Navigation – Plan du site
Disciplinarité - interdisciplinarité - brouillages disciplinaires

La fiction historique dans les manuels de français à l’école et au collège (du cours moyen à la 5e)

Historical fiction in the textbooks of French at the school and at the middle school (children from 8 to 12)
Lydie Laroque
p. 103-119

Résumés

La didactique du français étudie les questions posées par l’enseignement de la langue et de la littérature françaises, de la maternelle à l’université. À ce titre, la discipline s’intéresse à la narration sous toutes ses formes, y compris celles qui peuvent interférer avec d’autres domaines, telle la fiction historique définie par Bertrand Solet ou Michel Peltier. Cet article étudie la place de celle-ci dans les manuels de français du cours moyen à la classe de 5e et cherche à déterminer si le collège et l’école l’envisagent de la même manière. Après avoir analysé la nature exacte des ouvrages sélectionnés en répertoriant les titres, les périodes ou les genres privilégiés, il s’attache à montrer que le cycle 3 et le collège les exploitent différemment : si, dans les deux cas, la fiction historique apparait bien comme un support littéraire reconnu pour travailler des compétences en français, seuls les manuels du cours moyen lui accordent une place de choix et l’utilisent pour construire des savoirs en histoire ou développer la formation éthique et l’esprit critique des élèves en lien avec l’époque contemporaine.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1 Peltier M. (2008, p. 9).
  • 2 Hébert A. et Éthier M.-A (2009, p. 128).
  • 3 Dans un article de 2005, Benoît Falaize a listé, afin de les réfuter, les critiques adressées habit (...)
  • 4 Falaize B. (2005, p. 224-228). Sylvie Lalagüe-Dulac rappelle d’ailleurs que dès 1866, les premiers (...)

1Comme le constate Jean-Michel Perronnet (2011), beaucoup d’enseignants sont séduits par l’utilisation de fictions historiques en relation avec les périodes étudiées en histoire. Les élèves apprécient en effet de découvrir un passé historique plus vivant que dans les manuels d’histoire, dans la mesure où ils peuvent se construire une image mentale de la vie de certaines périodes racontées (Peltier, 2008). Associant le réel à l’imaginaire, un auteur de fiction historique reconstitue une époque en privilégiant le vraisemblable. Pour Michel Peltier : « Le roman historique recrée une ambiance et procède par petites touches, par des détails sur les habitudes, les lieux, et non par des concepts généraux, comme dans un documentaire »1. La qualité de l’écriture et l’invention contribuent aussi au plaisir de lire (Peltier, 2002). Audrey Hébert et Marc-André Éthier affirment même que « c’est une façon de placer les élèves au cœur de l’histoire qui les aide à mieux comprendre le contexte social dans lequel évoluent les personnages »2. La lecture de romans historiques est d’ailleurs une tradition pédagogique courante dans les écoles (Solet, 2003) et les documents officiels mettent aujourd’hui à l’honneur cette pratique, en même temps qu’ils réhabilitent le récit historique (Lalagüe-Dulac, 2010) : ce dernier a parfois été décrié3, mais son retour dans les programmes de 2008 reflète la réévaluation récente de son efficacité en termes d’apprentissages4.

  • 5 Totalement absente dans Les nouveaux textes français classe de 6e (1961) et Je lis. De la lecture a (...)
  • 6 Le manuel Par mots et par textes CM2 (1972) ne présente aucune trace de fiction historique et si Mo (...)

2Il n’est donc pas étonnant que les manuels de français aient intégré la fiction historique. Bien que celle-ci existe, selon les critiques, depuis le dix-huitième siècle, et qu’elle ait connu un certain essor au siècle suivant, avec des auteurs comme Walter Scott, Alexandre Dumas ou Victor Hugo, elle est peu présente jusqu’en 1970 au sein des ouvrages pédagogiques (Solet, 2003)5. Néanmoins, la fiction historique va bénéficier de l’élan de la littérature de jeunesse et prendre peu à peu sa place dans les manuels, même si celle-ci demeure encore bien restreinte de 1970 à 1990, au profit des documentaires historiques6. À partir des années quatre-vingt-dix, les auteurs de manuels prennent en compte le roman historique contemporain pour la jeunesse. Dès 1995, Ixel saitlire CM fait référence au roman d’Odile Weulersse, Les pilleurs de sarcophage, à Perle et les ménestrels de Dorothy van Woerkom, à l’ouvrage d’Évelyne Brisou-Pellen, Les cinq écus de Bretagne et à celui de Claude Cénac, La révolution des croquants. Il semble que la publication d’une liste d’œuvres conseillées (dès 1996 pour le collège ; en 2002 pour l’école élémentaire) et les instructions officielles pour le cycle 3 incitant à lire et écrire dans toutes les disciplines aient accéléré le processus.

3Pourtant, si plusieurs articles se sont intéressés au récit historique dans les manuels d’histoire à l’école élémentaire ou au lycée (Audigier, 2004 ; Deleplace, 2007), aucune étude n’a porté sur la comparaison de la place accordée à la fiction historique dans les manuels de français du CM à la 5e. Or, on peut se demander si l’école et le collège envisagent celle-ci de la même manière. Les auteurs de manuels de français au CM et en 6e-5e choisissent-ils de traiter les mêmes périodes, les mêmes genres et les mêmes auteurs ? Quels usages font-ils de la fiction historique et suivant quelles modalités ? Lui accordent-ils la même importance ? S’agit-il de construire des apprentissages en français et / ou en histoire, à partir d’extraits articulés autour d’un regroupement thématique ou d’œuvres intégrales ? C’est à ces différentes questions que se propose de répondre le présent article, en analysant trente-cinq manuels de 1960 à 2012. Les deux tableaux suivants dressent un panorama du corpus. Ils sont organisés en fonction des dates des instructions officielles qui constituent des repères pour l’école (1995 ; 2002 ; 2008) ou le collège (1996 et 2004 ; 2008 pour la 6e et 2009 pour la 5e), mais aussi en fonction des différents niveaux de classe et de la nature du manuel.

Les manuels de l’école

Manuels de français CM1 Manuels de français CM2 Manuels pluridisciplinaires CM
1960-1994 Je lis. De la lecture au paragraphe et à la rédaction CM1 (Hachette, 1965)
Les chemins du livre CM1 (Hachette, 1986)
L’enfant et la lecture CM2 (Belin, 1968)
Par mots et par textes
CM2 (Bordas, 1972)
1995-2001 Comme un livreCM1 (Hachette, 1998) Ixel sait lire CM (Hachette, 1995) Multilectures CM2 (Hachette, 1999)
Mon bibliotexte cycle 3
(Bordas, 2001)
2002-2008 Le gout de lire : la littérature au CM1 (Nathan, 2003)
À livre ouvert
CM1 (Nathan, 2005)
Entrer en littérature CM2 (Bordas. 2004)
Littéo
CM2 (Magnard, 2004)
À portée de mots
CM2 (Hachette, 2007)
L’ile aux mots, Plurilectures CM2 (Nathan, 2004)
2008-2012 Mots de passe CM1 (Hachette, 2011)
Mots d’école CM2
(Sed, 2012)
Français CM2 (Istra, 2010)
Facettes CM2
(Hatier, 2010)
Mots de passe CM2
(Hachette, 2011)

Les manuels du collège

Manuels de français 6e Manuels de français 5e papier Manuels de français 5e numériques
1960-1995 Les nouveaux textes français 6e (Hachette, 1961)
Mots et merveilles 6
e (Magnard, 1981)
Français 5e Textes et activités (Nathan, 1977)
1996-2003 Français 6 e, Textes et méthodes (Nathan, 1996)
2004-2007 Français 6e,Fleurs d’encre (Hachette, 2005) Français 5e (Magnard, 2006)
Français
5eTextes et compagnie (Nathan, 2006)
2008-2012 Français 6e Jardin des lettres (Magnard, 2009)
Fil d’Ariane 6
e (Didier, 2009)
Français 6
eMots et émotions (Magnard, 2009)
Français
6 eRives bleues (Hatier, 2009)
Français5eRives bleues (Hatier, 2010) Français5e (Magnard, 2010)
Fil d’Ariane
5e (Didier, 2010)
Les couleurs du français
5e (Hachette, 2010)
Français 5
eFleurs d’encre (Hachette, 2010)

4Après avoir analysé, de manière générale, la nature de la fiction historique sélectionnée (titres, auteurs, périodes et genres retenus), il s’agira d’étudier l’exploitation didactique qui en est faite dans les manuels de français à l’école et au collège, à partir de deux sous-corpus (le roman d’aventure historique et la fiction historique portant sur le chevalier médiéval), particulièrement à l’honneur dans les manuels étudiés.

