Navigation – Plan du site
Quelle place pour l'aménagement et l'urbanisme dans les sciences sociales

La bifurcation infrastructurelle

Comment compléter les théories urbaines sur les réseaux techniques urbains ?
Infrastructural bifurcation. How to enrich the urban theories dealing with urban technical networks?
Daniel Florentin
p. 241-262

Résumés

Depuis une vingtaine d’années, on assiste, principalement en Europe, à une transformation majeure des modalités de fonctionnement et de gestion des réseaux techniques urbains (eau, chauffage, gaz, électricité). Cette transformation se manifeste, entre autres, par des changements de régime de demande et une baisse de consommation des fluides circulant dans les réseaux, à l’opposé des dynamiques historiques d’évolution des réseaux et en contradiction avec le modèle économique sur lequel ils ont été conçus. Pareille transformation se trouve en fait à la confluence d’interrogations émanant des opérateurs industriels et de questions académiques émergentes, et est même devenue un objectif de politique publique dans le cadre des politiques de sobriété énergétique. Elle signe le premier pas d’une bifurcation infrastructurelle, dont les modalités de fonctionnement constituent le cœur de ce texte.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction : des modèles d’évolution du réseau incomplets
1. De la notion de bifurcation infrastructurelle
2. De la croissance comme moteur à un nouveau régime de demande
2.1. La croissance comme moteur du réseau
2.2. Crise du grand réseau et réseau à régime décroissant
3. Quelles recompositions à l’œuvre dans le réseau à régime décroissant ? Le triple redimensionnement des réseaux
4. Comment compléter les modèles d’évolution des réseaux ?
4.1. Le réseau à régime décroissant est-il un post-réseau ?
4.2. Le réseau à régime décroissant et la recomposition des logiques d’offre et de la demande
4.3. Réseau à régime décroissant et modèles d’évolutions du réseau

Aperçu du texte

Introduction : des modèles d’évolution du réseau incomplets

Dans la grammaire de l’aménagement urbain, la figure du réseau technique joue un rôle central de conjonction et de transformation. Elle alterne, pour reprendre les termes de Jean-Marc Offner (1993) entre la « machine circulatoire », qui permet l’approvisionnement d’une ville en fluides et services essentiels à son fonctionnement, et « l’instrument de territorialisation », qui voit le réseau profondément changer l’organisation du territoire, en le hiérarchisant autour de nœuds et de lignes de circulation. Cette machine circulatoire ne se limite pas à sa seule dimension matérielle et technique mais englobe aussi la firme exploitant le réseau, l’usager et le territoire desservis. Cette approche reprend l’ambition affirmée par Sylvy Jaglin (2005) d’avoir une conception large du réseau, portant sur le service et ceux qui le mettent en œuvre, et pas seulement sur le tuyau ou le câble. Le réseau ainsi compris a longtemps été inextr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Florentin, « La bifurcation infrastructurelle », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 56-1 | 2018, mis en ligne le 25 mai 2021, consulté le 20 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/ress/4060 ; DOI : 10.4000/ress.4060

Haut de page

Auteur

Daniel Florentin

ISIGE – Mines Paris Tech, PSL Research University
daniel.florentin"at"mines-paristech.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page