Navigation – Plan du site

Accueil

Présentation

La Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI), lancée en 1985 à l’initiative de Gildas Simon, a pour vocation de publier les travaux de recherche, empiriques et théoriques, des différentes disciplines concernées par les migrations internationales et les relations interethniques. Tout en privilégiant la dimension européenne comme cadre spatial de référence, la revue est ouverte à d’autres champs, à travers d’autres systèmes migratoires dans le monde.

La REMI livre quatre numéros par an et est accessible en texte intégral sur OpenEdition, avec un délai de restriction d’un an. Les numéros antérieurs à 2002 sont en ligne en texte intégral sur Persée.

Dans le cadre de l’accord de diffusion commerciale entre OpenEdition Center et Cairn.info, les articles des derniers numéros de la revue sont accessibles en accès payant sur le portail Cairn.info et Cairn International.
La revue est éditée par l’Université de Poitiers avec le concours de l’INSHS du CNRS ; la responsabilité de sa réalisation en incombe au comité de direction qui délègue cette fonction au(x)·à la directeur·rice(s) de la revue. Le·la directeur·rice de publication, responsable juridique de la revue, est le·la Président·e de l’Université de Poitiers. Le siège de la revue est à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

La REMI, ouverte à l’ensemble des sciences sociales, se veut un observatoire permanent de la diversité des espaces étudiés et de l’évolution des approches, de la complexité mouvante des migrations internationales et des dynamiques sociales, en s’articulant autour de trois ambitions principales :

- Aborder l’étude des migrations internationales de manière pluri et interdisciplinaire à travers les différentes branches des sciences sociales (géographie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, droit, démographie, histoire, etc.) en permettant, ainsi, une analyse riche et variée du phénomène migratoire.
- Apporter le regard de chercheur·e·s européen·ne·s et internationaux·ales sur les migrations.
- Mettre les contenus de la revue à disposition d’un large éventail de lecteur·rice·s (chercheur·e·s, enseignant·e·s, étudiant·e·s, etc.), mais aussi favoriser l’accès du public anglophone à travers la plateforme Cairn International.

Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS.

Dernier numéro en ligne
vol. 38 - n°3 et 4 | 2022
Travail agricole et migrations

Agricultural Labour and Migration
Trabajo agrícola y migración
Sous la direction de Bénédicte Michalon et Serge Weber
REMI 38 n°3 et 4 | Travail agricole et migrations
Informations sur cette image
Crédits : Anne-Adelaïde Lascaux

Parmi les secteurs d’activité fortement dépendants des migrations internationales, l’agriculture est cruciale. Plusieurs productions emblématiques de cette articulation, comme la fraise, la tomate ou la vigne, ont fait l’objet d’investigations révélant des situations de précarisation extrême d’une main-d’œuvre étrangère sous-payée, soumise à des contraintes administratives pesantes et souvent en situation de discrimination. Les articles de ce dossier proposent d’explorer des situations variées, qui croisent précarité administrative, gouvernement de la mobilité saisonnière du travail migrant et relations de travail ethnicisées fortement asymétriques. Les travailleurs mixtèques, confrontés à une situation de dévalorisation du travail paysan autochtone au Mexique, expérimentent d’autres formes de précarisation dans les exploitations californiennes. En France, dans les Bouches-du-Rhône, les travailleurs saisonniers sous contrat OFII sont mis en concurrence avec des travailleurs détachés de l’UE. Cette région, comparée à la huerta espagnole, permet d’identifier un modèle de gestion des migrations saisonnières d’ouvriers agricoles à des échelles plus vastes. Elle est également l’occasion de découvrir des parcours inattendus d’anciens saisonniers migrants qui s’installent à leur tour comme exploitants. Enfin, les usines d’emballage des laitues du nord de l’Italie révèlent l’exacerbation de ce type de mise en concurrence entre travailleurs.

  • Logo Université de Poitiers
  • Logo Maison des sciences de l’homme et de la société de Poitiers
  • Logo Notre Twitter
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search