Navigation – Plan du site
Dossier thématique

Contracting Margins? Liquid International Migration in the Pacific

Des marges qui se rétrécissent ? La migration dans les eaux du Pacifique
¿Margen cada vez más estrecho? Migración en aguas del Pacífico
John Connell
p. 107-123

Résumés

En particulier dans les petites îles du Pacifique, la migration a une longue histoire. Au cours de ce siècle, la migration internationale est devenue plus importante en Mélanésie, plus diversifiée en termes de destinations et d’activités, plus précieuse pour les économies nationales grâce aux transferts de fonds et plus susceptible d’être permanente. Les gouvernements des petits États insulaires du Pacifique se sont de plus en plus impliqués dans la négociation des stratégies migratoires, les envois de fonds étant devenus plus importants pour les économies nationales et les ménages. Il a été particulièrement difficile de saisir les rares occasions qui se sont présentées à l’échelle internationale dans les États les plus petits et les plus éloignés. Dans les États insulaires coraliens, les îles périphériques perdent leur population. La logique économique domine la migration, mais les changements environnementaux exercent une pression supplémentaire en particulier sur les États insulaires coraliens et les marges de peuplement dans le Pacifique se contractent progressivement. Il est peu probable que l’on puisse rapidement renverser ces tendances.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Development Challenges
Rural-Urban Migration and Urbanisation
International Migration
Remittances
Atoll States
Resettlement
National Strategies?
Seasonal Worker Schemes
Conclusion

Aperçu du texte

Migration has had a long history in the Pacific, with Pacific islanders sometimes regarded as particularly mobile people, within a sea of islands that covers a third of the planet (Hau’ofa, 1994). In the last half century, there has been both accelerated international migration, especially from the smaller Polynesian and Micronesian states, and rural-urban migration, with declining populations in national peripheries and growing high density urban concentrations. Migration has taken increasingly diverse forms, as it has gone from temporary to more permanent, unskilled to skilled and organized by households and governments. That increased flexibility, diversity and also individualization, and the uncertainty and instability that is attached to this, despite more open options, can be seen as a form of “liquid mobility” (Kymlicka, 2015): an apt phrase in an island realm. It is argued here that even in some of the most remote islands in the world the rationale, outcomes and consequences...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

John Connell, « Contracting Margins? Liquid International Migration in the Pacific », Revue européenne des migrations internationales, vol. 35 - n°1 et 2 | 2019, 107-123.

Référence électronique

John Connell, « Contracting Margins? Liquid International Migration in the Pacific », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 35 - n°1 et 2 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 11 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/12739

Haut de page

Auteur

John Connell

Professor, School of Geosciences, Room 348 Madsen Building F09, The University of Sydney, Australia; john.connell@sydney.edu.au

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page