Navigation – Plan du site
Dossier thématique

De l’obtention du statut à l’incarnation de la figure sociale du réfugié : l’exemple des réfugiés cambodgiens

From Obtaining Status to Incarnating the Refugee’s Social Figure: The Example of Cambodian Refugees
De la obtención del estatuto a la encarnación del arquetipo de refugiado: el ejemplo de los refugiados camboyanos
Karine Meslin
p. 49-64

Résumés

Cet article analyse la manière dont les immigrés réagissent aux classements administratifs de l’immigration et de l’asile, et aux préjugés qui y sont associés. L’exemple des réfugiés cambodgiens arrivés en France à partir du début des années 1970 et qui demeurent, jusqu’à aujourd’hui, assimilés à une figure archétypale du réfugié est mobilisé. Les efforts qu’ils déploient pour se tenir à distance de la figure sociale stigmatisée de l’immigré, en jouant tantôt sur des registres administratifs, tantôt sur des registres socioculturels, sont analysés. Ils témoignent de la violence symbolique des catégories de l’immigration et des assignations identitaires qu’elles contiennent.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

La construction internationale de l’honorabilité des boat-people
En France, le déploiement d’un accueil d’exception
L’honorabilité à l’épreuve du temps
Un classement administratif revendiqué comme support de comportements contrastés
Parer la singularité administrative de son habit social
L’ethnicité comme atout distinctif
Violence symbolique des catégories de l’immigration et de l’asile

Aperçu du texte

Tandis que les discours politiques opposent les immigrés et les réfugiés et tendent à essentialiser leurs différences, les travaux des sociologues et des historiens démontrent que le classement des étrangers dans l’une ou l’autre de ces catégories ne dépend pas seulement des raisons de leur venue ou de leurs caractéristiques individuelles. Rédigée au terme de la Seconde Guerre mondiale pour gérer collectivement les populations déplacées, la Convention de Genève qui définit le statut de réfugié, ses droits et les obligations des États, établit un socle commun assez souple pour faire consensus entre les pays signataires et préserver leur souveraineté nationale. L’application des principes généraux ratifiés au cas singulier que constitue chaque demande d’asile est laissée à leur arbitrage. Le passage du statut de demandeur d’asile à celui de réfugié est donc indissociable des politiques d’asile nationales (Legoux, 2004 : 9-22) en témoignent les écarts de taux de demandes d’asile débout...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Karine Meslin, « De l’obtention du statut à l’incarnation de la figure sociale du réfugié : l’exemple des réfugiés cambodgiens », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 33 - n°4 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/remi/9343

Haut de page

Auteur

Karine Meslin

Sociologue, directrice d’études au sein du bureau d’études GERS et chercheur associé au laboratoire du CENS, 9 rue des Olivettes, 44 000 Nantes ; contact@gers-sociologie.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page