1. Quelle fiction historique dans les manuels de français à l’école et au collège ?

1.1. Les auteurs et les titres privilégiés du CM à la 5e

  • 7 À livre ouvert CM1 (2005) et Français 5e Rives bleues (2010).
  • 8 Ixel sait lire CM (1995) ; Français 6 e, Textes et méthodes (1996), Français 6e Fleurs d’encre (200 (...)
  • 9 Le gout de Lire. La littérature au CM1 (2003) ou Français 5e Fleurs d’encre (2010).
  • 10 Entrer en littérature CM 2 (2004), À livre ouvert CM (2005), Ixel sait lire CM (1995).
  • 11 Français 6e Fleurs d’encre (2005), Français 5e (2006), Français 5e Rives bleues (2010), Français 5e(...)
  • 12 Entrer en littérature CM2 (2004).
  • 13 Les couleurs du français 5e (2010).

5Selon Bertrand Solet (2003), certains ouvrages historiques tiennent une place honorable en tête des meilleures ventes des romans pour la jeunesse, ce qui explique que les manuels à l’école et au collège privilégient les mêmes auteurs, particulièrement prisés du jeune public, comme Odile Weulersse, Évelyne Brisou-Pellen, Jean-Côme Noguès ou Michaël Morpugo. Les romans Le chevalier au bouclier vert7 et Les pilleurs de sarcophage8 d’Odile Weulersse, ou Le vœu du paon9 de Jean-Côme Noguès apparaissent dans les manuels du cycle 3 comme dans ceux de 6e-5e. Évelyne Brisou-Pellen est représentée à l’école par Deux graines de cacao, L’inconnu du donjon ou Les cinq écus de Bretagne10, et par La vengeance de la momie, L’hiver des loups, La bague aux trois hermines, Le fantôme de maitre Guillemin11 au collège. De la même manière, Michaël Morpugo est présent dans les manuels du CM avec un titre tel que Le secret de Grand-père12, comme dans ceux du collège avec Le roi Arthur13. Il faut néanmoins nuancer cette analyse. Depuis les années quatre-vingt-dix, les ouvrages pédagogiques destinés aux collégiens font plus fréquemment appel aux romans patrimoniaux que ceux du cycle 3, qui recourent avant tout à la littérature de jeunesse contemporaine. Français 5e Magnard présente par exemple un extrait de Quatre-vingt-treize de Victor Hugo ; Les couleurs du français 5e ménage deux rubriques distinctes : « Lire des romans historiques », qui incite les élèves à parcourir Monseigneur Gaston Phœbus d’Alexandre Dumas ou Ivanhoé de Walter Scott, et « Découvrir de nouvelles histoires inspirées du Moyen-Âge » qui propose des titres plus contemporains. De la même manière, le manuel Français 5e Rives bleues cite Ivanhoé à côté du Chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse, et Français 6e Fleurs d’encre juxtapose La vengeance de la momie d’Évelyne Brisou-Pellen et Le roman de la momie de Théophile Gautier, pour indiquer des pistes de lecture autour de l’Égypte ancienne. On note de plus, au collège, la référence à des classiques du cinéma comme Lestrois Mousquetaires de Georges Sidney (Les couleurs du français 5e). Au cycle 3, seuls deux manuels (Mots d’école CM2 et Français CM Istra) sélectionnent un extrait des Misérables de Victor Hugo ou d’Ivanhoé.

  • 14 Le messager d’Athènes : Français 6e Rives bleues (2009), Fil d’Ariane 6e (2009), Français 6e Jardin (...)
  • 15 Jardin des lettres 5e (2010) ; Les couleurs du français 5e (2010) ; Français 5e Rives bleues (2010) (...)

6À partir de 2002, l’influence des listes de référence ministérielles peut aussi expliquer que certains ouvrages aient été réservés plus spécifiquement au CM (Deux graines de cacao, Le secret de Grand-père), ou aux classes de 6e-5e (Le messager d’Athènes, Les pilleurs de sarcophage), et que plusieurs auteurs pour la jeunesse soient cantonnés à l’école (Jean-François Chabas, Trèfle d’or) ou au collège (H. Winterfeld, L’affaire Caïus). Pourtant, les listes officielles concernant le cours moyen faisant peu référence à la fiction historique, les manuels destinés au cycle 3 se sont aussi emparés de certains titres répertoriés pour la classe de 6e ou de 5e. C’est le cas notamment de LittéoCM 2, qui propose un extrait de La révolution des croquants de Claude Cénac et du Journal d’Adèle de Paule de Bouchet ; ou de Facettes CM2, qui mentionne comme possibilité de lecture complémentaire Mon ami Frédéric de H.P. Richer ou La chanson de Hannah de J.-P. Nozière. À l’inverse, les manuels pour le collège négligent de nombreux titres indiqués sur les listes officielles et se focalisent sur certains ouvrages. Les onze manuels de 6e-5e analysés depuis 2002 n’exploitent ainsi que sept des cinquante-six romans historiques des listes de référence14. Mais certaines œuvres, qui ne sont pas répertoriées officiellement, sont mises à l’honneur. C’est le cas notamment du Roi Arthur de Michaël Morpugo, qui apparait dans quatre manuels de 5e15. Il semble en fait que la sélection des titres et des auteurs soit associée au choix des périodes retenues par les manuels.

1.2. Les périodes privilégiées par les manuels du CM à la 5e

  • 16 Peltier M. (2008, p. 10) ; Solet B. (2003, p. 76).
  • 17 Le roi Arthur de Michaël Morpugo : Jardin des lettres 5e (2010) ; Contes et légendes des chevaliers (...)
  • 18 Comme un livre CM1 (1998) ; Le gout de lire. La littérature au CM1 (2003) : Français 5e Fleurs d’en (...)
  • 19 Français 5e Fleurs d’encre (2010).
  • 20 Les aventures d’Alix de Jacques Martin : Mots de passe CM2 (2011) ; L’affaire Caïus d’Henri Winterf (...)
  • 21 Les pilleurs de sarcophage d’Odile Weulersse : Ixel sait lire CM (1995) ; Français 6e Rives bleues (...)
  • 22 Hector, le bouclier de Troie de Marie-Thérèse Davidson : Français 6e Mots et émotions (2009).
  • 23 Le voyage inspiré de Jean-Côme Noguès : Français 5e Fleurs d’encre (2010) ; Français CM2 (2010) ; L (...)
  • 24 Les Flibustiers de Lain Lawrence, Moonfleet de John Meade Falkner : Les couleurs du Français 5e (20 (...)
  • 25 Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas : Les couleurs du Français (2010) ; Les orangers de Versa (...)

