Navigation – Plan du site
Dossier thématique

L’interprétariat en santé mentale : divisions sociale, morale et spatiale du travail dans les soins aux migrants

Interpretation in Mental Health Services: Social, Moral and Spatial Divisions of Work in Migrant Care
La interpretación en la salud mental: divisiones sociales, morales y espaciales en el trabajo de atención al migrante
Anaïk Pian, Anne-Cécile Hoyez et Simona Tersigni
p. 55-78

Résumés

L’interprétariat dans la prise en charge des migrants en santé mentale est inséré dans de nombreux enjeux politiques qui interpellent les pratiques des professionnels à l’égard d’une patientèle dont souffrances psychiques et conditions de l’exil sont souvent entremêlées. Les consultations mettent également à l’épreuve les interprètes qui doivent se situer dans une relation de soin complexe, alors même qu’ils peuvent se retrouver face à des exigences contradictoires entre les attentes des professionnels de santé mentale et les prescriptions des associations qui les emploient. À travers le prisme de l’interprétariat, l’article interroge les divisions sociale, morale et spatiale du travail dans la prise en charge des migrants en santé mentale. Il s’appuie sur deux terrains d’enquête à Rennes et à Strasbourg, deux capitales régionales marquées par une évolution des flux migratoires, et comptant des initiatives importantes en matière de promotion de l’interprétariat professionnel.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’interprétariat médico-social face à des enjeux de professionnalisation
Un métier très ethnicisé et féminisé
Territorialisation des prises en charge : une organisation différenciée entre Rennes et Strasbourg
L’impact de la sectorisation psychiatrique sur l’interprétariat
L’interprétariat au prisme de la répartition des soins en santé mentale à Rennes
L’interprétariat au prisme de l’organisation des soins psychiatriques à Strasbourg
Des réticences dans le paysage professionnel
Les épreuves de la consultation
Les débats autour du « mot à mot »
« On n’est pas [seulement] des robots de la traduction »
Conclusion

Aperçu du texte

Au milieu des années 1980, des manuels français de médecine distinguaient trois types de pathologies singularisant les étrangers. On y parlait de pathologies dites d’importation, d’acquisition et d’adaptation à la société d’accueil, cette dernière catégorie faisant référence à des troubles psychiques (Fassin, 2000b). Dans ce modèle inculqué à des générations de médecins, le corps des étrangers, perçu comme « vecteur et récepteur passif de maladies » (ibid. : 5), était associé à un double risque : risque de contamination pour la société d’accueil et risque pour les migrants eux-mêmes, ces pathologies — et notamment celles psychiques — nuisant à leur « bonne intégration ». Si les sciences sociales françaises ont tardé à aborder la question de la santé mentale en migration (Cognet et al., 2014), plusieurs études ont contribué à déconstruire les visions culturalistes qui, pendant longtemps, ont prévalu — et prévalent encore parfois — dans le milieu médical. À contre-pied des approches f...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anaïk Pian, Anne-Cécile Hoyez et Simona Tersigni, « L’interprétariat en santé mentale : divisions sociale, morale et spatiale du travail dans les soins aux migrants », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 34 - n°2 et 3 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 20 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/10768

Haut de page

Auteurs

Anaïk Pian

Sociologue, Maitre de conférences, DynamE, Université de Strasbourg-CNRS, Bât. 5, Le Patio, 22 avenue René Descartes, 67000 Strasbourg ; pian@unistra.fr

Articles du même auteur

Anne-Cécile Hoyez

Géographe, Chargée de recherche CNRS, ESO, Université de Rennes-CNRS, Maison de la Recherche en Sciences Sociales, Place du Recteur Le Moal, 35043 Rennes Cedex ; anne-cecile.hoyez@univ-rennes2.fr

Articles du même auteur

Simona Tersigni

Sociologue, Maitre de conférences, SOPHIAPOL, Université Paris Ouest Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre ; stersigni@parisnanterre.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page