Navigation – Plan du site
Quelle place pour l'aménagement et l'urbanisme dans les sciences sociales

L’aménagement et l’urbanisme : disciplines de l’interface, interdisciplines

Planning (urban, regional, etc.), a discipline at the interface, an interdiscipline
Sabine Barles
p. 203-218

Résumés

Interrogeant le périmètre de l’aménagement et de l’urbanisme, le texte tente de définir ces deux champs de recherche (et d’action) comme des disciplines d’interface tant par leur objet que par les théories, concepts et notions qu’elles convoquent. Si elles s’ancrent dans les sciences sociales, elles ne peuvent ignorer la matérialité puisque l’aménagement et l’urbanisme comme pratiques ou champs professionnels visent précisément la matérialité des sociétés à travers l’organisation de l’espace. En ce sens, ils peuvent être analysés comme des techniques, dans leur définition anthropologique, ce qui permet de dépasser le clivage existant entre techniques urbaines (qui renvoient à l’ingénierie) et aménagement et urbanisme (qui renvoient aux sciences sociales). Les savoirs qu’ils mobilisent ont par ailleurs considérablement évolué dans le temps et renvoient tant aux sciences sociales qu’aux sciences de la vie et de la terre et confirment, voire renforcent, le caractère d’interdiscipline de l’aménagement et de l’urbanisme, qui s’inscrivent dans une interface technique complexe.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. l’aménagement et L’urbanisme : quelques définitions et leur conséquences
2. l’aménagement et L’urbanisme : des techniques
3. L’incorporation matérielle de l’interdisciplinarité
4. L’interface technique
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Où commencent et où s’arrêtent l’aménagement et l’urbanisme comme champs de recherche et d’action ? Répondre à cette question tient de la gageure, probablement plus encore dans le premier cas (champ de recherche) que dans le second (champ d’action), si bien que l’aménagement et l’urbanisme sont parfois confondus avec l’architecture, la géographie, le génie civil ou les études urbaines et que Klaus R. Kunzmann, fondateur dans les années 1980 de l’AESOP (Association of European Schools of Planning), pouvait encore écrire, en 2012, « Planning as an independent discipline is still not fully recognized » (Kunzmann, 2012). À cette difficulté s’en ajoute une autre, celle de définir ou plutôt d’identifier précisément les cadres théoriques qui fondent la recherche en aménagement et urbanisme qui semble butiner par ci par là plus que s’appuyer sur un corpus clairement identifié : on en aura un bon aperçu en assistant aux congrès annuels de l’AESOP (depuis 1987) ou bien aux rencont...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sabine Barles, « L’aménagement et l’urbanisme : disciplines de l’interface, interdisciplines », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 56-1 | 2018, mis en ligne le 25 mai 2021, consulté le 10 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ress/4043 ; DOI : 10.4000/ress.4043

Haut de page

Auteur

Sabine Barles

Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne
sabine.barles"at"univ-paris1.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page