Navigation – Plan du site
Varia

Securitization Theory and the Relationship between Discourse and Context: A Study of Securitized Migration in the Canadian Press, 1998-2015

La théorie de la sécuritisation et la relation entre discours et contexte : une étude de la sécuritisation de l’immigration dans la presse canadienne, 1998-2015
La teoría de la securitización y la relación entre el discurso y el contexto: estudio sobre la securitización de la inmigración en la prensa canadiense, 1998-2015
Elsa Vigneau
p. 191-214

Résumés

Partant de l’observation d’importantes variations empiriques dans les tentatives de sécuritisation à l’égard de l’immigration, cet article s’intéresse au rôle du contexte dans la théorie de la sécuritisation. S’appuyant sur l’analyse de 4 464 articles de journaux publiés par La Presse et le National Post sur le thème de l’immigration internationale à destination du Canada entre le 1er janvier 1998 et le 31 décembre 2015, il étudie le lien entre la fréquence avec laquelle ces deux quotidiens canadiens portraient l’immigration comme une menace pour le bien-être physique de l’État ou de sa population et l’incidence de six événements migratoires majeurs. Il constate que la saillance du discours sécuritaire sur l’immigration dans la presse écrite est fortement et positivement influencée par la conjoncture événementielle. L’article propose également une conceptualisation plus poussée de la cohabitation et de la complémentarité entre les pratiques de sécuritisation exceptionnelles et routinières.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Research Design
Security Discourse in La Presse and the National Post, 1998-2015
On the Relationship between Security Discourse and Events in the Canadian Press
Conclusion

Aperçu du texte

Securitization theory, as initially developed by the Copenhagen School of Security Studies (Waever, 1989 and 1995; Buzan et al., 1998) and subsequently reconceptualized as sociological by Balzacq (2011), elaborates the insights that fundamental distinctions can be made between a social object or condition, a political problem and a security problem, and that no object is essentially (i.e. before any social interaction) a security threat. Hence, it offers an interesting alternative to the traditional dual conception of security as both an objective (security as the absence of threat to a referent object) and subjective condition (security as the absence of fear that the object be attacked) (Wolfers, 1952: 485) and proposes an understanding of security as the result of intersubjective interactions between social agents. The security status of an object is neither predefined nor permanent, it is continually constructed by the two-way relationship between agents claiming to have authori...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elsa Vigneau, « Securitization Theory and the Relationship between Discourse and Context: A Study of Securitized Migration in the Canadian Press, 1998-2015 », Revue européenne des migrations internationales, vol. 35 - n°1 et 2 | 2019, 191-214.

Référence électronique

Elsa Vigneau, « Securitization Theory and the Relationship between Discourse and Context: A Study of Securitized Migration in the Canadian Press, 1998-2015 », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 35 - n°1 et 2 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 11 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/remi/12995 ; DOI : 10.4000/remi.12995

Haut de page

Auteur

Elsa Vigneau

Recent graduate from the MA in Applied Political Studies, Université de Sherbrooke, 2500 boul. de l’Université, Sherbrooke, Canada; elsa.vigneau@USherbrooke.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page