Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 36 - n°2 et 3Dossier thématiquePolitiques de l’urgence et bricol...

Dossier thématique

Politiques de l’urgence et bricolages humanitaires. Genèse des « centres d’accueil et d’orientation » dans la crise calaisienne

Public Order, Humanitarianism and Urgency in Public Action. The Genesis of the “Reception and Orientation Centres” in the Calais Crisis
Orden público, humanitario y emergencia en la acción pública. La génesis de los «centros de recepción y orientación» en la crisis de Calais
Yasmine Bouagga
p. 29-51

Résumés

Les « centres d’accueil et d’orientation » sont des centres d’hébergement créés en 2015 afin de résorber le bidonville dit de la « Jungle » de Calais, en offrant aux personnes volontaires une solution de mise à l’abri. Initialement conçu comme temporaire et ciblé pour une situation critique circonscrite, ce type d’hébergement s’est concrétisé par l’ouverture de plus de 200 sites en différents lieux du territoire français, qui ont servi à disperser les habitants du campement de Calais lors de son évacuation. Retracer la genèse de ces centres permet d’examiner la mise en place, dans l’urgence, de politiques ad hoc, et leur intégration ultérieure dans une politique nationale de répartition territoriale des demandeurs d’asile. La fabrication de cette politique, à la jonction d’enjeux d’ordre public et d’enjeux humanitaires, éclaire les effets des temporalités sur l’action publique et sur les pratiques des acteurs institutionnels.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Qualifier l’urgence humanitaire
Les seuils de la crise calaisienne
La cause associative de l’hébergement des personnes en transit
La requalification des clandestins en potentiels demandeurs d’asile
La solution d’une dispersion humanitaire
Un bricolage local aux effets nationaux
Construire l’acceptabilité au loin
Construire l’attractivité des CAO pour les migrants de Calais
Une comptabilité inquiète et ses contradictions
De la dispersion à la création d’un système centralisé de répartition territoriale
Le retour à la « normale » des procédures administratives
L’intégration des CAO dans un système de gestion territoriale
Conclusion

Aperçu du texte

La gestion politique des populations migrantes est analysée, dans de nombreux travaux critiques, à travers les formes de regroupement et de confinement, dont le camp de réfugiés est devenu le dispositif paradigmatique et le centre de rétention une déclinaison répressive (Agier, 2008 ; Kobelinsky et Makaremi, 2009 ; Fischer, 2017). Certaines situations de crise, toutefois, donnent lieu à l’inverse à des politiques de la dispersion. Pour résorber le bidonville (« jungle ») de Calais, les pouvoirs publics ont créé en 2015 un nouveau dispositif, le centre d’accueil et d’orientation (CAO), afin de mettre à l’abri des personnes migrantes dans plus de 200 sites répartis sur le territoire français. Initialement conçu comme temporaire, ciblé sur une situation critique circonscrite, le dispositif a connu improvisations, revirements, dérogations et reprises en main. Ce cas d’étude ouvre l’observation in situ de politiques de l’urgence, et éclaire plus largement la question des temporalités dan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yasmine Bouagga, « Politiques de l’urgence et bricolages humanitaires. Genèse des « centres d’accueil et d’orientation » dans la crise calaisienne », Revue européenne des migrations internationales, vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, 29-51.

Référence électronique

Yasmine Bouagga, « Politiques de l’urgence et bricolages humanitaires. Genèse des « centres d’accueil et d’orientation » dans la crise calaisienne », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 07 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/remi/15710 ; DOI : https://doi.org/10.4000/remi.15710

Haut de page

Auteur

Yasmine Bouagga

Sociologue, Chargée de recherche au CNRS (Triangle-ENS de Lyon), membre de l’Institut Convergence Migrations, 15 parvis René Descartes, 69007 Lyon ; yasmine.bouagga@ens-lyon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search