6833 ; DOI : 10.4000/rei.6833

Haut de page

Auteur

Sami El Gouddi

CERES (Centre d’Études et de Recherches Économiques et Sociales), Tunis.
En partenariat avec le LITEM (Laboratoire en Innovation, Technologie, Économie et Management), Telecom École de Management et Université Évry-Essonne, France.
elgouddi@yahoo.fr

Haut de page

Droits d'auteur

© Revue d’économie industrielle

Haut de page