7Les programmes d’histoire jouent un rôle crucial dans la répartition des périodes traitées par les ouvrages pédagogiques : L’Orient antique, Rome, La Grèce, l’Égypte anciennes, le début du judaïsme et l’époque médiévale jusqu’au XVIIe siècle au collège ; de l’Antiquité à l’époque contemporaine au CM. Les instructions officielles pour la 6e et la 5e établissent d’ailleurs une étroite relation entre les programmes de français et d’histoire. Certes, certaines époques semblent traitées aussi bien à l’école qu’au collège. Les manuels au CM et en 5e ont intégré de nombreuses fictions historiques en lien avec le Moyen-âge, peut-être parce que, comme l’indiquent Michel Peltier ou Bertrand Solet, cette période prédomine dans la production de romans historiques pour la jeunesse, car elle suscite particulièrement l’intérêt du jeune lecteur16. À côté des textes porteurs de références culturelles présents dans tous les manuels de 5e (les romans de Chrétien de Troyes, La chanson de Roland, Tristant et Yseult, Le roman de Renart, les Fabliaux du Moyen-Âge), les fictions concernent de grandes figures légendaires médiévales comme le roi Arthur, Lancelot, Ivanhoé, Merlin ou Robin des bois17, et les romans de chevalerie. Les manuels de cycle 3 comme ceux de 5e proposent aussi des textes qui mettent en scène la vie quotidienne du Moyen-âge. On note par exemple Le faucon déniché ou Le vœu du paon de Jean-Côme Noguès18, Dans l’officine de maitre Arnaud de Marie-Christine Helgerson19. L’Antiquité est également traitée aussi bien au CM qu’en 6e, même si les ouvrages destinés aux collégiens sont beaucoup plus nombreux. Les œuvres portent sur la Gaule, Rome et la Grèce antique20, l’Égypte ancienne21 ou l’Antiquité mésopotamienne22. Enfin, dans une moindre mesure, la Renaissance et le dix-septième siècle sont représentés à l’école et au collège, à travers les grandes découvertes23, les flibustiers24 ou la vie à Versailles25.

  • 26 Un seul roman historique porte sur le XIXe siècle au collège : La marque de Zorro de Jonhston Mac-C (...)
  • 27 Solet B. (2003, p. 44).

8En dépit de ces convergences, les manuels de français du cycle 3, conformément aux programmes d’histoire, proposent des fictions historiques qui correspondent à des époques beaucoup plus variées que ceux destinés au collège26. Ils passent certes sous silence de nombreuses périodes, dont les invasions barbares, les révolutions de 1830 et de 1848, l’entre-deux guerres, la décolonisation – qui, comme le constatent Bertrand Solet (2003) ou Michel Peltier (2003), n’ont pas non plus été privilégiées par les auteurs de romans historiques ; mais ils abordent des temporalités diverses : la préhistoire (Rahan et l’homme de Tautavel d’André Chéret, Yona, fille de la préhistoire de Florence Raynaud), la Révolution française (La révolution des croquants), le début du dix-neuvième siècle à travers la traite des noirs (Deux graines de cacao), la guerre de Sécession (Les tuniques bleues de Raoul et Cauvin), la révolution industrielle et la révolte des Canuts (Claudine de Lyon de Christine Helgerson), la Commune (Le temps des cerises de Christine Féret-Fleury), la Première Guerre mondiale (Le secret de Grand-père), le début du vingtième siècle aux États-Unis (Trèfle d’or), la guerre de 39-45 avec la Shoah (Grand-Père de Gilles Rapaport) et l’apartheid aux États-Unis dans les années cinquante (La femme noire qui refusa de se soumettre d’Éric Simard). Outre le lien avec les programmes d’histoire, d’autres raisons peuvent expliquer ces divergences entre l’école et le collège. Les prescriptions concernant le français en 6e, qui invitent à étudier des textes fondateurs, ont conduit les auteurs de manuels à privilégier l’Antiquité au collège. Plusieurs romans historiques sont ainsi proposés en lecture complémentaire dans des chapitres ou des unités autour des textes fondateurs. C’est le cas par exemple dans Français 6e Rives bleues, au chapitre qui traite de Gilgamesh. De la même manière, le fait que la littérature médiévale soit inscrite au programme de lettres en 5e explique en partie la prédominance du Moyen-âge dans les manuels correspondants. Les instructions officielles pour l’histoire de l’art à l’école recommandent par ailleurs de recourir à certaines œuvres faisant référence à des périodes variées, qu’il s’agisse de l’Antiquité (Les aventures d’Alix), du dix-septième siècle (Les orangers de Versailles) ou du dix-neuvième siècle (Deux graines de cacao). Il semble, de plus, que les ouvrages pédagogiques du collège ne s’écartent guère du programme d’histoire. Au contraire, ceux du CM proposent avant tout des fictions historiques abordant des grands thèmes de société qui relèvent davantage de l’éducation civique (la tolérance, l’esclavage, le racisme, l’entraide, la guerre, le commerce équitable), confirmant les propos de Dominique Cornelli qui évoquait la manière dont nous étions passés d’une culture de l’engagement à une culture « droits-de-l’hommiste »27. Certains manuels de CM intègrent d’ailleurs des passages de fiction historique dans des rubriques qui relèvent du questionnement éthique ou moral. Mots de passe CM1 propose ainsi un fragment de Rahan et l’homme de Tautavel en lien avec le débat : « La différence amène-t-elle à l’exclusion ? ». Mots d’école CM2 sélectionne quatre passages de La femme noire qui refusa de se soumettre dans l’unité « Lire pour se sentir citoyen ». De la même manière, les différents titres de fiction historique autour des deux guerres mondiales mentionnés dans FacettesCM2 sont regroupés dans le module « Le devoir de mémoire ». Ces divergences entre le cours moyen et le collège vont d’ailleurs expliquer en partie celles qui concernent les genres.

1.3. Les formes et les genres privilégiés dans les manuels du CM à la 5e

  • 28 Peltier M. (2008, p. 12) ; Solet B. (2003, p. 12).
  • 29 Extraits du Roi de Sherwood, Pif le chien n° 64 et du Domaine des Dieux de Goscinny : Français 5e t (...)
  • 30 Extraits de Merlin, le roman de la mère de Renart ; Merlin contre le père Noël de Chauvel et Lerecu (...)
  • 31 Français 6e Fleurs d’encre (2005).

9Parmi toutes les catégories de fiction historique répertoriées par Michel Peltier ou Bertrand Solet28, les formes et genres représentés à la fois dans les manuels du cycle 3 et du collège sont ceux qui sont susceptibles de susciter le plus vivement l’intérêt des enfants, à savoir la bande dessinée – qui bénéficie du caractère attractif de l’image – et le roman d’aventure ou le récit de voyage fondés sur l’action et l’exotisme. La bande dessinée historique, présente depuis les années soixante-dix dans les manuels de français29, reste à l’honneur actuellement. Français 5e Magnard propose par exemple un dossier thématique sur le Moyen-âge aujourd’hui, constitué majoritairement de planches de bandes dessinées autour de personnages mythiques30, et les livres de 6e intègrent des extraits des aventures d’Alix ou d’Astérix31. La bande dessinée historique apparait aussi dans les manuels de cycle 3 (Angelot du lac, Les tuniques bleues, Rahan et l’homme de Tautavel, Les aventures d’Alix, Champollion et le secret des hiéroglyphes), même si elle est concurrencée par des albums mentionnés sur la liste officielle, comme Zappe la guerre de Pef (FacettesCM2) ou Grand-Père de Gilles Rapaport (Entrer en littérature CM2). Le roman d’aventure connait par ailleurs le même succès dans les manuels de CM (Deux graines de cacao ; Le faucon déniché) et dans ceux de 6e-5e avec La momie bavarde d’Odile Weulersse (Français 6e Fleurs d’encre), Les trois mousquetaires(Les couleurs du Français 5e) ou un roman teinté de fantastique : Le secret des hiboux de Béatrice Pottet (Français 5e Le jardin des lettres). De la même manière, le récit ou le carnet de voyage trouvent leur place au collège (Le voyage inspiré) comme à l’école (Lettres des iles girafines), alors que d’autres genres ne sont pas représentés : le roman historique de science-fiction.

