Navigation – Plan du site

Accueil

Présentation

La Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI), lancée en 1985 à l’initiative de Gildas Simon, a pour vocation de publier les travaux de recherche, empiriques et théoriques, des différentes disciplines concernées par les migrations internationales et les relations interethniques. Tout en privilégiant la dimension européenne comme cadre spatial de référence, la revue est ouverte à d’autres champs, à travers d’autres systèmes migratoires dans le monde.

La REMI livre quatre numéros par an et est accessible en texte intégral sur OpenEdition, avec un délai de restriction d’un an. Les numéros antérieurs à 2002 sont en ligne en texte intégral sur Persée.

Dans le cadre de l’accord de diffusion commerciale entre OpenEdition Center et Cairn.info, les articles des derniers numéros de la revue sont accessibles en accès payant sur le portail Cairn.info et Cairn International.
La revue est éditée par l’Université de Poitiers avec le concours de l’INSHS du CNRS ; la responsabilité de sa réalisation en incombe au comité de direction qui délègue cette fonction au(x)·à la directeur·rice(s) de la revue. Le·la directeur·rice de publication, responsable juridique de la revue, est le·la Président·e de l’Université de Poitiers. Le siège de la revue est à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

La REMI, ouverte à l’ensemble des sciences sociales, se veut un observatoire permanent de la diversité des espaces étudiés et de l’évolution des approches, de la complexité mouvante des migrations internationales et des dynamiques sociales, en s’articulant autour de trois ambitions principales :

- Aborder l’étude des migrations internationales de manière pluri et interdisciplinaire à travers les différentes branches des sciences sociales (géographie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, droit, démographie, histoire, etc.) en permettant, ainsi, une analyse riche et variée du phénomène migratoire.
- Apporter le regard de chercheur·e·s européen·ne·s et internationaux·ales sur les migrations.
- Mettre les contenus de la revue à disposition d’un large éventail de lecteur·rice·s (chercheur·e·s, enseignant·e·s, étudiant·e·s, etc.), mais aussi favoriser l’accès du public anglophone à travers la plateforme Cairn International.

Dernier numéro en ligne
vol. 36 - n°2 et 3 | 2020
L'accueil hors des grandes villes

ISBN 979-10-90426-67-2
Sous la direction de Anouk Flamant, Aude-Claire Fourot, Aisling Healy et Camille Schmoll
The Reception of Exiles Outside Big Cities
La acogida de los inmigrantes fuera de las grandes ciudades
Couverture REMI 36-2 et 3
Informations sur cette image
Crédits : Céline Gaille/Hans Lucas

Ce dossier de la Revue Européenne des Migrations Internationales est consacré à l’accueil des exilé·e·s hors des grandes villes et métropoles, dans les « petits milieux de l’immigration ». Ces « petits milieux » sont des lieux dont la population générale est de petite taille, voire de très petite taille au regard des métropoles les plus proches. Les minorités ethniques et populations issues de l’immigration y sont peu nombreuses, tout comme les structures associatives d’accueil ainsi que les possibilités d’emploi. Ce dossier propose, à travers des recherches d’horizons disciplinaires variés — sociologie, science politique, anthropologie, et géographie —, des travaux empiriques décrivant les politiques de dispersion des exilé·e·s et leurs effets sur les nouveaux territoires d’accueil ainsi que pour les personnes exilées elles-mêmes. Ce prisme permet d’interroger les conditions politiques dans lesquelles se mettent en place ces dispositifs de dispersion en France, mais également en Italie, au Royaume-Uni et au Canada. Il permet aussi d’étudier les modes d’action publique notamment mis en œuvre par les élus locaux et les bailleurs sociaux afin de redynamiser ces territoires, et de mieux saisir les formes de travail social et de militantisme qui se côtoient pour accompagner les exilé·e·s. Ce prisme permet enfin de rendre compte des effets de la dispersion sur les parcours migratoires des exilé·e·s. Ainsi, ce dossier analyse comment les politiques de répartition articulent des processus de mise à l’abri et de contrôle toujours croissant avec des politiques de redynamisation de territoires confrontés à des enjeux démographiques et économiques majeurs.

This special issue of the Revue Européenne des Migrations Internationales turns a critical eye to the reception of exiles outside cities and metropolis, in “small immigration localities”. These “small localities” are places where the general population is small, or very small compared to the nearest metropolises. Here, ethnic minorities and populations of immigrant origin are few, as are the requisite support services and employment opportunities. Featuring research from various disciplines — sociology, political science, anthropology, and geography — this issue offers empirical work analyzing national dispersal policies and the potential repercussions for exiles and their new host territories. This lens makes it possible to examine the political conditions under which these policies are implemented in France, as well as in Italy, in the United Kingdom and in Canada. It also provides an understanding of the initiatives taken up by local elected officials and providers of social housing working to revitalize the territories in question, and of the forms of social work and activism aimed at welcoming exiles. Finally, it allows for the effects of such dispersion on the migratory routes of exiles to be taken into account. This special issue thus offers an analysis of how these dispersal policies, aligned as they are with policies calculated to revitalize territories facing major demographic and economic challenges, articulate processes of sheltering and ever-increasing control of exiled populations.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search