Navigation – Plan du site

AccueilNuméros61-2Pareto et le socialisme

Pareto et le socialisme

Pareto and socialism
Fiorenzo Mornati
p. 15-36

Résumés

Le but de cette étude est de présenter une reconstruction complète et documentée des 40 années de réflexions approfondies que Vilfredo Pareto a consacrées au socialisme ; cette option politique à laquelle il était a priori hostile en raison de son inévitable et désastreuse inefficacité pratique. Cependant, Pareto reconnaît que l’idéal socialiste de justice sociale, aussi vaguement défini soit-il, a le pouvoir de séduire les masses et ainsi de parvenir à la prise du pouvoir politique, en particulier en ce début du XXe siècle où la bourgeoisie semble résignée à la défaite. Le seul obstacle au succès du socialisme réside, selon Pareto, dans le déclenchement d’une grande guerre. Pour autant, l’avènement de la guerre a permis la première réalisation pratique d’une forme laïque de socialisme en Russie. Sur le régime bolchévique, Pareto propose des réflexions aussi objectives que possible, mais qui mènent toutes à la constatation décevante que, malgré l’usage intensif de la force, il n’a pas réussi à créer la société sans classes promise.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2028.
Consulter cet article

Plan

1. Le socialisme bourgeois et le socialisme populaire dans les années 1880
2. Le système conceptuel
3. L’observation de la montée pratique du socialisme avant la guerre
4. Le socialisme : de l’obstacle nationaliste à la Grande Guerre
5. Le bolchevisme : les deux années rouges en Italie et le succès antisocialiste du fascisme
6. Le socialisme du point de vue de l’économie pure
En guise de conclusion

Aperçu du texte

Le but de cette étude est de présenter une reconstruction complète et documentée des 40 années de réflexions approfondies que Pareto a consacrées au socialisme ; cette option politique à laquelle il était a priori hostile en raison de son inévitable et désastreuse inefficacité pratique. Après avoir rappelé les premières réflexions qu’il formula dans les années 1880, alors qu’il n’était encore qu’un modeste publiciste, nous reconstituerons la conceptualisation originale que Vilfredo Pareto, en tant que professeur d’université, a donnée du socialisme. Nous examinerons ensuite comment il en observe l’inquiétante montée au début du xxe siècle. La prédiction de Pareto selon laquelle seule une grande guerre aurait pu arrêter la progression du socialisme s’étant révélée exacte, nous observerons alors son attitude à l’égard des premiers moments d’existence du régime bolchévique, dont il doute déjà de sa capacité à réaliser la société sans classes promise. Dans la dernière phase de sa vie, P...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fiorenzo Mornati, « Pareto et le socialisme »Revue européenne des sciences sociales, 61-2 | 2023, 15-36.

Référence électronique

Fiorenzo Mornati, « Pareto et le socialisme »Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 61-2 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2028, consulté le 19 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/ress/10156 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.10156

Haut de page

Auteur

Fiorenzo Mornati

Université de Turin
Fiorenzo.Mornati"at"unito.it

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search