Skip to navigation – Site map

HomeNuméros56-2Varia« Si je crois à la liberté c’est ...

Varia

« Si je crois à la liberté c’est que je crois à l’égalité »

Philosophie pour une république sociale et pratique de l’égalité autour de 1848
“If I believe in freedom, it’s because I believe in equality”: Philosophy for a social republic and the practice of equality around 1848
Clément Coste
p. 209-239

Abstracts

This article highlights how the Socialist Republicans of 1840‑1850 justified the advent of the Republic. It describes the theoretical justification of the famous republican motto advocated by these “advanced” republicans, focusing on the centrality of the concept of “equality,” without which freedom cannot be effective. At the crossroads of socialism and republicanism, these men of 1848 outlined a theory of social republics and, from a programmatic point of view, proposed a new institutional framework aimed at achieving it. This alternative institutional framework challenged the liberalism of “neo-Smithian” economists who claimed to be in favor of realism against utopia.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2022.
Read it

Outline

Introduction
1. Éloge de l’égalité : pour une philosophique de la République
1.1. Formule ontologique de l’Homme et formule politique de la société
1.2. L’égalité réelle vs « l’égalité virtuelle »
1.3. Réconcilier l’homme et le citoyen
2. Le programme de l’égalité : Blanc, Vidal et Pecqueur à la Commission du Luxembourg
2.1. Le chantier de la démocratie : le Parlement du travail
2.2. L’atelier de l’égalité : les associations coopératives de production
2.3. Financer l’égalité : crédit réel et crédit personnel
3. La critique de l’égalité : la réception par les libéraux
3.1. La science de l’économie politique et l’utopie
3.2. La République sociale en territoire hostile
Conclusion

First lines

Introduction

Un peu d’égalité mais pas trop. L’aphorisme connaît aujourd’hui un relatif succès. Tout au long d’une campagne qui allait le mener aux plus hautes fonctions de la République, Emmanuel Macron expliquait que l’égalité était engendrée par la liberté, que la liberté individuelle recréait les conditions d’une égalité matérielle et qu’il était ainsi opportun de combiner « un peu d’égalité avec un peu de liberté ». Dans son discours d’investiture, le président en appelait à la glorieuse – et orgueilleuse – histoire de France, invoquant l’idée singulière que « le monde [avait] besoin de ce que les Françaises et les Français lui ont toujours enseigné : l’audace de la liberté, l’exigence de l’égalité, la volonté de la fraternité ». Une telle emphase intéresse l’historien des idées avide d’une reconstruction historique des idées économiques sociales et politiques, et par là même désireux de discuter de la singularité de présupposés contemporains en les mettant au regard du passé. L...

Top of page

References

Bibliographical reference

Clément Coste, « Si je crois à la liberté c’est que je crois à l’égalité »Revue européenne des sciences sociales, 56-2 | 2018, 209-239.

Electronic reference

Clément Coste, « Si je crois à la liberté c’est que je crois à l’égalité »Revue européenne des sciences sociales [Online], 56-2 | 2018, Online since 14 December 2021, connection on 13 June 2021. URL: http://journals.openedition.org/ress/4577; DOI: https://doi.org/10.4000/ress.4577

Top of page

About the author

Clément Coste

Sciences Po Lyon, Laboratoire Triangle
clement.coste"at"sciencespo-lyon.fr

Top of page

Copyright

© Librairie Droz

Top of page
  • Logo Cahiers Vilfredo Pareto
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search