Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 36 - n°2 et 3Dossier thématiqueExilés : premiers moments, bien l...

Dossier thématique

Exilés : premiers moments, bien loin des centres urbains

Exiles: First Moments, Far from Urban Centers
Exilados: primeros momentos, lejos de los centros urbanos
Catherine Deschamps, Laetitia Overney, Jean-François Laé et Bruno Proth
p. 211-230

Résumés

Notre article décrit quelques premiers moments d’installation de demandeurs d’asile et réfugiés loin des centres urbains, en Bretagne et dans l’Oise, à partir d’une enquête conduite entre 2015 et 2019. Nous avons observé le début du parcours de quelques exilés, leurs pratiques d’habiter, manières de s’adapter, entre contraintes et résistances aux différentes formes et conditions d’hospitalités proposées. Ces premiers temps d’installation sont des moments critiques. Après avoir connu les abris de fortune dans les métropoles et les camps humanitaires de la région parisienne, les exilés se retrouvent dans des lieux inconnus, où ils n’ont pas d’attache, où il leur faut s’installer, d’abord au sens matériel du terme, et puis, (re)jouer des solidarités, (re)créer des liens, se (re)constituer un réseau de ressources.

Haut de page

Entrées d’index

Géographique :

France, Bretagne, Oise
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Excentrements
Dans l’Oise, en lisière de forêt
L’impossible tournée des guichets
Petites stratégies pour résister à l’attente
Solidarité et (in)hospitalité au village
Billiers, commune du Morbihan : le local contre l’État
Deux réfugiés et une dizaine d’aidants dans le Finistère Sud
Un accompagnement sur mesure ?
Une béance : l’emploi
Conclusion

Aperçu du texte

Lundi 24 octobre 2016, des pelles mécaniques détruisent des centaines d’abris, de nombreux CRS montent la garde, quelques effets personnels abandonnés au milieu des gravats font guerre. Ces images du démantèlement du camp de migrants de la lande de Calais sont passées en boucle sur les chaînes d’information continue. Les caméras filment des flux d’hommes stupéfaits et s’attardent sur leur visage de l’exil : les traits usés. Des hommes et quelques femmes en file d’attente et rang serré montent dans des bus avec leur sac à dos. Mais après, où vont-ils ?

Dans leur regard pointe cette question : mais où allons-nous ? Ils ne savent pas si c’est en montagne ou au bord de la mer, en ville, dans des champs ou près d’une forêt. La plupart rejoignent des centres d’accueil et d’orientation (CAO) disséminés partout en France. Vieux bâtiments abandonnés qui par un centre de formation, qui par l’armée, qui par un hôpital, qui par une colonie de vacances. Ces structures ont été créées en novembre 2...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Deschamps, Laetitia Overney, Jean-François Laé et Bruno Proth, « Exilés : premiers moments, bien loin des centres urbains », Revue européenne des migrations internationales, vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, 211-230.

Référence électronique

Catherine Deschamps, Laetitia Overney, Jean-François Laé et Bruno Proth, « Exilés : premiers moments, bien loin des centres urbains », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 07 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/remi/15231 ; DOI : https://doi.org/10.4000/remi.15231

Haut de page

Auteurs

Catherine Deschamps

Professeure à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy, chercheure au LHAC, Anthropologue, 2 rue Bastien-Lepage, 54000 Nancy ; cathdes@club-internet.fr

Laetitia Overney

Maîtresse de conférences à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville, chercheure à l’Ipraus-AUSser (UMR 3329), Sociologue, 60 boulevard de la Villette 75019 Paris ; laetitia.overney@paris-belleville.archi.fr

Jean-François Laé

Professeur à l’Université Paris 8-Saint-Denis, chercheur au GTM-Cresppa (UMR 7217), Sociologue, 59-61 rue Pouchet 75017 Paris ; j-f.lae@orange.fr

Bruno Proth

Professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, chercheur à ATE, Sociologue, 27 rue Lucien Fromage, 76160 Darnétal ; bprothiste@free.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search