Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 37 - n°3 et 4Dossier thématiqueQuatre demoiselles d’Avignon : ma...

Dossier thématique

Quatre demoiselles d’Avignon : marchandisation du « mariage marocain » en Europe et fin du sujet ethnique

Four Demoiselles d’Avignon: Commodification of “Moroccan wedding” in Europe and the End of the Ethnic Subject
Cuatro Demoiselles d’Avignon: la mercantilización del «matrimonio marroquí» en Europa y el fin del sujeto étnico
Rim Affaya
p. 57-82

Résumés

Comment les rituels du pays d’origine se transforment en marchandise ? Cet article entend réfléchir aux liens entre appartenance, consommation et fabrique de l’entrepreneur·e en problématisant le recours aux catégories ethniques en sciences sociales. Plus précisément, il montre comment la relégation sociale et urbaine des descendant·e·s d’immigré·e·s — d’origine marocaine en France — peut servir de levier pour une ascension socioéconomique à travers les économies festives. Par le biais d’une enquête ethnographique à Avignon, l’article examine de nouvelles figures du travail autonome dans le monde du « mariage marocain » en France et rattache les stratégies de profitabilité propres au capitalisme à divers « arrangements » avec les esthétismes de la culture d’origine. L’article se conclut sur une critique du paradigme de l’ethnicité en faisant valoir l’importance des études des styles de vie pour comprendre comment ceux-ci marquent les sociétés européennes postmigratoires.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Du hobby à la professionnalisation : genèse du service dit « mariage marocain » en France
Se placer : en marge se trouve le luxe discret
Flairer l’occasion : une trajectoire transnationale tissée entre les plis du caftan marocain
Transférer une mode et inventer un métier : circulation d’une culture du Sud au Nord
Du rituel à la consommation du mariage comme spectacle
S’afficher : les réseaux sociaux comme support narratif de la fétichisation de soi
Se vendre : tisser la toile de la marchandise au-delà des segmentations ethniques
Trois critiques de l’approche ethnique

Aperçu du texte

« Les Sisters » est l’enseigne d’une entreprise située dans le quartier Montclar, à Avignon. Elle a été créée et gérée par quatre sœurs françaises d’origine marocaine. Anissa, Nawal, Lamia et Najat opèrent, selon le statut juridique de leur société, dans des activités récréatives et de loisirs. En réalité, elles sont negafates. Une profession étrangère au répertoire des métiers du registre de commerce français. Celle-ci consiste au Maroc à offrir un service de vente et de location d’objets dédiés à accompagner les marié·e·s lors de leur cérémonie. Ce métier, existant dans ce pays depuis plusieurs siècles, se trouve au cœur des pratiques cérémonielles des mariages au cours desquels la théâtralisation des traditions est conditionnée par la prestation d’une tierce personne incarnée par la negafa. C’est une sorte d’ancêtre du métier de Wedding Planner dont les agences ne sont apparues en France qu’à partir des années 2000 ou des Bridal Consultants aux États-Unis que l’historienne Howard...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rim Affaya, « Quatre demoiselles d’Avignon : marchandisation du « mariage marocain » en Europe et fin du sujet ethnique »Revue européenne des migrations internationales, vol. 37 - n°3 et 4 | -1, 57-82.

Référence électronique

Rim Affaya, « Quatre demoiselles d’Avignon : marchandisation du « mariage marocain » en Europe et fin du sujet ethnique »Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 37 - n°3 et 4 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 30 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/remi/19140 ; DOI : https://doi.org/10.4000/remi.19140

Haut de page

Auteur

Rim Affaya

Doctorante en anthropologie à l’EHESS, Centre Norbert Elias, IRIS, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille ; rim.affaya@ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page
  • Logo Université de Poitiers
  • Logo Maison des sciences de l’homme et de la société de Poitiers
  • Logo Notre Twitter
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search