Navigation – Plan du site
Varia

Migration de retour, genre et remises sociales : le retour des migrantes boliviennes d’Espagne durant la crise économique

Return Migration, Gender and Social Remittances: The Return of Female Bolivian Migrants from Spain in Times of Economic Crisis
Migración de retorno, género y remesas sociales: el retorno de las mujeres migrantes bolivianas de España en tiempos de crisis económica
Jean-Michel Lafleur et Justine Duchesne
p. 183-201

Résumés

La crise économique et financière de 2008 a conduit de nombreuses femmes migrantes latino-américaines vivant en Espagne à rentrer dans leur pays d’origine. Par le biais de leur retour, de nouvelles normes, idées et pratiques – qualifiées de remises sociales – sont diffusées dans la société d’origine. En confrontant la littérature existante au cas des femmes migrantes boliviennes de Cochabamba, cet article tente d’identifier les variables déterminant le contenu de ces transferts et les modalités selon lesquels ils s’opèrent. Cette démarche révèle notamment l’importance dans la transmission des remises sociales par les migrantes de leur perception quant à la perméabilité de la société d’origine.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Vers une approche genrée des remises sociales
Migration bolivienne en Espagne et crise économique
Retour et remises sociales
Portabilité
Perméabilité
Acteurs et canaux
Infrastructures transnationales
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Trois décennies de recherche sur les pratiques transnationales des migrants ont mis au jour l’importance et la diversité des liens que certains migrants entretiennent avec leur pays d’origine. Une des caractéristiques de cette approche théorique est de considérer les migrants en tant que vecteurs potentiels de changements sociaux, politiques ou économiques, à la fois dans les sociétés d’accueil et d’origine. Alors que la littérature scientifique avait traditionnellement insisté sur l’impact des flux de remises d’épargne sur les sociétés d’origine, le concept de remises sociales a progressivement émergé pour souligner l’importance et la diversité de flux non matériels (idées, pratiques, comportements, valeurs, etc.) entre ces deux espaces (Levitt, 1998). Après l’intérêt initial suscité pour le concept, un certain nombre de critiques ont rapidement émergé soulignant les limites imprécises de la notion et la faible conceptualisation des mécanismes permettant ce type de tran...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Michel Lafleur et Justine Duchesne, « Migration de retour, genre et remises sociales : le retour des migrantes boliviennes d’Espagne durant la crise économique », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 33 - n°2 et 3 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/remi/8650

Haut de page

Auteurs

Jean-Michel Lafleur

Directeur adjoint du CEDEM à l’Université de Liège et chercheur qualifié du FRS-FNRS, ULG-CEDEM, Bât. B31 boite 24, 4 Place des Orateurs, Liège 4000 Belgique ; jm.lafleur@ulg.ac.be

Articles du même auteur

Justine Duchesne

Animatrice en éducation permanente pour le centre d’information et d’éducation populaire, ASBL CIEP, Place l’Ilon 17, 5000 Namur, Belgique ; duchesne.just@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page