Navigation – Plan du site

AccueilNumérosLXXXIV-3-4Chronique bibliographiqueLaetitia Le Guay, Serge Prokofiev

Chronique bibliographique

Laetitia Le Guay, Serge Prokoev

Arles, Actes Sud 2012, 254 pages
Pascale Melani
p. 577
Référence(s) :

Laetitia Le Guay, Serge Prokofiev, Arles, Actes Sud (Classica), impr. 2011, cop. 2012, 254 p., couverture illustrée. ISBN 978-2-330-00251-0

Texte intégral

1Ce petit livre vient fort agréablement compléter la bibliographie sur l’un des compositeurs majeurs du xxe siècle. Le « Prokofiev nouveau » de Laetitia Le Guay, bref, mais dense, est une biographie de facture classique, au déroulement chronologique, qui par son format et sa démarche rappelle le petit volume déjà ancien de Claude Samuel dans la collection « Solfèges » (Prokofiev, Paris, Seuil, 1re éd. 1960). Son format modeste, celui de la collection « Classica » des éditions Actes Sud, l’empêche de rivaliser avec les « grosses » études existantes, comme la somme de Michel Dorigné, publiée dans la collection « Musique » de chez Fayard (Prokofiev, Paris, Fayard, 1994), ou l’ouvrage désormais classique de Suzanne Moisson-Franckhauser, qui couvre un « spectre » plus large (Prokofiev et les courants esthétiques de son temps, Paris, Publications orientalistes de France, 1974). Ce Prokofiev possède toutefois quelques atouts non négligeables : une démarche érudite qui intègre les sources de première main (le journal de Prokof´ev, toujours inédit en français) et les acquis des biographies anglo‑saxonnes de la dernière décennie ; une présentation actualisée de la vie et de l’œuvre du compositeur, fondée en particulier sur les travaux de Simon Morrison (the People’s Artist, Prokofiev’s Soviet years, Oxford University Press, 2009) qui éclaire les circonstances longtemps mal connues de son retour en U.R.S.S. ; la prise en compte du contexte historique et culturel de l’époque, dont l’A., en dépit du format réduit de son livre, parvient à retracer toute la complexité ; enfin, des qualités rédactionnelles qui rendent la lecture de ce petit volume particulièrement plaisante. L’ouvrage comporte aussi une discographie sélective, commentée par Bertrand Dermoncourt du magazine Classica. Il s’agit là d’une introduction aussi vivante que sérieuse à l’œuvre de Prokof´ev. En raison de son volume réduit, on pourra considérer qu’elle s’adresse davantage au mélomane qu’au spécialiste, mais il n’est pas sûr que l’auditeur averti ne puisse en retirer quelque profit, en réactualisant utilement ses connaissances. Les quelques critiques qu’on pourrait formuler s’adressent plutôt à l’éditeur : en limitant abusivement les notes de bas de page et en bannissant résolument toute référence à des ouvrages publiés en russe, il prive le lecteur russophone de renseignements précieux…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Melani, « Laetitia Le Guay, Serge Prokoev »Revue des études slaves, LXXXIV-3-4 | 2013, 577.

Référence électronique

Pascale Melani, « Laetitia Le Guay, Serge Prokoev »Revue des études slaves [En ligne], LXXXIV-3-4 | 2013, mis en ligne le 26 mars 2018, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/res/1204 ; DOI : https://doi.org/10.4000/res.1204

Haut de page

Auteur

Pascale Melani

Université Bordeaux-Montaigne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue des études slaves

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Lettres Sorbonne Université
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search