Navigation – Plan du site
Présence de Max Weber, la portée d'un classique

Entre conflit et entente

La théorie wébérienne de la légitimité comme théorie générale du politique
Between conflict and agreement: Weber’s theory of legitimacy as a general theory of politics
Patrice Duran
p. 43-75

Résumés

Un des premiers à évoquer la question de la légitimité politique au sein des sciences sociales, Max Weber avait bien perçu la fragilité de tout ordre politique dès lors qu’il ne saurait y avoir de fondement définitif à l’obligation politique dans un monde sécularisé. C’est tout le mérite de sa réflexion que d’avoir permis l’élaboration d’une théorie de la légitimité qui ne saurait se cantonner à la seule évocation de la célèbre typologie des modes de domination légitime et qui assure ainsi une meilleure compréhension des mécanismes qui fondent le fonctionnement d’un ordre politique. Réfléchir sur la légitimité est une opportunité pour revenir sur la conception même du politique chez Weber comme pour en saisir la modernité et la pertinence à travers l’étude des difficultés actuelles du pouvoir politique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Une problématique sociologique de l’ordre politique
1.1. L’ancrage communautaire
1.2. Le moment de l’État comme cristallisation institutionnelle de la communauté
1.3. La responsabilité comme condition de la légitimité
2. Lectures wébériennes pour le temps présent
2.1. Pour une « démocratie ordonnée »
2.2. ...dans quel État ?
2.3. La force d’un raisonnement
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La sociologie politique wébérienne est largement une sociologie de l’histoire allemande moderne et plus particulièrement de la difficile construction de l’État national allemand (Staatsbildungsprozess). Quel que soit leur degré de généralité, les concepts, dans les sciences sociales, restent toujours plus ou moins marqués dans leur construction par leur indexation à une histoire toujours spécifique. On le voit à la richesse des articles écrits en 1917 comme « Droit de vote et démocratie en Allemagne » et « Parlement et gouvernement dans l’Allemagne réorganisée ». Certes, il s’agit de « textes d’intervention politique » comme les a qualifiés Catherine Colliot-Thélène (2004, p. 83), et Max Weber lui-même a souvent insisté sur le caractère moins scientifique, peu « académique » dirait-on aujourd’hui, de ses écrits politiques. Néanmoins, en dépit de la dimension souvent polémique du propos, il convient de souligner avec force la nature profondément sociologique du raisonneme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrice Duran, « Entre conflit et entente », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 57-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 24 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ress/4957 ; DOI : 10.4000/ress.4957

Haut de page

Auteur

Patrice Duran

CNRS – ENS Paris Saclay, Institut des sciences sociales du politique
patrice.duran"at"ens-paris-saclay.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page