Navigation – Plan du site
Présence de Max Weber, la portée d'un classique

La sociologie wébérienne de la domination

L’apport comparé des deux versions
The Weberian sociology of domination: a comparison of the two versions
François Chazel
p. 17-41

Résumés

La comparaison entre les deux versions de la sociologie wébérienne de la domination permet de corriger l’appréciation de Marianne Weber : il ne s’agit pas de deux parties complémentaires d’un seul ensemble. Max Weber procède, dans la seconde version ordonnée autour des types de domination légitime, à une série de clarifications conceptuelles : il réduit la domination à la relation commandement-obéissance ; il y distingue clairement patrimonialisme et patriarcalisme ; il met l’accent sur la féodalité de fief et la relation originale entre seigneur et vassal. Il poursuit cet effort de clarification sur les transformations du charisme (« quotidianisation » et « objectivation »). Ainsi l’ultime version débouche sur une épure conceptuelle et participe d’une logique de fondation. L’intérêt de la première version est tout autre : Weber y propose, à partir de catégories idéaltypiques, une esquisse du développement historique vers la modernité et des obstacles qu’il rencontre, notamment pour les dominations patrimoniale et féodale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Les textes essentiels de la sociologie wébérienne de la domination sont désormais accessibles au lecteur francophone. En effet, si l’on disposait depuis longtemps de la version finale, « Les types de domination », qui constitue le chapitre III de la première partie d’Économie et Société (1971 [1956], p. 219-307), il aura fallu attendre 2013 pour que soit publiée la traduction de la volumineuse première version par Isabelle Kalinowski, La Domination (Weber, 2013b [2005]). Enfin le texte indépendant, vraisemblablement « intermédiaire » quant à sa datation, « Les trois types purs de la domination légitime » a également été traduit pour la revue Sociologie (Weber, 2014a [1922], p. 291-302). Les principales pièces du dossier étant réunies, le temps paraît venu d’en proposer ou tout au moins d’en esquisser une vision synthétique. Il est une autre raison, liée à l’avancement de l’édition des œuvres complètes de Max Weber dans leur langue originale (Max Weber-Gesamtausgabe [MWG]), qui invit...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Chazel, « La sociologie wébérienne de la domination », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 57-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ress/4883 ; DOI : 10.4000/ress.4883

Haut de page

Auteur

François Chazel

Université Paris-Sorbonne, GEMASS
francois.chazel"at"paris-sorbonne.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page