Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 36 - n°2 et 3VariaCertified Conformity. Binational ...

Varia

Certified Conformity. Binational Couples and Swiss Law

À certifier conforme. Les couples binationaux face à la loi helvétique
Certificado de conformidad. Parejas binacionales frente a la ley suiza
Dietrich Choffat, Marta Roca i Escoda et Hélène Martin
Traduction de Gail Ann Fagen
Cet article est une traduction de :
À certifier conforme. Les couples binationaux face à la loi helvétique

Résumés

Le mariage entre un·e ressortissant·e suisse et un·e ressortissant·e de nationalité étrangère est perçue par la loi comme un vecteur d’intégration. Sous ce principe, la politique de naturalisation légitime un accès « facilité » à la nationalité suisse aux conjoint·e·s étranger·ère·s. Ces unions doivent toutefois suivre un modèle matrimonial très normé. Cet article vise à mettre au jour les logiques normatives du mariage en Suisse en analysant ce qui le rend suspect à la fois juridiquement et socialement. Pour ce faire, nous analysons les cas juridiques d’annulation de la naturalisation facilitée par motif de dissolution du mariage. Nous démontrons qu’en réponse à la protection de la nationalité suisse, le contrôle de la naturalisation facilitée par voie de mariage représente un instrument de lutte contre des modèles familiaux indésirables repérés chez les couples binationaux, considérés comme mettant en péril l’imaginaire de la cohésion nationale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Methodology
Naturalisation Policy in Switzerland: From Welcome to Suspicion
The Tension between Family Law and Protecting the Nation
Suspicion in the Simplified Naturalisation Policy
Launching an Enquiry into Divorce Motives with a View to Annulling Simplified Naturalisation
The Indissolubility of Binational Marriage
Defining a Rapid Chain of Events
Determining Incorrect Behaviour
Controlling the Dissolution of Marriages Tied to a Naturalisation: Legitimating Social and National Homogamy
The Culturalization of Binational Marriages
The Prior Status of the Appellant as Evidence Regarding Presumption of Fraud
The culturalization of gender and social class
Conclusion

Aperçu du texte

Swiss naturalisation policy sees marriage between a Swiss citizen and a foreign national as a vector for enhanced sociocultural integration. The jurisprudence states that:

The institution of simplified naturalisation is based on the idea that the foreign spouse of a Swiss citizen (naturally on condition that he/she form with the latter a solid conjugal community as defined [in the Swiss Civil Code – CCS]) will become accustomed more quickly to the Swiss lifestyle and habits than a foreigner without a Swiss spouse, who remains subject to measures governing ordinary naturalisation.” (Federal Administrative Court Judgement – ATAF C-410/2009)

From the angle of family law, simplified naturalisation through marriage is granted to foreigners who are not required to demonstrate that they have met strict criteria regarding integration, as in the case of ordinary naturalisation, because they benefit from a presumption of successful integration in virtue of their marriage with a Swiss citizen ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dietrich Choffat, Marta Roca i Escoda et Hélène Martin, « Certified Conformity. Binational Couples and Swiss Law », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 36 - n°2 et 3 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 16 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/remi/16240 ; DOI : https://doi.org/10.4000/remi.16240

Haut de page

Auteurs

Dietrich Choffat

PhD student in social sciences, Université de Lausanne (Social Sciences Institute, ISS – Centre for Gender Studies, CEG) and the Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL), Switzerland; dietrich.choffat@unil.ch

Marta Roca i Escoda

Professor at the Centre for Gender Studies, Social Sciences Institute, Université de Lausanne, Switzerland; Marta.RocaEscoda@unil.ch

Hélène Martin

Professor in gender studies, Haute école de travail social et de la santé Lausann (HETSL), Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) ; Helene.Martin@hetsl.ch

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search