Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXCI 1-2Zygmunt Lubicz-Zaleski, fondateur...

Zygmunt Lubicz-Zaleski, fondateur des études polonaises en France et médiateur culturel

Zygmunt Lubicz-Zaleski, Founder of Polish Studies in France
Maria Delaperrière
p. 29-43

Résumés

Après la reconquête de l’indépendance de la Pologne en 1918, de nombreux émigrés polonais en France se sont montrés particulièrement actifs dans le domaine culturel. Ce fut notamment le cas de Zygmunt Lubicz-Zaleski, pour qui la diaspora polonaise devait non seulement chercher à sauvegarder son identité, mais aussi étendre et approfondir en France le savoir sur la culture et la société polonaises. Les succès auxquels il est parvenu dans le domaine du développement de la collaboration avec les institutions françaises (notamment l’introduction de la langue et de la culture polonaises dans les études universitaires à l’École des langues orientales vivantes) en 1917, puis en 1923 à l’Institut d’études slaves) constituent le socle des structures actuelles de collaboration culturelle entre la France et la Pologne. En même temps, les nombreux contacts de Zaleski avec les élites intellectuelles polonaises ou françaises (Ernest Denis, André Mazon) ont élargi les horizons de la diaspora polonaise et préparé son épanouissement.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2021.

Plan

Premières conférences
L’Institut d’études slaves, tremplin vers de nouvelles actions
Promotion et nouveaux défis
Le Centre d’études polonaises de Paris
Dernières années…

Aperçu du texte

Premières conférences

Dans l’histoire de la présence de la culture polonaise à Paris, Zygmunt Lubicz-Zaleski a joué un rôle auquel il semblait prédestiné. Né en 1882 dans la partie de la Pologne incorporée à l’Empire russe, il a grandi dans une atmosphère d’irrédentisme qui l’a poussé à participer activement à l’organisation clandestine de la jeunesse indépendantiste ZET, ce qui lui valut d’abord la prison, puis l’exil. En 1904, après six mois de prison, Z. Zaleski continue son activité militante en fondant la revue clandestine Kiliński. Il quitte la Pologne en 1905, séjournant d’abord à Berlin, puis à Munich et à Paris. Il revient en Pologne en 1908, mais menacé d’une nouvelle arrestation, il décide d’émigrer.

Ce parcours de jeunesse s’inscrivait parfaitement dans la tradition de la Grande Émigration et lorsqu’en 1910, après quelques années de pérégrinations le jeune Zaleski choisit la France comme pays d’accueil, on pouvait penser qu’il ne faisait que suivre le chemin de ses prédé...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Delaperrière, « Zygmunt Lubicz-Zaleski, fondateur des études polonaises en France et médiateur culturel  »Revue des études slaves, XCI 1-2 | 2020, 29-43.

Référence électronique

Maria Delaperrière, « Zygmunt Lubicz-Zaleski, fondateur des études polonaises en France et médiateur culturel  »Revue des études slaves [En ligne], XCI 1-2 | 2020, mis en ligne le 15 juillet 2021, consulté le 25 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/res/3488 ; DOI : https://doi.org/10.4000/res.3488

Haut de page

Auteur

Maria Delaperrière

Inalco

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue des études slaves

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Lettres Sorbonne Université
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search