  • 32 Le roi Arthur de Michaël Morpugo ; Graal, le chevalier sans nom de Christian de Montella, Les cheva (...)
  • 33 Robin des bois de Walt Disney ou Robin des Bois, prince des voleurs de Kevin Reynolds : Français 5e(...)
  • 34 Français 5e (2010).

10Néanmoins, les auteurs de manuels destinés aux collégiens privilégient avant tout des romans, des fictions documentaires32 ou des films33 autour des figures légendaires en lien avec les textes de Chrétien de Troyes, l’Antiquité ou la mythologie au programme, et les romans historico-policiers. On peut citer parmi les plus célèbres : La vengeance de la momie, L’affaire Caïus ou Les pilleurs de sarcophage, mais aussi Les brumes de Montfaucon d’Anne Pouget34. À l’inverse, si le roman Les pilleurs de sarcophage est bien présent dans un ouvrage pédagogique de 1995 (Ixel sait lire CM), les manuels destinés au cycle 3 sélectionnent surtout, depuis les années deux mille, des romans de société comme Claudine de Lyon, La révolution des croquants, Les révoltés de saint Domingue de Bertrand Solet, ou Trèfle d’or ; mais aussi des témoignages tels que La guerre d’Éliane de Philippe Barbeau et des journaux intimes fictifs (Le journal d’Adèle de Paule de Bouchet ; Pendant la révolution industrielle, Joseph, le Creusot de Thierry Aprile ; Le temps des cerises de Christine Féret-Fleury). Mais ce sont assurément les usages de la fiction historique et les modalités didactiques qui divergent le plus entre l’école et le collège.

2. L’exploitation didactique de la fiction historique dans les manuels de français du cours moyen à la 5e : étude comparative de deux-sous corpus

2.1. Des modalités de lecture différentes à l’école et au collège, qui conditionnent l’importance accordée à la fiction historique

  • 35 Comme un livre CM1 (1998) ; Mon bibliotexte cycle 3 (2001) ; Entrer en littérature CM2 (2004) ; Fra (...)
  • 36 À livre ouvert CM (2005) ; Littéo CM2 (2004) ; Mots de passe CM1 (2011) ; Français 5e textes et com (...)
  • 37 L’ïle au trésor, Voyage au centre de la terre, Michel Strogoff, L’appel de la forêt.
  • 38 Ibid., p. 31.
  • 39 Français 6e Fleurs d’encre (2005), p. 48-49.
  • 40 Extraits des romans de Chrétien de Troyes, de Tristan et Yseut et de La Chanson de Roland : Les cou (...)
  • 41 Français 5e Rives bleues (2010, p. 58).
  • 42 Ibid., p. 69.
  • 43 Ibid., p. 69.
  • 44 Français 5e, Textes et compagnie (2010, p. 111).
  • 45 Ibid., p. 112.
  • 46 Français 5e Rives bleues (2010, p. 48).
  • 47 Fil d’Ariane 5e (2010, p. 131).

11La fiction historique est exploitée fort différemment dans les manuels de français à l’école et au collège. L’analyse de deux sous-corpus (le roman historique d’aventure35 et la fiction historique traitant du chevalier médiéval36) nous permettra de le démontrer. Tandis que les listes officielles de titres conseillés pour le collège ménagent une rubrique spécifique à la fiction historique, contrairement à celles du cours moyen qui ne lui accordent qu’une faible place, les auteurs de manuels pour la 6e et la 5e ne la privilégient pas et ne créent pas de séquence autour d’elle. Celle-ci est envisagée comme un appoint. Ainsi, dans Les couleurs du Français 5e et Fleurs d’encre 5e, le roman d’aventure est-il traité à partir de l’étude d’une œuvre intégrale ou d’extraits de romans de Stevenson, Jules Verne et Jack London37. Au mieux, Français 6e Fleursd’encre propose, pour la séquence 2, « À la découverte de l’Égypte », un passage du Roman de la momie de Théophile Gautier, dans un corpus hétéroclite constitué d’un poème de Victor Hugo, d’un article de dictionnaire et de textes documentaires. Quant à la fiction historique contemporaine, elle est cantonnée aux prolongements de la séquence. Les couleurs du français 5e présente ainsi des lectures cursives à la fin de l’unité sur le roman d’aventure : Le diable dans l’ile de Christian de Montella et La marque de Zorro de Johnston Mac Cullet38, ainsi que l’analyse d’affiches de films telles celles de Pirates des Caraïbes ou La marque de Zorro. Français 6e Fleursd’encre invite certes à lire intégralement La momie bavarde d’Odile Weulersse, mais ne lui consacre que deux pages39. Le manuel donne également des pistes de lecture sans autre précision que le titre et l’auteur. Il s’agit avant tout de romans d’aventure contemporains dont le sujet porte sur l’Égypte ancienne et qui présentent parfois des intrigues policières : L’œil d’Horus, d’Alain Surget, Fantômes d’Égypte de Viviane Koenig, Mystères de la vallée des rois de Bernard Barokas, Les pilleurs de sarcophage d’Odile Weulersse, La vengeance de la momie d’Évelyne Brisou-Pellen. De la même manière, le chevalier du Moyen-âge est toujours abordé en 5e à partir d’ouvrages médiévaux40 cités sur la liste de référence des textes porteurs de valeurs culturelles. Les chapitres s’organisent autour d’œuvres intégrales ou à partir d’extraits assemblés dans des groupements thématiques ayant trait aux héros arthuriens. Seul Français 5e Rives bleues, dans l’unité sur le chevalier médiéval, présente-t-il un extrait des Chevaliers du roi Arthur d’Odile Weulersse, à côté de passages choisis tirés des romans de Chrétien de Troyes adaptés pour la jeunesse41. La fiction historique constitue un simple prolongement de la séquence. On peut trouver des classiques (Ivanhoé de Walter Scott), mais aussi des fictions documentaires contemporaines (Le roi Arthur de Michaël Morpugo, Contes et légendes des chevaliers de la Table ronde de Laurence Camiglieri42) ou des romans contemporains initiatiques (Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse), entre l’aventure et le roman d’amour (La bague aux trois Hermines d’Évelyne Brisou-Pellen)43, entre le conte et le roman d’aventure (Le chevalier aux trois visages de Jean Mollat44) et des bandes dessinées (une planche de Gotlib qui parodie les exploits chevaleresques45) ou des films (Les chevaliers du roi Arthur de Richard Thorpe46). Fil d’Ariane 5e ne donne d’ailleurs aucun titre précis de fiction historique et incite simplement les élèves à présenter à leurs camarades « d’autres films ou romans dans lesquels on retrouve des chevaliers en quête d’amour ou d’aventure47 ».

  • 48 Mon bibliotexte cycle 3 (2001, p. 24) ; Comme un livre CM1 (1998, p. 134).
  • 49 Littéo CM2 (2004, p. 159-182).
  • 50 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 118-140).
  • 51 Entrer en littérature CM2, p. 134-137.
  • 52 Mots de passe CM1, p. 22-23.
  • 53 À livre ouvert, p. 81.
  • 54 Ibid. p. 87.
  • 55 Mots de passe CM1, p. 35.

