Navigation – Plan du site
Dossier thématique

Faire l’expérience d’un statut en construction. Aléas, infortunes et revendications des réfugiés Nansen en France (1922-1942)

Experimenting an Evolving Legal Status. Hazards, Mishap and Claims of Nansen Refugees in France (1922-1942)
Experimentar un estatuto en construcción. Peligros, infortunios y reivindicaciones de los refugiados Nansen en Francia (1922-1942)
Anouche Kunth
p. 23-47

Résumés

Cet article s’intéresse aux effets sur les individus d’une procédure d’assignation à un statut administratif qui lui-même demandait encore à être étayé par le droit. Telle était la situation des réfugiés russes et arméniens au sortir de la Première Guerre mondiale, lorsqu’ayant été déchus de leurs droits nationaux par leurs États d’origine respectif, ils furent collectivement placés sous la protection compensatoire de la Société des Nations. Pour autant, le droit international sur l’apatridie restait à écrire. Dans ces conditions, que pouvait ce statut incertain, quelles spécificités était-il à même d’aménager au sein du droit des étrangers ? Quelle réalité revêtait-il aux yeux de l’administration ? Quelle idée s’en faisaient les réfugiés relevant de cette catégorie ? Cette étude porte plus précisément sur les Arméniens dans la France de l’entre-deux-guerres et mobilise des archives de la pratique, afin de se tenir au plus près des expériences quotidiennes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Réfugié Nansen, une identité de « papier »
Un dispositif instable de protection
« Et comme cela j’ai appris notre droit »
Conclusion

Aperçu du texte

Qu’il nous soit permis de commencer cet article par le commentaire d’un document d’archive. D’une lettre plus précisément, adressée un jour de novembre 1939 au secrétaire de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), section de la Seine.

Dans une langue française écorchée dont il nous importe de restituer le grain, l’auteur de la lettre, Emmanuel Guekas, se dit « usé complètement à quarante-cinq ans ». S’il n’était ses enfants pour lui faire garder raison, il aurait « brûlé la bicoque » qu’il a pourtant difficilement acquise en banlieue parisienne et serait parti « à pieds » pour quelque destination meilleure. Au moins, précise-t-il non sans noirceur, aurait-il usé par ce geste incendiaire de son droit de propriété, l’un des seuls droits fondamentaux à lui rester encore. Ce chef de famille prématurément veuf et sans emploi ne s’ouvre de ses souffrances qu’au prix d’une forte gêne, acculé cependant à le faire par « une affreuse misère » dont on comprend, à le lire, qu’elle est largement im...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anouche Kunth, « Faire l’expérience d’un statut en construction. Aléas, infortunes et revendications des réfugiés Nansen en France (1922-1942) », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 33 - n°4 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/remi/9296

Haut de page

Auteur

Anouche Kunth

Historienne, chargée de recherche au CNRS, Iris-EHESS, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris ; anouche.kunth@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page