Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 38 - n°1 et 2Dossier thématiqueÊtre jeune « coincé·e à l’étrange...

Dossier thématique

Être jeune « coincé·e à l’étranger » : le cas des Égyptien·ne·s venu·e·s étudier en France et leur vécu de la crise de la COVID-19

Being Young “Stranded Abroad”: The Case of Egyptians who Came to Study in France and their Double Experience of the COVID-19 Crisis
Ser joven «varado en el extranjero»: el caso de los egipcios que vinieron a estudiar a Francia y su doble experiencia de la crisis de COVID-19
Sarah Boisson et Mayada Madbouly
p. 171-200

Résumés

La première phase de la crise sanitaire de la COVID-19, entre mars et juillet 2020, a inauguré une situation internationale inédite en termes de circulation des personnes. S’est alors généralisée dans le champ des migrations internationales la question des « coincé·e·s à l’étranger », au niveau de la gestion des États nationaux, mais également dans leur double vécu de crise entre le contexte d’accueil et le contexte d’origine : entre présence physique et vécu distancié. Cet article propose une étude de cas autour de la façon dont cette première phase de mesures sanitaires a été vécue par des étudiant·e·s et jeunes professionnel·le·s égyptien·ne·s vivant en France au moment du déclenchement de l’épidémie. Nous nous interrogeons sur la signification d’être « coincé·e·s à l’étranger » pour cette population — dont les membres conçoivent le plus souvent leur migration comme temporaire — au niveau de leur vécu. Nous avons voulu également montrer en quoi cela avait été un enjeu pour le gouvernement égyptien lorsqu’il a fallu organiser le rapatriement dans ce contexte brutal de mobilités internationales. Cet aspect révèle la difficulté d’une exposition à des injonctions sanitaires et administratives contradictoires entre les deux pays, amenant les individus à développer des stratégies d’adaptation et de négociation face aux contextes et aux autorités nationales, tout en se raccrochant à différents liens transnationaux disponibles pour cette population venue étudier en France.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Une expérience transnationale : double présence et vécu de crise
Méthodologie et panel mobilisés
La situation des Égyptien·ne·s venu·e·s étudier en France : des trajectoires migratoires à vocation temporaires ?
Un rapatriement difficilement négociable pendant la crise sanitaire : naviguer entre deux contextes de crise
Qui sont les coincé·e·s pour l’État égyptien ? Enjeux diplomatiques et statutaires
Le décalage des temporalités de crise
Le coût du retour
Double présence au quotidien d’ici et de là-bas : face à l’isolement social se développent des stratégies transnationales
Un double quotidien connecté pour échapper à l’isolement social dans le pays d’accueil
Des réseaux de sociabilité et d’entraide via les cyberespaces
Se positionner stratégiquement entre deux systèmes de santé : complémentarité ou contradiction des normes sanitaires ?
Conclusion : la double présence renforcée en temps de crise

Aperçu du texte

Introduction

Le 22 mai 2020, le journal Al-Masry al-youm titre « L’Égypte a effectué 135 vols en un mois pour ramener 24 750 ressortissants coincés à l’étranger ». Depuis le 19 mars 2020, date de la fermeture des frontières internationales en raison de la pandémie de la COVID-19, le gouvernement égyptien a mandaté de nombreux vols de rapatriement, par l’intermédiaire de la compagnie aérienne nationale Egyptair et de sa filiale Air Cairo. Parmi ces Égyptien·ne·s coincé·e·s à l’étranger, les plus jeunes, parti·e·s dans le cadre de leurs études, ont vu leur trajectoire migratoire marquée par la dureté des restrictions sanitaires et géographiques. Ils·elles se sont retrouvé·e·s isolé·e·s dans leurs contextes d’accueil, souvent pour la première fois de leur vie, sans possibilité de regagner le domicile familial. Le plus souvent, concevant leur séjour comme temporaire et encore très connecté au pays d’origine, l’Égypte, par des retours réguliers (vacances scolaires, événements familiaux, e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sarah Boisson et Mayada Madbouly, « Être jeune « coincé·e à l’étranger » : le cas des Égyptien·ne·s venu·e·s étudier en France et leur vécu de la crise de la COVID-19 »Revue européenne des migrations internationales, vol. 38 - n°1 et 2 | -1, 171-200.

Référence électronique

Sarah Boisson et Mayada Madbouly, « Être jeune « coincé·e à l’étranger » : le cas des Égyptien·ne·s venu·e·s étudier en France et leur vécu de la crise de la COVID-19 »Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 38 - n°1 et 2 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 27 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/remi/20642 ; DOI : https://doi.org/10.4000/remi.20642

Haut de page

Auteurs

Sarah Boisson

Doctorante en sociologie, Université Côte d’Azur, URMIS (Unité de Recherche Migrations et Sociétés), Doctorante fellow de l’Institut Convergences Migrations (ICM), associée au CEDEJ-Le Caire, MSHS Sud Est, Pôle universitaire St Jean d’Angély, 24 avenue des Diables Bleus, 06300 Nice ; sarah.boisson@cnrs.fr

Mayada Madbouly

Doctorante en science politique (sociologie politique), Université Paris Nanterre, ISP (Institut des sciences Sociales du Politique), associée au CEDEJ-Le Caire, site Nanterre, Maison Max Weber, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre Cedex ; mayada.madbouly@sciencespo-toulouse.fr

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY 4.0

Creative Commons - Attribution 4.0 International - CC BY 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Haut de page
  • Logo Université de Poitiers
  • Logo Maison des sciences de l’homme et de la société de Poitiers
  • Logo Notre Twitter
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search