Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXC-4In memoriamLarissa Zakharova

In memoriam

Larissa Zakharova

1977-2019
Sarah Gruszka
p. 653

Texte intégral

1Larissa Zakharova nous a quittés en mars 2019 à l’âge de 41 ans. C’est une grande perte pour le monde de la recherche et pour tous ceux qui ont eu la chance de la côtoyer.

2Après des études au Collège universitaire français de Saint-Pétersbourg, Larissa Zakharova a entrepris, à l’EHESS, une recherche doctorale sur la mode soviétique durant les années 1960-1970 (cf. son premier ouvrage S’habiller à la soviétique. La mode et le dégel en URSS, CNRS Éditions, 2011), avant de mener un projet de recherche sur le rôle des techniques de communication (poste, téléphone et télégraphe) en Union soviétique et leur influence sur les modes de gouvernement et les rapports sociaux. Maîtresse de conférences à l’EHESS, elle fut directrice adjointe du CERCEC (Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen) avant de partir en délégation au Centre franco-russe de Moscou en 2017. Son dernier ouvrage, qu’elle devait présenter pour son habilitation à diriger des recherches, paraîtra en 2020, aux éditions de l’EHESS, sous le titre De Moscou aux confins. Communications, pouvoir et société en URSS.

3Ses travaux se situent à la croisée de l’histoire du quotidien, de l’histoire sociale et culturelle, et de la sociologie. Constamment soucieuse de dépasser les poncifs et les catégorisations simplistes concernant la société soviétique, Larissa Zakharova se distinguait par la finesse et l’originalité de son approche. Elle avait à cœur de prendre au sérieux la parole des acteurs étudiés. Les Cahiers du monde russe publieront prochainement un long entretien de L. Zakharova dans lequel elle revient sur son parcours, sur les figures qui ont nourri ses recherches, et sur son approche d’aspects variés de l’histoire soviétique.

4C’est non seulement une grande chercheuse que nous perdons, mais aussi une personne aux qualités humaines exceptionnelles. Larissa Zakharova alliait harmonieusement une exigence intellectuelle sans faille et une grande humilité. Accessible, généreuse, elle était toujours prête à aider les doctorants qui lui demandaient conseil, à les encourager tout en les poussant à affiner leurs analyses. Elle savait élever vers le haut de façon totalement désintéressée. Nul doute que ceux qui l’ont côtoyée de près ou de loin se souviendront de sa chaleur, de sa force communicative et de sa légendaire bienveillance.

5

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sarah Gruszka, « Larissa Zakharova »Revue des études slaves, XC-4 | 2019, 653.

Référence électronique

Sarah Gruszka, « Larissa Zakharova »Revue des études slaves [En ligne], XC-4 | 2019, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/res/3364 ; DOI : https://doi.org/10.4000/res.3364

Haut de page

Auteur

Sarah Gruszka

Sorbonne Université

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue des études slaves

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Lettres Sorbonne Université
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search