12À l’inverse, si deux passages du Faucon déniché de Jean-Côme Noguès sont intégrés à des corpus hétéroclites, comme au collège, dans deux manuels de cycle 348, Entrer en littératureCM2 consacre une unité de vingt-et-une pages49 à l’étude d’un roman historique de littérature de jeunesse contemporaine, Deux graines de cacao d’Evelyne Brisou-Pellen, dans une séquence sur le roman d’aventure50. Le manuel propose l’analyse précise de trois extraits entrecoupés de résumés succincts du reste de l’ouvrage. Pour illustrer l’étude du roman, il intègre à la séquence une vignette de bande dessinée, « La cité de la mort » de J.-M Charlier, Gaty et Pellerin sur le trafic d’esclaves. Des extraits de romans de société contemporains (Les révoltés de St Domingue de Bertrand Solet et Esclave ! de Pascale Maret) complètent également l’analyse du texte51. Par ailleurs, l’étude du chevalier médiéval à l’école ne s’appuie pas sur des textes du Moyen-âge mais sur des extraits de fictions documentaires contemporaines (Les chevaliers de la table ronde de François Johan et Nathaële Vogel ; Contes et légendes des chevaliers de la table ronde de Jacqueline Mirande et Odile Alliet52) et d’un roman initiatique de 1990 : Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse53. Les prolongements renvoient à des textes récents, notamment à des bandes dessinées historiques, telles Angelot du lac54 ou La quête du Graal de François Debois et Stéphane Bileau55.

13L’importance accordée à la fiction historique dans les manuels, différente au collège et à l’école, explique que l’exploitation didactique qui en est faite en français soit plus approfondie au cycle 3 qu’en 6e-5e.

2.2. Des compétences construites en français plus variées à l’école qu’au collège

  • 56 Français 6e Fleurs d’encre, p. 41.
  • 57 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 120).
  • 58 Français 5e Rives bleues (2010) ; Entrer en littérature CM2.
  • 59 Français 6e Fleurs d’encre (2005) ; Les couleurs du français 5e (2010) et À livre ouvert CM1 (2005)
  • 60 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).
  • 61 Français 5e Rives bleues (2010, p. 69).
  • 62 Perronnet J.-M. (2011, p. 3).
  • 63 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 119). Français 6e Fleurs d’encre (2005, p. 48).
  • 64 Français 5e Rives bleues (2010, p. 59).
  • 65 À livre ouvert CM1 (2005, p. 82).
  • 66 Français 6e Fleurs d’encre (2005).
  • 67 Entrer en littérature CM2 (2004).
  • 68 Français 5e Rives bleues (2010, p. 69).
  • 69 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 113).
  • 70 Français 6e Fleurs d’encre (2005, p. 49).
  • 71 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 138-139).
  • 72 Français 6e Fleurs d’encre (2005, p. 49).

14Les manuels de français du CM à la 5e ont parfois des ambitions communes. Ils visent ainsi la construction d’une culture littéraire sur des auteurs (Théophile Gautier56, ou Évelyne Brisou-Pellen57) en proposant des encadrés informatifs. Les parcours de lecture organisés autour de la fiction historique permettent également d’approfondir les connaissances des élèves, qu’il s’agisse de réseaux portant sur un thème (le chevalier ou le commerce des esclaves58), une époque (l’Antiquité et le Moyen-âge59) ou un genre : deux rubriques du manuel Entrer en littérature CM2 (« Rencontrer d’autres textes sur la vie des esclaves » et « Rencontrer d’autres romans d’aventures ») permettent d’aboutir à la question suivante : « Pour toi, ce récit est-il davantage un roman d’aventures ou un roman historique ? »60. Français 5e Rives bleues invite aussi, après la lecture d’une série de textes adaptés et de fictions classiques ou contemporaines portant sur le roman de chevalerie, à prendre des notes, en dégageant la matière de Bretagne, les aventures du chevalier, l’amour de la dame et le merveilleux61. Par ailleurs, ainsi que le rappelle Jean-Michel Perronnet, « les récits historiques posent les mêmes problèmes de compréhension que tout autre texte »62. Aussi les ouvrages pédagogiques du CM à la 5e proposent-ils des questions qui permettent d’analyser l’image (en observant par exemple la première de couverture de Deux graines de cacao ou de La momie bavarde63), mais aussi d’identifier les personnages, leurs rôles et leurs relations, de repérer les évènements, et de faire des inférences pour accéder à l’implicite. À partir de deux extraits d’ouvrages contemporains (une fiction documentaire, Les chevaliers du roi Arthur et un roman, Le chevalier au bouclier vert) Français 5e Rives bleues et À livre ouvert CM1 posent des questions du même type : « Qui est la reine Guenièvre ? De qui est-elle l’épouse ? Quelle sont les qualités de Guenièvre ? En quoi le troisième danger consiste-t-il ? En quoi l’exploit est-il particulièrement difficile ? »64 ; « Qui est Thibaut ? Qui est Thibaut par rapport au Seigneur de Montcornet ? Énumère ce que fait le père de Thibaut pour le préparer à l’adoubement ? À qui appartient l’épée donnée à Thibaut ? Qu’a-t-elle de si particulier ? »65. À l’école comme au collège, le roman historique implique aussi un travail sur le lexique (autour des fouilles archéologiques dans le Roman de la momie66 et du champ lexical du bateau dans Deux graines de cacao67). Les auteurs de manuels invitent même les élèves à interpréter la fiction historique : Entrer en littérature CM2 intègre la rubrique « Donne ton interprétation du texte », suite à la lecture de Deux graines de cacao et Français 5eRives bleues incite les lecteurs de romans de chevalerie pour la jeunesse à tenir un carnet de lecteur68. Comme le signale en outre Thierry Prieur (1999), le récit historique donne la possibilité à l’enseignant de travailler le texte sous différents aspects : la narration, la description, le portrait et même le dialogue. Il n’est donc pas étonnant qu’Entrer en littérature CM2 ait retenu Deux graines de cacao pour dégager l’intérêt du dialogue69 et que Français 6e Fleurs d’encre use d’un passage du Roman de la momie pour mettre en évidence les caractéristiques de la narration70. Enfin, les manuels du cycle 3 et de 6e-5e emploient le roman historique comme support de production écrite ou orale. Entrer en littérature CM2 propose d’inventer la suite d’un passage de Deux graines de cacao et de discuter autour du texte71 ; Français 6e Fleurs d’encre de rédiger le résumé de La momie bavarde et de définir l’intérêt du roman72.

  • 73 À livre ouvert CM1 (2005, p. 83).
  • 74 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).
  • 75 Ibid., p. 138-140.
  • 76 Littéo CM2 (2004, p. 53-56).

15La fiction historique est néanmoins plus exploitée sur le plan didactique au cycle 3 qu’au collège. Alors que Français 5e Rives bleues ne présente que des activités de lecture-compréhension ou d’écriture à partir de l’extrait des Chevaliers du roi Arthur, Àlivre ouvert CM1 ajoute à celles-ci le débat (« Les personnages de chevalier font-ils encore rêver aujourd’hui ?) et la mise en voix (« À plusieurs, jouez la scène de cette cérémonie d’adoubement »73), pour aborder Le chevalier au bouclier vert. De la même manière, tandis que l’exploitation didactique de La momie bavarde se cantonne en 6e à la réalisation de travaux écrits et à une simple ouverture de discussion possible sur l’aspect qui a le plus enthousiasmé les élèves, Entrer en littérature CM2 réserve une page complète à l’expression orale, après l’analyse de Deux graines de cacao : le manuel invite notamment à la lecture expressive et au débat d’idées : « Donne ton opinion sur le livre », « Discute les idées du texte »74. Il propose aussi un travail sur la chronologie des faits, les connecteurs de temps et la focalisation75. Enfin, Littéo CM2 utilise la fiction historique pour familiariser les élèves avec différentes composantes d’un récit. Des extraits d’Angelot du Lac d’Yvan Pommaux permettent ainsi aux auteurs du manuel de mettre en évidence l’évolution du personnage dans l’unité « Du début à la fin »76. Si les divergences entre les manuels de l’école et du collège peuvent sembler assez restreintes en ce qui concerne le français, il n’en va pas de même pour l’enseignement de l’histoire.

