Navigation – Plan du site

AccueilNumérosLXXXVII-1Chronique bibliographiqueSlavomír Wollman, Slovanské liter...

Chronique bibliographique

Slavomír Wollman, Slovanské literatury ve středni Evrope

Miloš Zelenka (ed.), Brno, Masarykova univerzita, 2013, 236 pages
Michel Aucouturier
p. 118-119
Référence(s) :

Slavomír Wollman, Slovanské literatury ve středni Evrope, Miloš ZELENKA (ed.), Brno, Masarykova univerzita, (Slavica Universitatis Masarykianae, 1), 2013, 236 p. ISBN 978-80-210-6127-9

Texte intégral

  • 1 L’un de ses premiers théoriciens a été R. Jakobson dans « The Kernal of Comparative Slavic Littérat (...)
  • 2 F. Wollman « Generalni literatura, jeji funkce svetova a mezislovanslci » [La littérature générale, (...)

1Recueil posthume de Slavomír Wollman (1925‑2012), longtemps secrétaire du Comité tchèque (1957-1970), puis du Comité international des slavistes (1963‑1970), contenant l’essentiel de son œuvre scientifique, consacrée essentiellement à une discipline pratiquement ignorée chez nous, « la slavistique littéraire comparée », ou littérature comparée des pays slaves, grande spécialité tchèque1 dont le pionnier a été Frank Wollman (1888‑1969)2, longtemps professeur de langues et littératures slaves à l’Université de Brno, dont Slavomir était le fils et continuateur. Sa personne son œuvre et sa carrière scientifiques sont présentées en appendice par un essai de 1’éditeur, Miloš Zelenka, « Le slaviste et comparatiste Slavomir Wollman, symbole d’autorité et d’honnêteté », ainsi que par des souvenirs personnels recueillis par Anna Zelenkovà, et une bibliographie complète de ses travaux.

2Le recueil s’ouvre par des études générales qui mettent en évidence les difficultés soulevées par la définition même de cette discipline, à mi‑chemin entre la « littérature générale » et les relations des différentes littératures slaves entre elles et avec les littératures non-slaves : « Les littératures slaves en Europe centrale », « Les slavica littéraires au début du xxe siècle », « La philologie slave à la charnière des xxe et xxie siècles », « La poétique historique comme objet de recherches », « La poétique des littératures slaves ». Deux articles sont consacrés aux précurseurs de la discipline, Josef Dobrovsky et Pavel Šafařik.

3Suit une série d’études consacrées à différentes périodes des rapports inter-slaves : « Le slavisme humanistico‑baroque », « Aspects de la poétique lors de la renaissance slave », « Le modernisme », soit aux rapports interrégionaux à l’intérieur du domaine slave, « La part slave-orientale dans l’évolution littéraire tchèque », « L’interaction des structures littéraires chez les Slaves de l’Ouest ».

4Un dernier article, « Les Slaves et la slavistique : répression – révision – répétition » s’écarte du domaine purement scientifique, mais possède un intérêt historique considérable : il s’agit d’un long commentaire du livre de F. O. Ašnin et V. M. Alpatov paru à Moscou en 1994 sous le titre) Дело славистов. 30е‑годы composé essentiellement de très larges extraits des 11 volumes d’archives du KGB, couvrant 1’affaire du « Parti national russe », dite aussi « Affaire des slavistes ». Cette affaire, entièrement construite par la section politique secrète du GPU de septembre 1933 à février 1934, s’est bornée à l’arrestation, l’interrogatoire et l’inculpation de 34 intellectuels de différentes spécialités, accusés d’avoir formé et animé un « Parti national russe » hostile au pouvoir bolchevique : les 18 principaux étaient des slavistes renommés parmi lesquels quatre des spécialistes les plus réputés de la grammaire comparée des langues slaves et de la grammaire contemporaine et historique du russe, les académiciens Nikolaj Durnovo (1876‑1937), Afanasij Matveevič Seliščev (1886‑1942), Grigorij Andreevič Il′inskij (1876‑1937) et Mixail Nestorovič Speranskij (1863‑1938). L’affaire n’a jamais été déférée devant les tribunaux mais ses principales victimes, intellectuels de formation pré-révolutionnaire, suspects d’hostilité au bolchevisme, mais sans aucune activité politique. La plupart ont connu de longues années de détention au Goulag (où certains sont morts) et ont été longtemps – certains même définitivement-écartés de toute activité scientifique. Les souvenirs personnels de F. Wollman précisent certaines de ces informations et confirment que l’« affaire », avait essentiellement pour objet l’intimidation du monde universitaire prérévolutionnaire. Ils éclairent, en particulier, ses importantes connexions tchèques et étrangères (notamment avec le linguiste émigré Nikolaj Trubeckoj, professeur à l’Université de Vienne), liées à l’invitation en Tchécoslovaquie, en 1924, de N. Durnovo, à l’initiative de son ancien élève R. Jakobson, et montrent qu’elle jettera longtemps la suspicion sur tout le domaine des études slaves, en particulier dans la Tchécoslovaquie communiste.

Haut de page

Notes

1 L’un de ses premiers théoriciens a été R. Jakobson dans « The Kernal of Comparative Slavic Littérature », Harvard Slavic Studies, vol. 1, Cambridge, Mass, 1953.

2 F. Wollman « Generalni literatura, jeji funkce svetova a mezislovanslci » [La littérature générale,sa fonction mondiale et inter-slave], Ceskoslovenské pi'ednasky pro VI. mezinarodni sjezd slavistü, Praha, Academia, 1968, p. 181-188.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Aucouturier, « Slavomír Wollman, Slovanské literatury ve středni Evrope »Revue des études slaves, LXXXVII-1 | 2016, 118-119.

Référence électronique

Michel Aucouturier, « Slavomír Wollman, Slovanské literatury ve středni Evrope »Revue des études slaves [En ligne], LXXXVII-1 | 2016, mis en ligne le 26 mars 2018, consulté le 23 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/res/853 ; DOI : https://doi.org/10.4000/res.853

Haut de page

Auteur

Michel Aucouturier

Université Paris-Sorbonne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue des études slaves

Haut de page
  • Logo Lettres Sorbonne Université
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search