Navigation – Plan du site

AccueilNuméros61-2Pareto and Jung: A conjunction of...

Pareto and Jung: A conjunction of opposites

Giorgio Baruchello
p. 55-78

Résumés

À première vue, Vilfredo Pareto et Carl Gustav Jung sont situés aux antipodes dans la communité socio-scientifique moderne. Pareto était un autoproclamé « positiviste » et un homme de science qui, au nom de « l’observation empirique », n’évitait jamais l’opportunité de se moquer de tout ce qui était mystique, mythique et métaphysique. Au contraire, Jung était un étudiant passionné des recoins inconscients de la psyché, et aussi un explorateur enthousiaste des traditions et philosophies sacrées de toutes les cultures. Néanmoins, en termes de résultats finaux, Pareto et Jung ont identifié des forces psychosociales qui sont de manière frappante curieusement analogues. En substance, les résidus de Pareto et les archétypes de Jung sont étonnamment similaires. En outre, le fait de montrer comment leurs conclusions finales ont convergé suggère en soi que les instincts ou pulsions fondamentales qu’ils ont reconnus peuvent être notre véritable réalité psychologique, indiquant ainsi une solution plausible aux énigmes persistantes sur les motivations humaines.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2028.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Background, Aims and Structure
2. Residues
3. Archetypes
Concluding Remarks

Aperçu du texte

Introduction

Prima facie, Vilfredo Pareto and Carl Gustav Jung are conspicuously odd bedfellows. The former was a self-styled and outspoken “modern” intellectual, who, in the name of empirical science, never missed a chance to vent scorn at all things mystical, mythical and metaphysical, i.e., at all those past and present people who might happen to take such “a mass of nonsense” very keenly, e.g., Hegel and his countless followers. As Pareto once proudly stated, he was “the most positivist of the positivists” (cited in Mornati, 2017, p.207208—translation mine) Jung, instead, was an adventurous investigator of the deepest recesses of the human psyche—a notoriously shifty domain to study “scientifically”—as well as an avid reader of all cultures’ sacred texts and imaginative philosophies, including those veering patently towards the lyrical, the allegorical, the supernatural, the superstitious, the alchemical, the astrological and/or even “the occult,” which, as Sigmund Freud warned ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Giorgio Baruchello, « Pareto and Jung: A conjunction of opposites »Revue européenne des sciences sociales, 61-2 | 2023, 55-78.

Référence électronique

Giorgio Baruchello, « Pareto and Jung: A conjunction of opposites »Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 61-2 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2028, consulté le 19 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/ress/10284 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.10284

Haut de page

Auteur

Giorgio Baruchello

University of Akureyri, Iceland, School of Humanities and Social Sciences
giorgio"at"unak.is

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search