2.3. Une manière différente entre l’école et le collège d’aborder la construction des savoirs en histoire et la formation intellectuelle

  • 77 « Recherche l’époque à laquelle ces textes ont été écrits. Que remarques-tu ? » : Mon bibliotexte c (...)
  • 78 Mon bibliotexte cycle 3 (2001, p. 24-25).
  • 79 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 120-121).
  • 80 Ibid., p. 121.
  • 81 Ibid., p. 135.
  • 82 À livre ouvert CM1 (2005, p. 86).
  • 83 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 121).

16Comme le constatent François Audigier et Nicole Lautier (Audigier, 2000 ; Lautier, 2001), l’histoire est écartelée entre deux exigences théoriquement complémentaires et souvent contradictoires dans la pratique : l’apprentissage et la mémorisation d’un ensemble de connaissances qui constitue le patrimoine culturel d’un côté, la formation intellectuelle et critique de l’autre. Or, il semble que les manuels de français, au cycle 3 et au collège, n’aient pas la même approche de ces deux exigences. Le caractère polyvalent de l’enseignement à l’école a engendré la création d’ouvrages hybrides qui permettent de construire à la fois des compétences en français et en histoire : Multilectures (1999), L’ile aux mots, Plurilectures (2004), Mon Bibliotexte cycle 3 (2001). Des questions portant sur la compréhension des textes (notamment sur la distinction entre la date de l’ouvrage et celle du référent77, que Claudine Garcia-Debanc (1991) considère comme l’un des obstacles cognitifs majeurs) peuvent en côtoyer d’autres qui visent avant tout la construction de savoirs historiques (« Cite les trois étapes de la cérémonie de l’hommage »), à partir de corpus hybrides, qui associent par exemple des extraits de fiction historique (Le faucon déniché, Six récits d’un château fort) et un documentaire (Formule d’hommage d’après Pierre de Belleperche), dans une unité sur le Moyen-âge78. Cette polyvalence a eu un impact sur les manuels spécifiquement consacrés au français. Certains ouvrages cherchent ainsi à activer les connaissances des élèves sur l’époque de la fiction pour faciliter la compréhension. Entrer en littérature CM2 propose par exemple, outre la vignette de J.-M. Charlier, Gaty et Pellerin sur les trafiquants d’esclaves, deux documentaires ayant pour sujet l’esclavage (L’esclavage de l’Afrique aux Amériques de Christine Hatt et Esclaves et négriers de J. Meyer) ainsi qu’une carte sur le commerce triangulaire, avant d’aborder l’étude de Deux graines de cacao79. Un encadré invite à construire des savoirs historiques à partir de ce dossier : « Quelles sont les trois étapes du commerce triangulaire ? Relève dans ces pages les maladies dont on pouvait souffrir pendant un long voyage en mer »80. La fiction historique elle-même peut aussi devenir un point de départ pour acquérir des connaissances en histoire : Entrer en littérature CM2 demande ainsi de relever toutes les informations sur la vie des esclaves que donnent les romans de société de Bertrand Solet ou Pascale Maret81. De la même manière, À livre ouvert CM1 associe un extrait du Chevalier au bouclier vert et des Contes et légendes du Moyen-âge de Jacqueline Mirande à un lai de Marie de France et à deux documentaires sur l’éducation d’un clerc, dans un corpus sur le Moyen-âge. La rubrique « Lectures croisées » invite à montrer que ces textes évoquent tous l’époque médiévale et à classer les personnages en fonction des trois ordres (noblesse, clergé, tiers état)82. Les élèves construisent donc, en même temps que des savoirs sur une époque donnée, des compétences transversales : lire un documentaire, une carte, mais aussi faire des recherches sur internet ou dans un livre. C’est ce que l’on peut voir avec certaines consignes d’Entrer en littérature CM2, dans l’unité sur le roman d’aventure : « Recherche la date de suppression de la traite des esclaves en France »83.

  • 84 Français 5 e Rives bleues (2010, p. 48-49).
  • 85 Ibid., p. 50.
  • 86 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).
  • 87 Français 6e Fleurs d’encre (2006, p. 41).
  • 88 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).
  • 89 Mots de passe CM1 (2011, p. 22).

17À l’inverse, les manuels du collège n’usent pratiquement pas de la fiction pour construire des savoirs historiques. Par exemple, Français 5e Rives bleues, dans l’unité 3 sur « Le chevalier médiéval, un héros d’exception », propose une double page qui associe un extrait de film (Les chevaliers de la Table ronde de Richard Thorpe), et diverses œuvres d’art médiévales (une enluminure, un bronze)84. Aucune question portant sur ce dossier n’a trait à l’histoire. Les pages suivantes présentent certes des dates clés (Règne de Charlemagne, bataille de Roncevaux) mais avec pour seul objectif de favoriser le repérage des grands textes médiévaux. L’enjeu reste clairement littéraire : De la chanson de geste au roman courtois85. Seul Français Textes et compagnie propose d’élaborer un exposé sur la vie au Moyen-âge après la lecture de six romans de littérature de jeunesse, mais sans aucune mise en perspective avec des supports authentiques. La formation de l’esprit critique est traitée aussi diversement à l’école et en 6e-5e. Certes, les ouvrages pédagogiques du CM à la 5e visent, à partir de la fiction historique, certains apprentissages mis en évidence par Jean-Michel Perronnet (2011) : différencier les fonctions respectives d’un récit historique et d’un texte documentaire ; apprendre à dissocier les renseignements véridiques historiquement et ceux qui ont trait à la fiction. On note, par exemple, la question suivante dans Entrer en littérature CM2, à propos de Deux graines de cacao : « Penses-tu que ce roman a été complètement inventé ou parle-t-il d’évènements qui se sont vraiment déroulés ? »86. De la même manière, les auteurs de Français 6e Fleurs d’encre demandent, suite à la lecture d’un extrait du Roman de la momie, de montrer qu’il ne s’agit pas d’un documentaire et de comparer les informations véhiculées sur les tombes avec celles collectées dans un livre d’histoire87. Toutefois, la fiction historique peut être aussi un vecteur pour percevoir les changements dans le temps, s’étonner du passé ou établir des comparaisons avec l’époque contemporaine (Perronnet, 2011). Or, seuls les manuels de CM créent un lien avec le présent. L’analyse de Deux graines de cacao aboutit, dans Entrer en littérature CM288, à un questionnement éthique qui prend appui sur la déclaration d’un des personnages (« On n’a pas le droit d’acheter des hommes ») : « Pourquoi cela ne se discute-t-il pas ? Penses-tu qu’il n’y a plus d’esclaves dans le monde ? » De même, Mots de passe CM1 intègre la thématique du chevalier de la Table ronde dans l’unité Qu’est-ce qu’être courageux ?89

