Navigation – Plan du site
Mouvements migratoires d’hier et d’aujourd’hui en Italie

Migration in Southern Europe since 1945: The Entanglement of many Mobilities

Migrations en Europe du Sud depuis 1945 : l’enchevêtrement de nombreuses mobilités
Migración en Europa del Sur desde 1945: el enredo de muchas movilidades
Michele Colucci et Stefano Gallo
p. 53-77

Résumés

L’« espace » – dans lequel se produisent les migrations – n’est pas la seule catégorie à être repensée et relocalisée dans les études sur la migration. Le « temps », ou plutôt la périodisation, est un autre problème clé. Pendant longtemps, le débat savant sur les pays méditerranéens d’Europe a été dominé par une conviction plus ou moins partagée sur la succession historique de l’émigration et de l’immigration. Selon ces termes, l’Italie, l’Espagne, la Grèce et le Portugal auraient suivi un modèle migratoire cyclique qui a existé jusque dans les années 1970, l’émigration au-delà des frontières nationales étant perçue comme un mouvement prédominant suivi d’une immigration étrangère massive qui aurait supplanté la centralité de l’expatriation. L’article propose un nouveau point de vue sur cette question, intégrant émigration, immigration et migration interne en Italie, en Espagne, en Grèce et au Portugal dans une perspective convergente.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Theoretical Backgrounds
Emigration
Immigration
Remittances
Internal Mobility
1945-1970
1970-Today
Conclusions

Aperçu du texte

The traditional distinction between overseas emigration, internal migration and immigration from abroad has been for a long time the main organizational criterion of research on migration. Seen from the perspective of political history, it can be useful to separate these phenomena. However, the opinion is growing among social science scholars that different perspectives have to proceed together. This distinction is based exclusively on the notion of State boundaries, and if empirically analysed it does not seem to hold water: societies are not homogenous entities within a border determined by national frontiers, just as much as the migration paths which cross the frontiers are not different from those that occur within a national territory. It stands to reason therefore that even international migrations have local origins, exactly as is the case with migrations which occur within one country (Feldman, 2003).

If one adopts the perspective of social and economic history, the State’s c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michele Colucci et Stefano Gallo, « Migration in Southern Europe since 1945: The Entanglement of many Mobilities », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 34 - n°1 | 2018, mis en ligne le 28 décembre 2019, consulté le 20 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/10025

Haut de page

Auteurs

Michele Colucci

Historian, Researcher, Cnr Issm, Istituto di studi sulle società del Mediterraneo, Consiglio Nazionale delle Ricerche, via card. G. Sanfelice 8, 80134 Napoli; colucci@issm.cnr.it

Stefano Gallo

Historian, Fellow, Cnr Issm, Istituto di studi sulle società del Mediterraneo, Consiglio Nazionale delle Ricerche, via card. G. Sanfelice 8, 80134 Napoli; gallo@issm.cnr.it

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page