Navigation – Plan du site
Mouvements migratoires d’hier et d’aujourd’hui en Italie

Migrants or Refugees? The Evolving Governance of Migration Flows in Italy during the “Refugee Crisis”

Migrants ou réfugiés ? L’évolution de la gouvernance des flux migratoires en Italie au cours de la « crise des réfugiés »
¿Migrantes o refugiados? La evolución de la gobernanza de los flujos migratorios en Italia durante la «crisis de los refugiados»
Elena Ambrosetti et Angela Paparusso
p. 151-171

Résumés

Depuis le début de son expérience en tant que pays d’immigration, l’Italie n’a reçu qu’un petit nombre de demandeurs d’asile. Jusqu’à la fin des années 2000, avec la réception des directives de l’UE sur l’asile, l’Italie n’avait guère de cadre normatif complet sur l’asile. La crise dite des réfugiés, initiée au second semestre 2013, a changé de manière décisive ces caractéristiques. Dans un tel contexte, comment les politiques italiennes ont-elles réagi face à l’ampleur et à la complexité croissante des flux mixtes à travers la Méditerranée ? L’Italie est-elle devenue un pays d’asile ? Dans cet article, nous aborderons ces questions en présentant l’évolution de la migration en Italie au cours de la dernière décennie et en analysant les réponses politiques adoptées par les autorités italiennes. Enfin, nous soulignerons le rôle de l’UE dans les politiques italiennes en matière d’asile et de migration.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Italy: A Recent but Consolidated Immigration Country
The Italian Experience with Refugees and Economic Migrants until the End of the 1990s
Italy’s History of Refugees and Economic Migrants in the New Millennium
Flow Decrees and Arrivals by Sea: What is Happening Today?
Discussion and Conclusion

Aperçu du texte

The need to escape persecution and search for better living conditions has pushed people to migrate for decades, and not only to Europe. At the global level, the number of forcibly displaced people has increased over time, passing from 37.3 million in 1996 to 65.6 million in 2016 (UNHCR, 2017). If we focus our attention on recent years, the numbers are even more impressive: 35.4 million in 2011, 42.8 million in 2013 and 54.9 million in 2014. In the Mediterranean area, this trend is mainly due to the Arab Spring, which increased instability in the region and progressively led to the Libyan and Syrian crises. In 2016, 710,400 asylum seekers were granted protection by member states of the European Union (EU), more than double the number for 2015. The largest groups of beneficiaries of asylum in the EU member states are citizens of Syria, Iraq and Afghanistan. Border fortification and the securitization of migration have been the main policy approaches, confirming a consolidated policy ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elena Ambrosetti et Angela Paparusso, « Migrants or Refugees? The Evolving Governance of Migration Flows in Italy during the “Refugee Crisis” », Revue européenne des migrations internationales, vol. 34 - n°1 | 2018, 151-171.

Référence électronique

Elena Ambrosetti et Angela Paparusso, « Migrants or Refugees? The Evolving Governance of Migration Flows in Italy during the “Refugee Crisis” », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 34 - n°1 | 2018, mis en ligne le 28 décembre 2019, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/10265 ; DOI : 10.4000/remi.10265

Haut de page

Auteurs

Elena Ambrosetti

Professor, Faculty of Economics, La Sapienza University, Via del Castro Laurenziano 9, 00161 Rome, Italy; elena.ambrosetti@uniroma1.it

Angela Paparusso

Post-doctoral researcher, Institute of Research on Population and Social Policies, IRPPS-CNR, Via Palestro 32, 00185, Rome, Italy; angela.paparusso@irpps.cnr.it

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page