Navigation – Plan du site

Présentation

La Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI), lancée en 1985 à l’initiative de Gildas Simon, a pour vocation de publier les travaux de recherche, empiriques et théoriques, des différentes disciplines concernées par les migrations internationales et les relations interethniques. Tout en privilégiant la dimension européenne comme cadre spatial de référence, la revue est ouverte à d’autres champs, à travers d’autres systèmes migratoires dans le monde.

La REMI livre quatre numéros par an et est accessible en texte intégral sur Revues.org, avec un délai de restriction de deux ans. Les numéros antérieurs à 2002 sont en ligne en texte intégral sur Persée.
Dans le cadre de l’accord de diffusion commerciale entre le CLEO et Cairn.info, les articles des derniers numéros de la revue sont accessibles en accès payant sur le portail Cairn.info et Cairn International.
La revue est éditée par l’Université de Poitiers avec le concours de l’INSHS du CNRS ; la responsabilité de sa réalisation en incombe au comité de direction qui délègue cette fonction au(x) directeur(s) de la revue. Le directeur de publication, responsable juridique de la revue, est le Président de l’Université de Poitiers. Le siège de la revue est à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

La REMI, ouverte à l’ensemble des sciences sociales, se veut un observatoire permanent de la diversité des espaces étudiés et de l’évolution des approches, de la complexité mouvante des migrations internationales et des dynamiques sociales, en s’articulant autour de trois ambitions principales :
- Aborder l’étude des migrations internationales de manière pluri et interdisciplinaire à travers les différentes branches des sciences sociales (géographie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, droit, démographie, histoire, etc.) en permettant, ainsi, une analyse riche et variée du phénomène migratoire.
- Apporter le regard de chercheurs européens et internationaux sur les migrations.
- Mettre les contenus de la revue à disposition d’un large éventail de lecteurs (chercheurs, enseignants, étudiants, etc.), mais aussi favoriser l’accès du public anglophone à travers la plateforme Cairn International.

Dernier numéro en ligne
vol. 33 - n°4 | 2017
Reconnu·e·s réfugié·e·s et après ?

ISBN 979-10-90426-60-3
Sous la direction de Karen Akoka, Olivier Clochard, Albena Tcholakova et Nicolas Puig
Qualifed as Refugee: What After?
¿Qué realidad tras ser reconocido como refugiado?

Les réfugié·e·s « reconnu·e·s » restent le parent pauvre des études sur l’asile en Europe. La grande majorité des travaux académiques portent en effet sur les conditions et les situations des candidat·e·s au statut de réfugié·e avant la reconnaissance ou le rejet. Les contributions réunies dans ce dossier thématique se penchent sur ce temps de « l’après », questionnent l’image répandue qui fait du statut de réfugié·e une sorte d’aboutissement et invitent à tourner le regard du côté de ses effets en termes de reconfigurations sociales, identitaires et politiques. À partir de terrains (France, Bulgarie, Belgique), de groupes (Arméniens, Africains, Cambodgiens, Tamouls), de méthodes (enquête historique, ethnographique, quantitative) et de temporalités (entre-deux-guerres, décennies 1980, 1990 et 2010) différents, ils apportent des éclairages complémentaires à de questions communes qui renvoient à autant de facettes de la condition de réfugié·e : celle de l’expérience individuelle et collective du statut et des conditions de sa réappropriation ou de son rejet ; celle des ressources qu’il permet de mobiliser qu’elles soient symboliques ou matérielles et de leurs limites ; celle des assignations vers lesquelles il ouvre, qu’il déplace ou reproduit.