Navigation – Plan du site
Dossier thématique

L’école, une ressource pour les populations migrantes. Regards croisés de l’institution et des parents d’élèves dans le centre-ville de Marseille

When School Becomes a Resource for Migrants’ Families. Crossed Views of Institutions and Parents in Marseilles’ City Center
La escuela como recurso para las poblaciones migrantes. Miradas cruzadas de la institución y de padres de familias en el centro de la ciudad de Marseille (Francia)
Gwenaëlle Audren, Virginie Baby-Collin et Marguerite Valcin
p. 93-118

Résumés

Cet article interroge le rôle de l’école élémentaire dans les quartiers populaires où réside une importante population de migrant·e·s primo-arrivant·e·s. Il présente les résultats d’une enquête qualitative menée entre 2015 et 2017 dans le centre-ville populaire de Marseille, qui est un espace d’accueil pour de nombreuses familles migrantes et/ou en situation précaire. À partir d’entretiens réalisés auprès de divers acteurs institutionnels, directeurs·trices d’écoles, parents d’élèves et acteurs associatifs, il interroge le statut de l’école, comme ressource et lieu de ressources, et comme facteur d’ancrage dans la ville. Il envisage la manière dont les professionnel·le·s de l’éducation s’adaptent au public spécifique des primo-arrivant·e·s, entre ajustements et engagements, et dont l’école, dépassant sa stricte fonction éducative, devient un espace de ressources multiples, jouant un rôle de médiation et de lien entre les migrant·e·s et la ville, favorisant l’installation et l’ancrage des familles dans l’espace urbain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Contexte local et ajustements professionnels : la fabrique de l’école comme espace de ressources potentielles
Des écoles en tension dans un environnement populaire
Un centre-ville aux formes multiples de précarité
Un contexte scolaire en tension
Public scolaire et fonctionnement des établissements
De nécessaires ajustements locaux : actions et adaptations des acteurs scolaires
Ajustements relatifs à la scolarité des enfants
Dispositifs de rapprochement entre équipes et familles
L’engagement au cœur de la fabrique de la ressource scolaire : des acteurs scolaires et associatifs imbriqués
L’école entre les migrant·e·s et la ville. De la ressource à l’ancrage
L’école, un lieu de ressources pour les familles
L’école, lieu de conseils et de soutien
Un pôle de solidarités imbriquées. L’exemple de Bilonja et Iliana
De la ressource à l’ancrage
Du lieu au dispositif-ressource : l’exemple du cours de français langue étrangère d’EPFF (Espace Pédagogie Formation France)
Un cours de français accessible pour s’adapter à la ville
Les parents à l’école : entre sociabilités, solidarités et « aide à la parentalité »
Conclusion

Aperçu du texte

« Ici, tout est compliqué car les gens ne savent pas lire, on a des difficultés à faire passer les informations […]. C’est beaucoup d’oral, de relations, les gens viennent souvent demander des choses ici : on est très accaparés et je suis un peu tout : assistant social, écrivain public… C’est vraiment spécifique à la pauvreté et à l’origine des gens… Dans les quartiers sud il n’y a pas du tout ce problème-là. » (Directeur d’école élémentaire dans le quartier de Belsunce, Marseille, 2016)

En France, la sectorisation scolaire tend à faire des écoles les miroirs sociaux des quartiers dans lesquels elles sont implantées. Dans les quartiers populaires, où se concentre une part importante de populations d’origines étrangères, la diversité des publics en situation précaire, qui ne sont pas toujours familiarisés avec le monde de l’école, constitue un environnement particulier auquel les acteurs du monde éducatif doivent s’adapter. La présence d’élèves primo-arrivants constitue pour l’institu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gwenaëlle Audren, Virginie Baby-Collin et Marguerite Valcin, « L’école, une ressource pour les populations migrantes. Regards croisés de l’institution et des parents d’élèves dans le centre-ville de Marseille », Revue européenne des migrations internationales, vol. 34 - n°4 | 2018, 93-118.

Référence électronique

Gwenaëlle Audren, Virginie Baby-Collin et Marguerite Valcin, « L’école, une ressource pour les populations migrantes. Regards croisés de l’institution et des parents d’élèves dans le centre-ville de Marseille », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 34 - n°4 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/11751 ; DOI : 10.4000/remi.11751

Haut de page

Auteurs

Gwenaëlle Audren

Géographe, Maîtresse de conférences, Aix Marseille Univ., CNRS TELEMME, Aix en Provence, France, 5 rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence ; gwenaelle.audren@univ-amu.fr

Virginie Baby-Collin

Géographe, Professeure, Aix Marseille Univ., CNRS TELEMME, Aix en Provence, France, 5 Rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence ; virginie.baby-collin@univ-amu.fr

Articles du même auteur

Marguerite Valcin

Diplômée de Master 2 de géographie, École Normale Supérieure de Lyon, 58 avenue des Puits, 78 170 La Celle-Saint-Cloud ; marguerite.valcin@ens-lyon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page