Navigation – Plan du site
Note de lecture

Poudat, C. et Landragin, F. (2017). Explorer un corpus textuel. Méthodes – pratiques – outils / Née, É. (dir.) (2017). Méthodes et outils informatiques pour l’analyse des discours

Louvain-la-Neuve, Belgique : De Boeck Supérieur, 240 p. ISBN : 978-2-8073-0563-2 / Rennes : PUR, 250 p. ISBN : 978-2-7535-5499-3
Claire Doquet
Référence(s) :

Poudat, C. et Landragin, F. (2017). Explorer un corpus textuel. Méthodes – pratiques – outils. Louvain-la-Neuve, Belgique : De Boeck Supérieur, 240 p. ISBN : 978-2-8073-0563-2

Née, É. (dir.) (2017). Méthodes et outils informatiques pour l’analyse des discours. Rennes : PUR, 250 p. ISBN : 978-2-7535-5499-3

Texte intégral

12017 a vu la publication de deux ouvrages sur des sujets approchants, tous deux traitent d’exploration de corpus, traités avec des angles différents. Ces deux ouvrages apportent une aide à la fois théorique et pratique à la compréhension des méthodes utilisées par l’analyse de discours outillée. À l’heure où différentes équipes de recherche s’attellent à la mise en ligne de corpus d’écrits d’élèves (laboratoires Clesthia à l’université Sorbonne-Nouvelle, Lidilem à Grenoble-Alpes, CLLE à Toulouse), les lecteurs de Repères seront conduits à s’intéresser aux technologies et méthodes d’exploration de ces corpus. Ces deux ouvrages sont des manuels extrêmement précieux pour qui veut se lancer dans cette exploration avec des outils d’analyse textuelle.

2Explorer un corpus textuel. Méthodes – pratiques – outils permet à la fois de comprendre les bases théoriques et méthodologiques de l’exploration et de se représenter concrètement les opérations nécessaires, grâce à des exemples donnés régulièrement, au fil de l’explication, et venant des travaux de différentes équipes, sur des corpus variés. L’ensemble s’appuie sur le travail du groupe « Exploration de corpus » du consortium Corpus Écrits (http://corpusecrits.huma-num.fr) qui a rassemblé pendant quatre ans (2013-2016) des chercheurs de la France entière autour de la constitution et du traitement de corpus écrits. La langue est extrêmement claire, le lexique spécifique réduit au minimum et toujours exemplifié. Cet ouvrage a l’énorme avantage de permettre au lecteur de se représenter concrètement les opérations tout en explicitant de manière très précise ce qui les justifie, en lien avec les interrogations théoriques.

3Après une introduction qui présente les grands principes et outils de l’exploration de corpus, l’ouvrage est structuré en trois chapitres axés sur des types d’exploration : exploration par l’annotation, exploration par la structure du corpus, exploration d’une hypothèse en corpus. Chaque chapitre fait alterner des principes de travail, des illustrations empiriques, des exemples variés qui font apparaître la diversité des traitements possibles, toujours en lien avec les alternatives posées en introduction : analyse quantitative ou qualitative, analyse fondée sur corpus ou guidée par corpus, démarche déductive ou inductive. La réussite de l’ouvrage, me semble-t-il, est de faire (re)découvrir des étapes de l’exploration, par exemple l’annotation, dans leur dimension heuristique : annoter un corpus, c’est déjà s’inscrire dans des hypothèses de travail, des priorités, des angles de vue. Selon le type d’annotation choisi, on entre dans l’exploration par une porte ou par une autre, et les trajets sont différents. L’exploration par la structure du corpus présente une explication extrêmement fine et en même temps très parlante d’un type d’analyse dont la notoriété n’est pas toujours synonyme de maitrise : l’analyse factorielle. Les auteurs accompagnent pas à pas le processus de sélection et d’interprétation des facteurs, en proposant des opérations complémentaires destinées à clarifier les représentations. Le dernier chapitre, consacré à l’exploration d’une hypothèse en corpus, explicite les opérations de catégorisation et de spécification de parties du corpus, pour les mettre en lien avec, une fois encore, des méthodes statistiques dont beaucoup de monde a entendu parler mais dont les implications ne sont pas toujours très bien connues : distribution de Gauss, écart réduit ou test du Chi2. L’exploration d’une unité linguistique en corpus est ensuite précisément décrite, avec les notions de ventilation, de concordance, de séquences d’unités (segments répétés) et de cooccurrences.

