Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 36 - n°2 et 3VariaMexico, a Country for Immigrant B...

Varia

Mexico, a Country for Immigrant Business: Small-scale Entrepreneurs and Self-employed Workers from Southern Europe

Le Mexique, un pays d’affaires pour les immigrants : petits entrepreneurs et travailleurs indépendants d’Europe méridionale
México, un país de negocio para los inmigrantes: pequeños empresarios y trabajadores por cuenta propia del sur de Europa
Cristóbal Mendoza
p. 305-327

Résumés

L’article analyse l’intégration, sur le marché du travail mexicain, d’entrepreneurs et de travailleurs indépendants diplômés, venus d´Italie et d´Espagne. Basé sur une enquête portant sur un groupe d’immigrés hautement qualifiés, l’article remet en cause la perception générale selon laquelle les entreprises « ethniques » sont créées et gérées par des immigrants non qualifiés. Seules quelques personnes interrogées avaient une expérience de l’entrepreneuriat avant leur arrivée au Mexique. L’article explore donc, tout d’abord, les raisons qui ont poussé ces travailleurs hautement qualifiés — issus pour certains d’entreprises ou d’institutions internationales — à se lancer dans l’entreprenariat et le travail indépendant au Mexique. Dans un deuxième temps, l’article analyse la structure des opportunités offertes aux immigrés ; en particulier, les conditions du marché du travail, l’accès à la propriété et le cadre institutionnel au Mexique. Enfin, l’article étudie la pertinence des réseaux sociaux pour comprendre l’esprit d’entreprise chez les immigrants d’Europe du Sud installés au Mexique. La thèse soutenue est que le succès de leurs entreprises réside dans leur capacité à créer des réseaux sociaux dans le pays d’accueil ; réseaux qui se construisent et se développent à travers des mécanismes formels et informels, facilités par un accueil « favorable » de ces étrangers par la population locale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Theories on Immigrant Entrepreneurship
Methodology
Entering Business: From Students/Employees to Entrepreneurs/Self-employed Workers
Opportunity Structures for Business
Market Conditions
Access to Ownership
Institutional Framework
Social Capital, Oiling up Business
Conclusions

Aperçu du texte

Mexico has not traditionally been seen as a country of immigration, even though it has hosted well-rooted immigrant communities since the late 19th century (Palma Mora, 2006) and it has been both a haven for exiles (Yankelevich, 2002) and a transit country for Central Americans on their way north (Carrasco González, 2013; Barros Nock and Escobar Latapí, 2017). US citizens are the main foreign nationality in the country; a large portion of them are retired people living in Mexico’s northern region (e.g. Lardiés-Bosque et al., 2016), tourist coastal areas (Hiernaux, 2010) and well-known “enclaves” such as San Miguel de Allende (Guanajuato). In this regard, it is worth mentioning that a substantial part of the US-born residents in Mexico are of Mexican descent (Gaspar Olvera, 2019).

Since the mid-1980s Mexico has increasingly promoted economic internationalisation and launched a neo-liberal economic agenda (Otero, 2018) that has altered the opportunity structure for businesses and foste...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cristóbal Mendoza, « Mexico, a Country for Immigrant Business: Small-scale Entrepreneurs and Self-employed Workers from Southern Europe », Revue européenne des migrations internationales, vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, 305-327.

Référence électronique

Cristóbal Mendoza, « Mexico, a Country for Immigrant Business: Small-scale Entrepreneurs and Self-employed Workers from Southern Europe », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 12 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/remi/16105 ; DOI : https://doi.org/10.4000/remi.16105

Haut de page

Auteur

Cristóbal Mendoza

Professor in Human Geography, Department of Sociology, Universidad Autónoma Metropolitana-Iztapalapa, Av. San Rafael Atlixco 186, Col. Vicentina, 09340-Iztapalapa (Mexico City), Mexico; cmp@xanum.uam.mx

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search