Navigation – Plan du site

Présentation

La Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI), lancée en 1985 à l’initiative de Gildas Simon, a pour vocation de publier les travaux de recherche, empiriques et théoriques, des différentes disciplines concernées par les migrations internationales et les relations interethniques. Tout en privilégiant la dimension européenne comme cadre spatial de référence, la revue est ouverte à d’autres champs, à travers d’autres systèmes migratoires dans le monde.

La REMI livre quatre numéros par an et est accessible en texte intégral sur OpenEdition, avec un délai de restriction d’un an. Les numéros antérieurs à 2002 sont en ligne en texte intégral sur Persée.

Dans le cadre de l’accord de diffusion commerciale entre le CLEO et Cairn.info, les articles des derniers numéros de la revue sont accessibles en accès payant sur le portail Cairn.info et Cairn International.
La revue est éditée par l’Université de Poitiers avec le concours de l’INSHS du CNRS ; la responsabilité de sa réalisation en incombe au comité de direction qui délègue cette fonction au(x) directeur.rice.(s) de la revue. Le directeur de publication, responsable juridique de la revue, est le Président de l’Université de Poitiers. Le siège de la revue est à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

La REMI, ouverte à l’ensemble des sciences sociales, se veut un observatoire permanent de la diversité des espaces étudiés et de l’évolution des approches, de la complexité mouvante des migrations internationales et des dynamiques sociales, en s’articulant autour de trois ambitions principales :

- Aborder l’étude des migrations internationales de manière pluri et interdisciplinaire à travers les différentes branches des sciences sociales (géographie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, droit, démographie, histoire, etc.) en permettant, ainsi, une analyse riche et variée du phénomène migratoire.
- Apporter le regard de chercheurs européens et internationaux sur les migrations.
- Mettre les contenus de la revue à disposition d’un large éventail de lecteurs (chercheurs, enseignants, étudiants, etc.), mais aussi favoriser l’accès du public anglophone à travers la plateforme Cairn International.

Dernier numéro en ligne
vol. 35 - n°3 et 4 | 2019
Danses, musiques et (trans)nationalismes

ISBN 979-10-90426-65-8
Sous la direction de Alice Aterianus-Owanga, Elina Djebbari et Monika Salzbrunn
Dance, Music and (Trans)nationalisms
Danza, música y (trans)nacionalismo

Ce dossier prend pour objet les imbrications des dimensions locales, nationales et transnationales des appartenances qui se jouent au travers des pratiques musico-chorégraphiques. En s’appuyant sur des recherches ethnographiques et historiques à propos de la salsa, de la kizomba, du sabar, du séga, du sheikani, du fandango et de la danse contemporaine, les auteur.e.s saisissent leurs modes de circulation entre différents espaces (Afrique, Amérique centrale et du Nord, Europe, Proche et Moyen-Orient, Océan Indien), et analysent comment les expériences générées par la musique et la danse agissent sur l’articulation des registres d’identification.

Ces ethnographies de performances en circulation produisent des lectures originales des phénomènes de globalisation culturelle, suggérant plusieurs outils (méthodologiques et conceptuels) pour dépasser le binarisme national/transnational et étudier conjointement les processus de (trans)nationalisation et de translocalisation. Le dossier permet alors de réinterroger la façon dont les registres d’identification se conjuguent dans un jeu d’ancrages et de circulations, mais aussi et surtout dans des instants de performances situées, où les imbrications d’échelles spatiales et identitaires sont mises en corps, en émotions, et en sensations.