4Méthodes et outils informatiques pour l’analyse des discours, coordonné par Émilie Née, a pour auteurs des spécialistes de l’analyse de discours et d’exploration outillée : Christine Barats, Serge Fleury, Jean-Marc Leblanc, Frédérique Sitri, Marie Véniard. L’ouvrage se donne pour objectif de questionner les outils et méthodes de traitement des données textuelles en les articulant à des problématiques d’analyse de discours : on part donc d’une approche théorique et méthodologique pour en décrire la mise en œuvre avec l’exploration informatique de corpus.

5L’ouvrage se découpe en six chapitres :

  • Compter les mots ? Pas si simple

  • Constituer un corpus en analyse du discours, un moment crucial

  • Constituer un corpus en trois scénarios

  • Compter dans les textes, quelles unités ?

  • Quels outils logiciels et pour quoi faire ?

  • Problématiques d’analyse du discours et méthodes.

6Le premier chapitre donne les principes de base de l’analyse outillée, avec des illustrations très parlantes, le plus souvent des copies d’écran, qui montrent les résultats obtenus. Cette entrée en matière aboutit à l’énoncé de précautions à prendre pour une analyse correcte et pertinente.

7Dans les deux chapitres suivants, il est question de constitution de corpus, à distinguer des masses de données que l’Internet, par exemple, rend disponibles. Qu’est-ce qu’un corpus ? Quelles incidences sa constitution va-t-elle avoir sur les investigations et leurs résultats ? Quelles peuvent être les modalités de constitution du corpus, à quels objectifs scientifiques répondent-elles ?

8Les trois derniers chapitres sont centrés sur l’analyse de discours elle-même, et précisément les investigations rendues possibles par l’outillage informatique. Le chapitre 4, consacré à la question des unités de traitement (forme graphique / lemme / catégorie grammaticale), présente comme l’ouvrage précédent les unités séquentielles et cooccurrences puis consacre un développement original à d’autres unités, les motifs et les routines, formes récurrentes dont le recensement s’appuie à la fois sur le lexique, les catégories grammaticales et la syntaxe. L’ensemble de ces éléments est repris et exemplifié dans le chapitre 6, mais également remis en contexte et lié aux problématiques de l’analyse de discours. Le chapitre 5 a, quant à lui, présenté un ensemble de logiciels avec leurs caractéristiques spécifiques, avec toujours des illustrations sous forme de copies d’écran. L’ouvrage se clôt par des fiches pratiques permettant un retour et des approfondissements sur les éléments exposés dans les chapitres précédents.

9La présentation conjointe de ces deux ouvrages ne vise pas à les mettre en concurrence mais à en exposer la complémentarité. Le premier part des gestes concrets propres à l’analyse de données textuelles, en expose les raisons et tire les conséquences sur l’investigation. Le second part des questionnements propres à l’analyse de discours et propose des outillages correspondants. L’un est centré sur l’exploration des corpus, l’autre remonte aux principes de leur constitution. Tous deux se caractérisent par une lisibilité remarquable, des illustrations nombreuses, une langue précise et claire. Deux manuels rigoureux et passionnants, à recommander à toute personne désireuse de progresser dans le travail sur corpus ou simplement de s’informer : sur les bases théoriques de l’analyse de discours et leur mise en pratique (Née et al.), sur la structure des corpus et les méthodes de traitements appropriées (Poudat et Langragin).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claire Doquet, « Poudat, C. et Landragin, F. (2017). Explorer un corpus textuel. Méthodes – pratiques – outils / Née, É. (dir.) (2017). Méthodes et outils informatiques pour l’analyse des discours », Repères [En ligne], 56 | 2017, mis en ligne le 20 février 2018, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/reperes/1230

Haut de page

Auteur

Claire Doquet

Université Sorbonne-Nouvelle, laboratoire Clesthia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Repères sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • OpenEdition Journals