Navigation – Plan du site
Varia

Impact de la migration sur la croissance économique dans les pays de l’OCDE

Impact of Immigration on Economic Growth in the OECD Countries
Impacto de la inmigración sobre el crecimiento económico en los países de la OCDE
Leila Ben Ltaief
p. 167-193

Résumés

Cet article étudie le dynamisme de la migration internationale et ses conséquences sous-jacentes sur le marché du travail et le chômage. Empiriquement, on présente une évaluation de l’impact de ce phénomène sur la croissance économique de vingt-neuf pays de l’OCDE durant la période 2000-2015. Ce travail repose sur un ensemble de données qui permet de distinguer les migrants selon leur niveau d´éducation. Cette structure constitue une caractéristique essentielle qui détermine en grande partie les principaux effets sur la croissance économique. L’outil économétrique est basé sur la méthode des moments généralisés en panel dynamique afin de pouvoir traiter l’endogénéité potentielle des variables de migration. Dans ce cadre, nous identifions un impact positif du capital humain étranger sur la croissance économique des pays d´accueil, à l´exception de celui qui représente les allochtones faiblement instruits.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Dynamisme de la migration internationale et politique de main-d’œuvre
Migration et chômage : mauvaise compréhension de l’ajustement macroéconomique
Importance de la migration pour la croissance : résultats économétriques et conclusions économiques
Conclusion

Aperçu du texte

À l’heure où la xénophobie gagne du terrain dans les pays développés, les migrations internationales deviennent un sujet de débat quotidien. Les migrations en provenance des pays extérieurs à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont progressé. Les données de 2015 montrent que les flux migratoires permanents ont nettement augmenté pour la deuxième année consécutive. D’après l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), est considérée comme migrante la personne née à l’étranger, résidente dans un pays d’accueil, de nationalité étrangère ou ayant pris la nationalité du pays d’accueil. 4,8 millions de personnes ont immigré vers ces pays, légèrement plus qu’au cours du pic de 2006 et 10 % de plus qu’en 2014 (OCDE, 2016). Cette réalité s’est traduite par une opposition aiguë dans l’opinion publique qui s’est intensifiée en Europe. Plusieurs pays ont tendance à réduire la migration légale et à lutter fortement contre la clandestini...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Leila Ben Ltaief, « Impact de la migration sur la croissance économique dans les pays de l’OCDE », Revue européenne des migrations internationales, vol. 34 - n°4 | 2018, 167-193.

Référence électronique

Leila Ben Ltaief, « Impact de la migration sur la croissance économique dans les pays de l’OCDE », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 34 - n°4 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/11922 ; DOI : 10.4000/remi.11922

Haut de page

Auteur

Leila Ben Ltaief

Maître assistante et chercheuse en sciences économiques, Université de Sousse, Faculté des Sciences Économiques et de gestion, Cité Riadh, 4023 Sousse, Tunisie ; benltaiefleila@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page