Navigation – Plan du site

Enseignement supérieur, recherche et question sociale

François Siino

Les mouvements sociaux qui s’opposent aujourd’hui en France à la réforme des retraites et, dans le champ universitaire, à la Loi pluriannuelle de programmation de la recherche (LPPR) ne sont pas une spécificité française mais s’inscrivent dans un cadre plus large de mobilisations, voire de mouvements révolutionnaires. Les travaux publiés ces dernières années par la Remmm dans le champ qui est le sien (les mondes arabes et musulmans) rappellent que partout dans le monde, des processus de privatisation des universités, de marchandisation des savoirs et de précarisation de ceux qui les produisent sont à l’œuvre. Mais que partout aussi, les luttes et les mobilisations réinventent des solidarités et posent inlassablement la « question sociale ».

À lire ou relire…

Enseignement supérieur, pouvoirs et mondialisation dans le monde arabe

Le travail et la question sociale au Maghreb et au Moyen-Orient

Révolutions arabes : un événement pour les sciences sociales ?