Navigation – Plan du site
Varia

The Gendered Transformation of Matrimonial and Family Norms in the Context of International Migration. The Case of Chinese “Spouses of French” Residing in the Paris Region

La transformation genrée des normes matrimoniales et familiales dans le contexte des migrations internationales. Le cas des Chinois·es « conjoint·e·s de Français·es » résidant en région parisienne
La transformación de género de las normas matrimoniales y familiares en el contexto de la migración internacional. El caso de los «cónyuges de franceses» chinos residentes en la región parisina
Simeng Wang
Cet article est une traduction de :
La transformation genrée des normes matrimoniales et familiales dans le contexte des migrations internationales. Le cas des Chinois·es « conjoint·e·s de Français·es » résidant en région parisienne

Résumés

En s’appuyant sur une enquête qualitative menée auprès de Chinois·es conjoint·e·s de Français·es, des membres de leur famille et belle-famille et d’agents administratifs préfectoraux, cet article se propose d’analyser la transformation genrée des normes familiales et matrimoniales dans un contexte de migrations internationales, à travers une approche en termes d’intersectionnalité. Il s’agit d’une population d’origine chinoise qualifiée – soit en Chine, soit en France, soit dans les deux pays – pour laquelle ne se présente pas l’enjeu de la régularisation par l’acte de mariage. En privilégiant trois scènes sociales, au cours de leur migration, où ces conjoint·e·s de Français·es sont confronté·e·s à différents systèmes de normes matrimoniales et familiales de la manière la plus conflictuelle – départ de la famille d’origine en Chine, expériences administratives à la préfecture et à l’OFII, et installation du couple en France –, l’article vise à montrer que derrière cette catégorie administrative « conjoint·e·s de Français·es » présentée comme une catégorie allant de soi, il existe une diversité de trajectoires sociales et les migrants chinois hommes et femmes enquêtés dénaturalisent eux-mêmes les normes de genre. Les rapports sociaux de genre, de classe, de génération et d’ethnicité, fonctionnent de manière intersectionnelle, comme producteurs de normes matrimoniales et familiales en contexte de migrations internationales, et participent aux processus de socialisation de ces migrants internationaux. À ce titre, l’étude des couples extra-ethniques permet d’analyser un espace transnational dans lequel des normes et des hiérarchies sociales se transforment au croisement de la mobilité sociale et de la mobilité géographique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

“Spouses of French citizens”, a privileged standpoint for observing the transformation of norms
Methodology and the two main profiles of "spouses of French citizens"
The gendered views of Chinese parents on choosing a "French spouse”
Defying marriage norms: the case of Xiang, a “transplanted” son-in-law
Chinese women "married to French men" as viewed by their entourage
Family and matrimonial norms transmitted by the French administration and their gendered (re)appropriation by the migrants studied
Adjusting family norms during the settling phase: discovering the French in-laws and international conjugal dynamics
Extra-ethnic marriages: encounters of two social trajectories in the transnational space
A life cycle approach to the transformation of family norms: thinking kinship in the transnational space
The transnational space formed by extra-ethnic couples: transformation of social norms and hierarchies, and social mobility

Aperçu du texte

“Spouses of French citizens”, a privileged standpoint for observing the transformation of norms

National statistics show that an increasing number of migrants are categorised as spouses of French citizens: INSEE notes that in 2010, 72% of all residence permits were granted for family reasons and, among these, 74% were for re-unification with a French spouse (INSEE, 2012: 142). The stereotype of women migrating to become "French wives" or that of women immigrating for "family reunification" (Tribalat, 2009) are gradually being dispelled, to leave room for a more diverse landscape of migratory circumstances - such as men re-uniting with a French wife, or women with an individual migration project (Algava and Bèque, 2008) - in which social relationships of sex, gender, and class are profoundly reconfigured. The case of "spouses of French citizens" from "extra-ethnic" marriages appears particularly interesting and constitutes a favourable standpoint for reflecting on the transformation o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Simeng Wang, « The Gendered Transformation of Matrimonial and Family Norms in the Context of International Migration. The Case of Chinese “Spouses of French” Residing in the Paris Region », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 33 - n°2 et 3 | 2017, mis en ligne le 20 avril 2019, consulté le 22 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/10337

Haut de page

Auteur

Simeng Wang

Ph.D in sociology from the École Normale Supérieure, Researcher at the French National Center for Scientific Research (CNRS) and faculty member of CERMES3, 7 rue Guy Môquet, 94801 Villejuif; simeng.wang@cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page