Navigation – Plan du site

AccueilNuméros147SECONDE PARTIELectures en ligneEMPEREUR J.-Y.(dir.), Alexandrie dan(…)

Lectures en ligne

EMPEREUR J.-Y.(dir.), Alexandrie dans la Première Guerre mondiale, Alexandrie, Centre d’études alexandrines, 2018

Mélanie Henry

Texte intégral

1Ce beau-livre décrit la ville d’Alexandrie, requalifiée en base arrière durant la Première guerre mondiale, en 433 pages abondamment illustrées de sources iconographiques. Les Britanniques occupant l’Égypte depuis 1882, le pays était sorti du giron de l’Empire ottoman et participait de fait à l’effort de guerre aux côtés des alliés. Alexandrie, principal port méditerranéen du pays, devint un lieu de transit, notamment en lien avec la bataille des Dardanelles qui opposa les forces alliées à l’armée ottomane. La ville accueillit ainsi troupes et équipements militaires sur ses plages et ses ports (partie 1 et 2), puis nombre de blessés et de malades dans ses structures hospitalières (partie 3) et enfin les nombreux défunts de cette guerre qui reposent dans ses cimetières (partie 4). La ville étant alors dans sa période dite « cosmopolite », l’ouvrage explore en outre l’impact de la guerre sur ses différentes communautés (partie 2), en glissant sur les Égyptiens et en insistant sur les Français.

2C’est suite à une exposition sur « la vie des Alexandrins pendant le conflit », conçue par Nicole Garnier (Conservateur général du patrimoine chargé du musée Condé à Chantilly) et André Pelle (photographe), élaborée par le Centre d’études alexandrines en collaboration avec l’Université francophone Senghor et exposée à l’Institut français d’Alexandrie, que cet ouvrage a vu le jour. Ce travail est aussi alimenté par des travaux de longue haleine de collectes documentaires qu’effectue le Centre d’études alexandrines sur d’histoire de l’Alexandrie « cosmopolite », que ce soit en matière de presse francophone, de cartographie, d’iconographie (l’article de Marie-Delphine Martellière a par exemple extrait de ce corpus les cartes postales d’« Un Vierzonnais du Corps expéditionnaire d’Orient à Alexandrie ») mais aussi d’archives.

3Paru à l’occasion du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, l’ouvrage est dédié à ceux qui moururent « pour des empires voués à disparaître ». L’Alexandrie cosmopolite se prête bien à cette approche à distance des commémorations militaires et nationales : les rivalités inter-impérialistes sont venues y surprendre la vie locale des différentes communautés. À côté de cela, l’insensibilité à la question coloniale se manifeste dans la structure de l’ouvrage et au sein des différents textes par l’indifférence au point de vue égyptien. Effacés de la plupart des contributions, les Égyptiens font l’objet d’une sous-partie, « Les Égyptiens et la Première Guerre mondiale », située au terme de la partie 2, dont l’intitulé tranche avec celui des sous-parties précédentes consacrées quant à elles aux différentes communautés « à Alexandrie ». Pourtant en 1919, le pays connaît une révolution en lien direct avec le rejet de l’occupation britannique et l’effort de guerre qui lui a été imposé. L’Égypte constitue ainsi un cas édifiant pour étudier la participation des dynamiques coloniales à l’histoire de la Première Guerre mondiale, ce qui implique la mise en œuvre de méthodologies de recherche adéquates.

4Systématiquement suivies de sources reproduites ou retranscrites, les contributions des quatorze auteurs sont de factures diverses. Le travail sur le matériel commémoratif est très présent, notamment au travers d’une partie consacrée aux cimetières qui ont durablement modifié le paysage urbain alexandrin. On trouve aussi des descriptions informées des listes de noms apposées sur les monuments aux morts ou encore un « Répertoire biographique des Alexandrins morts au cours de la Première Guerre mondiale », élaboré à partir des noms des individus relevés dans le carré militaire français du cimetière de Chatby et sur la stèle qui figure au Consulat de France. Une série d’articles et de cartes inédites étayent un abondant travail de localisation dans la ville des visiteurs exceptionnels de la guerre : des troupes aux navires de guerre en passant par les camps de prisonniers et de réfugiés. L’ouvrage s’efforce non moins de restituer les histoires d’individus pris dans le tourbillon de la guerre. Avec l’article sur les « Camps d’Alexandrie : alliés, réfugiés et prisonniers/internés » (Cécile Shaalan), des parcours singuliers sont ainsi mis en valeur au détour de descriptions denses sur les camps. On peut aussi citer l’article « Un Égyptien de Paris », tiré d’un travail universitaire et adapté à la visée grand public de cet ouvrage, qui relate la vision changeante de l’Orient chez un soldat parti de Corrèze pour se battre aux Dardanelles, à partir des témoignages croisés de l’homme et d’une quinzaine d’autres combattants (Francine Saint-Ramond). Parmi les articles les plus problématisés du volume, celui d’Anne-Marie Moulin met en perspective l’objet de l’ouvrage du point de vue de la médecine militaire. Ces textes abondants coexistent avec des contributions plus concises comme « Le Zion Mule Corps » (Jean-François Faü) ou « L’aviation » (Jean-Yves Empereur).

5Destiné à un grand public, l’ouvrage contribue à la littérature mémorielle et historique sur la présence française parmi d’autres communautés étrangères (principalement européennes) à Alexandrie, durant l’épisode exceptionnel de 1914-1918.

Haut de page
<

Pour citer cet article

Référence électronique

Mélanie Henry, « EMPEREUR J.-Y.(dir.), Alexandrie dans la Première Guerre mondiale, Alexandrie, Centre d’études alexandrines, 2018 », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée [En ligne], 147 | octobre 2020, mis en ligne le 03 septembre 2019, consulté le 02 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/remmm/13000

Haut de page

Auteur

Mélanie Henry

ERC-DREAM, Centre d’histoire sociale du XXe siècle/Université Paris I Sorbonne) ; melan.henry@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search