18Il est donc clair que l’école et le collège n’ont pas la même approche de la fiction historique. Visiblement, les auteurs de manuels en 6e-5e la considèrent comme un texte littéraire qui permet de travailler des compétences en français, mais il en va tout autrement lorsqu’il s’agit de l’enseignement de l’histoire. La fiction historique semble en effet envisagée comme un appoint au programme d’histoire ou de français, voire un divertissement, ainsi que le prouvent les genres et formes privilégiés (roman policier, aventure, bande dessinée) ou les modalités de lecture retenues. Tout au plus les auteurs de manuels y voient-ils parfois un vecteur efficace pour différencier la réalité de la fiction et développer l’esprit critique, mais ils ne l’utilisent jamais comme un moyen d’acquérir des connaissances sur des évènements ou des personnages. Ils semblent garder une certaine prévention à l’égard de la littérature de jeunesse, notamment contemporaine, ainsi qu’en témoigne la faible importance qui lui est accordée dans les manuels au profit des textes porteurs de valeurs culturelles et de la fiction historique patrimoniale. Au contraire, l’école y a fréquemment recours pour construire des connaissances et des compétences, aussi bien en littérature et en langue qu’en histoire et en éducation civique : non seulement les manuels du cycle 3 intègrent des fictions historiques d’auteurs, d’époques et de genres très diversifiés, mais des chapitres entiers leur sont parfois réservés. Le caractère polyvalent de l’enseignement à l’école a sans conteste influencé la manière dont les ouvrages pédagogiques ont utilisé la fiction historique : ils l’envisagent en effet comme un support pour l’apprentissage d’un ensemble de connaissances en histoire et pour la formation intellectuelle ou critique, en lien notamment avec l’époque contemporaine. Les genres privilégiés (romans de société, témoignages, journaux intimes fictifs) permettent d’aborder les grandes questions éthiques qui touchent aux droits de l’homme. Paradoxalement, malgré l’importance et la diversité d’exploitation qui caractérisent la fiction historique dans les manuels de cycle 3, les nouvelles listes de référence pour la littérature à l’école ne semblent toujours pas la prendre en considération.

Haut de page

Bibliographie

Ouvrages

PELTIER M. (2002). Trésors des récits historiques pour la jeunesse. Créteil : CRDP, Argos démarches.

PELTIER M. (2003). Roman et histoire. Paris : Bordas pédagogie.

PELTIER M. (2008). Lire des romans historiques au quotidien. Dijon : CRDP de Bourgogne.

SOLET B. (2003). Le roman historique. Invention ou vérité ? Paris : Le Sorbier.

Textes officiels

MINISTÈRE DE l’ÉDUCATION NATIONALE (2007). « Liste de référence des ouvrages de littérature de jeunesse cycle 3 », extrait des Documents d’application des programmes : Littérature au cycle III. SCEREN.

MINISTÈRE DE l’ÉDUCATION NATIONALE (2008). « Liste d’œuvres de littérature pour la jeunesse », extrait des Documents d’accompagnement des programmes du collège. SCEREN.

Articles de périodiques

AUDIGIER F. (2004). « Histoire, géographie, éducation civique : trois disciplines aux prises avec la diversité narrative ». Repères, n° 21, p. 121-142.

DELEPLACE M. (2007). « Le récit comme accès à la connaissance historique. Réflexions didactiques sur le récit historique ». Pratiques, n° 133-134, p. 33-53.

FALAIZE B. (2005). « La place du récit dans la didactique de l’histoire à l’école primaire ». Le cartable de Clio, n° 5, p. 217-227.

GARCIA-DEBANC C. (1991). « Lire le Moyen-âge ou quels critères pour différencier roman historique et écrit d’historien ». Pratiques, n° 69, p. 7-42.

HÉBERT A. et ÉTHIER M.-A. (2009). « Le roman historique comme instrument didactique ». Québec français, n° 154, p. 127-129.

LAUTIER N. (2001). « Les enjeux de l’apprentissage de l’histoire ». Perspectives documentaires en éducation, n° 53, p. 61-68.

PERRONNET J.-M. (2011). « Lire des romans historiques à l’école ». La Lettre de Bayard Éducation, n° 10, p. 3.

PRIEUR T. (1999). « Le roman historique, un genre didactique ». Trames, n° 6, p. 19-28.

Autres

LALAGÜE-DULAC S. (2010). « Retour du récit historique à l’école primaire. Politiques éducatives et pratiques courantes ». Communication présentée lors du Congrès international de didactiques à Gérone. Disponible sur Internet : <http://www.udg.edu/jornades/CongresDidactiques2010>.

MINISTÈRE DE l’ÉDUCATION NATIONALE (2008). Histoire des arts. « Ressources pour faire la classe à l’école ». Disponible sur Internet : <eduscol.education.fr/histoiredesarts>.

Haut de page

Notes

1 Peltier M. (2008, p. 9).

2 Hébert A. et Éthier M.-A (2009, p. 128).

3 Dans un article de 2005, Benoît Falaize a listé, afin de les réfuter, les critiques adressées habituellement au récit historique à l’école élémentaire.

4 Falaize B. (2005, p. 224-228). Sylvie Lalagüe-Dulac rappelle d’ailleurs que dès 1866, les premiers textes officiels préconisent la nécessité de raconter. L’histoire doit être une matière enseignée oralement par un maitre conteur exploitant le gout des enfants pour « les histoires » (2010).

5 Totalement absente dans Les nouveaux textes français classe de 6e (1961) et Je lis. De la lecture au paragraphe et à la rédaction CM1 (1965), la fiction historique apparait de façon sporadique dans L’enfant et la lecture CM2 (1968). Ce manuel présente deux extraits des Misérables.

6 Le manuel Par mots et par textes CM2 (1972) ne présente aucune trace de fiction historique et si Mots et merveilles 6e (1981) n’intègre que des documentaires historiques, Français 5e textes et activités (1977) et Les chemins du livre CM1 (1986) proposent des extraits de bandes dessinées historiques ainsi que des passages d’Ivanhoé de Walter Scott ou d’Un sac de billes de Joseph Joffo.

7 À livre ouvert CM1 (2005) et Français 5e Rives bleues (2010).

8 Ixel sait lire CM (1995) ; Français 6 e, Textes et méthodes (1996), Français 6e Fleurs d’encre (2005).

9 Le gout de Lire. La littérature au CM1 (2003) ou Français 5e Fleurs d’encre (2010).

10 Entrer en littérature CM 2 (2004), À livre ouvert CM (2005), Ixel sait lire CM (1995).

11 Français 6e Fleurs d’encre (2005), Français 5e (2006), Français 5e Rives bleues (2010), Français 5e Fleurs d’encre (2010).

12 Entrer en littérature CM2 (2004).

13 Les couleurs du français 5e (2010).

14 Le messager d’Athènes : Français 6e Rives bleues (2009), Fil d’Ariane 6e (2009), Français 6e Jardin des lettres (2009) ; Le chevalier au bouclier vert : Français 5e Rives bleues (2010) ; Les pilleurs de sarcophage : Français 6e Rives bleues (2009), Français 6 e Fleurs d’encre (2005) ; L’affaire Caïus : Français 6e Rives bleues (2009) ; Les trois mousquetaires, La bague aux trois hermines et Le fantôme de maître Guillemin : Français 5e Rives bleues (2010).

15 Jardin des lettres 5e (2010) ; Les couleurs du français 5e (2010) ; Français 5e Rives bleues (2010), Français 5e Fleurs d’encre (2010).

16 Peltier M. (2008, p. 10) ; Solet B. (2003, p. 76).

17 Le roi Arthur de Michaël Morpugo : Jardin des lettres 5e (2010) ; Contes et légendes des chevaliers de la table ronde de Jacqueline Mirande : Mots de passe CM2 (2011) ; Angelot du lac d’Yvan Pommaux : Littéo CM2 (2004) ; Ivanhoé de Walter Scott : Français 5e Jardin des lettres (2010). Merlin contre le Père Noël de Sfar et Munuera ; La légende de Robin des Bois de Manu Larcenet : Français 5e (2006).

18 Comme un livre CM1 (1998) ; Le gout de lire. La littérature au CM1 (2003) : Français 5e Fleurs d’encre (2010).

19 Français 5e Fleurs d’encre (2010).

20 Les aventures d’Alix de Jacques Martin : Mots de passe CM2 (2011) ; L’affaire Caïus d’Henri Winterfeld : Français 6e. Rives bleues (2009) ; Le messager d’Athènes d’Odile Weulersse : Fil d’Ariane 6e (2009).

21 Les pilleurs de sarcophage d’Odile Weulersse : Ixel sait lire CM (1995) ; Français 6e Rives bleues (2009).

22 Hector, le bouclier de Troie de Marie-Thérèse Davidson : Français 6e Mots et émotions (2009).

23 Le voyage inspiré de Jean-Côme Noguès : Français 5e Fleurs d’encre (2010) ; Français CM2 (2010) ; Le diable dans l’ile de Christian de Montella : Les couleurs du français 5e (2010).

24 Les Flibustiers de Lain Lawrence, Moonfleet de John Meade Falkner : Les couleurs du Français 5e (2010).

25 Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas : Les couleurs du Français (2010) ; Les orangers de Versailles d’Anne Pietri, Louison et monsieur Molière de Marie Christine Helgerson : Français CM2 (2010).

26 Un seul roman historique porte sur le XIXe siècle au collège : La marque de Zorro de Jonhston Mac-Culley.

27 Solet B. (2003, p. 44).

28 Peltier M. (2008, p. 12) ; Solet B. (2003, p. 12).

29 Extraits du Roi de Sherwood, Pif le chien n° 64 et du Domaine des Dieux de Goscinny : Français 5e textes et activités (1977) ; extrait de La grande vadrouille des colombes : Les chemins du livreCM1 (1986).

30 Extraits de Merlin, le roman de la mère de Renart ; Merlin contre le père Noël de Chauvel et Lereculey ; Arthur, une époque celtique de Sfar et Munuera ; La légende de Robin des bois de Manu Larcenet : Français 5e (2006) ; extraits des Jambons d’Ysengrin , Le Roman de Renart en bande dessinée de Thierry Martin et Jean-Jacques Mathis : Les couleurs du français 5e (2010) et Français 5e Fleurs d’encre (2010).

31 Français 6e Fleurs d’encre (2005).

32 Le roi Arthur de Michaël Morpugo ; Graal, le chevalier sans nom de Christian de Montella, Les chevaliers du roi Arthur d’Odile Weulersse ; Sur les traces du Roi Arthur de Claudine Glot et Philippe Munch : Français 5e Rives bleues (2010) ; La momie bavarde d’Odile Weulersse : Français 6 e Fleurs d’encre (2005) ; Les combats d’Achille de Mano Gentil : Fil d’Ariane 6e (2009).

33 Robin des bois de Walt Disney ou Robin des Bois, prince des voleurs de Kevin Reynolds : Français 5e (2006). Lancelot, le premier chevalier de Jerry Zucker : Français 5e Jardin des lettres (2010) ; Les couleurs du français 5e (2010) ; Tristan et Ysolde de Kevin Reynolds : Français 5e Feurs d’encre (2010).

34 Français 5e (2010).

35 Comme un livre CM1 (1998) ; Mon bibliotexte cycle 3 (2001) ; Entrer en littérature CM2 (2004) ; Français Fleurs d’encre 6e (2005) ; Fil d’Ariane 5e (2010) ; Les couleurs du français 5e (2010) : Français Fleurs d’encre 5e (2010).

36 À livre ouvert CM (2005) ; Littéo CM2 (2004) ; Mots de passe CM1 (2011) ; Français 5e textes et compagnie (2006) ; Français 5e Rives bleues (2010) ; Les couleurs du français 5e (2010) ; Fil d’Ariane 5e (2010).

37 L’ïle au trésor, Voyage au centre de la terre, Michel Strogoff, L’appel de la forêt.

38 Ibid., p. 31.

39 Français 6e Fleurs d’encre (2005), p. 48-49.

40 Extraits des romans de Chrétien de Troyes, de Tristan et Yseut et de La Chanson de Roland : Les couleurs du français 5e (2010) ; Français 5e, Textes et compagnie (2010) ; Fil d’Ariane 5e (2010).

41 Français 5e Rives bleues (2010, p. 58).

42 Ibid., p. 69.

43 Ibid., p. 69.

44 Français 5e, Textes et compagnie (2010, p. 111).

45 Ibid., p. 112.

46 Français 5e Rives bleues (2010, p. 48).

47 Fil d’Ariane 5e (2010, p. 131).

48 Mon bibliotexte cycle 3 (2001, p. 24) ; Comme un livre CM1 (1998, p. 134).

49 Littéo CM2 (2004, p. 159-182).

50 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 118-140).

51 Entrer en littérature CM2, p. 134-137.

52 Mots de passe CM1, p. 22-23.

53 À livre ouvert, p. 81.

54 Ibid. p. 87.

55 Mots de passe CM1, p. 35.

56 Français 6e Fleurs d’encre, p. 41.

57 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 120).

58 Français 5e Rives bleues (2010) ; Entrer en littérature CM2.

59 Français 6e Fleurs d’encre (2005) ; Les couleurs du français 5e (2010) et À livre ouvert CM1 (2005).

60 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).

61 Français 5e Rives bleues (2010, p. 69).

62 Perronnet J.-M. (2011, p. 3).

63 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 119). Français 6e Fleurs d’encre (2005, p. 48).

64 Français 5e Rives bleues (2010, p. 59).

65 À livre ouvert CM1 (2005, p. 82).

66 Français 6e Fleurs d’encre (2005).

67 Entrer en littérature CM2 (2004).

68 Français 5e Rives bleues (2010, p. 69).

69 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 113).

70 Français 6e Fleurs d’encre (2005, p. 49).

71 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 138-139).

72 Français 6e Fleurs d’encre (2005, p. 49).

73 À livre ouvert CM1 (2005, p. 83).

74 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).

75 Ibid., p. 138-140.

76 Littéo CM2 (2004, p. 53-56).

77 « Recherche l’époque à laquelle ces textes ont été écrits. Que remarques-tu ? » : Mon bibliotexte cycle 3 (2001, p. 25).

78 Mon bibliotexte cycle 3 (2001, p. 24-25).

79 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 120-121).

80 Ibid., p. 121.

81 Ibid., p. 135.

82 À livre ouvert CM1 (2005, p. 86).

83 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 121).

84 Français 5 e Rives bleues (2010, p. 48-49).

85 Ibid., p. 50.

86 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).

87 Français 6e Fleurs d’encre (2006, p. 41).

88 Entrer en littérature CM2 (2004, p. 139).

89 Mots de passe CM1 (2011, p. 22).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lydie Laroque, « La fiction historique dans les manuels de français à l’école et au collège (du cours moyen à la 5e) », Repères, 48 | 2013, 103-119.

Référence électronique

Lydie Laroque, « La fiction historique dans les manuels de français à l’école et au collège (du cours moyen à la 5e) », Repères [En ligne], 48 | 2013, mis en ligne le 31 décembre 2014, consulté le 12 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/reperes/624 ; DOI : https://doi.org/10.4000/reperes.624

Haut de page

Auteur

Lydie Laroque

ESPE de l'académie d'Amiens - université de Picardie Jules-Verne, laboratoire CAREF

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Repères sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • OpenEdition Journals