Navigation – Plan du site
Nouvelles études sur la sociologie de Raymond Boudon

Raymond Boudon et la compréhension sociologique

Raymond Boudon and sociological understanding
Jacques Coenen-Huther
p. 157-167

Résumés

Raymond Boudon fut l’un des premiers sociologues de sa génération à reléguer dans les fausses querelles de méthode l’opposition entre compréhension et explication. Il explora la question de la compréhension du point de vue de l’individualisme méthodologique. Sa réflexion s’appuie sur trois postulats interdépendants – individualisme, compréhension, rationalité – constituant la base d’une construction théorique visant à établir la sociologie comme science. De ces trois éléments, la compréhension est le plus difficile à manier. Elle repose sur le pari d’une généralisation possible, autorisant à surmonter toute distance sociale, historique ou culturelle. L’enjeu est l’existence d’invariants du comportement humain permettant de comprendre les motivations de l’acteur par projection de raisons d’agir dépassant les limites des époques et des cultures.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1. Trois postulats interdépendants
2. Une notion ambiguë
3. Un pari théorique et méthodologique
4. Le pari propre de Raymond Boudon
5. Le conscient et l’inconscient
6. Pluralité ou convergence des interprétations

Aperçu du texte

À Raymond Boudon revient le mérite d’avoir été l’un des premiers sociologues de sa génération à reléguer dans « les fausses querelles de méthode » l’opposition entre la compréhension et l’explication, défendue par des auteurs classiques comme Wilhelm Dilthey et Heinrich Rickert. Reprenant l’argumentation esquissée en 1967 (Boudon, 1967, p. 27-28), il déclarait dans son « Que sais-je ? » de 1969, que la notion de compréhension, « loin de définir une méthode caractéristique des sciences sociales », correspond à un moment de toute recherche. Cette phase de compréhension, écrivait-il, est d’importance variable selon les cas mais ne se suffit pas à elle-même et « par conséquent, ne définit pas une méthode » (Boudon, 1969, p. 18-21). Plus tard, Boudon explora la question de la compréhension sociologique de manière plus systématique et plus détaillée, en la mettant en rapport avec l’individualisme méthodologique et la rationalité de l’acteur, dans le cadre de trois postulats offrant une co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Coenen-Huther, « Raymond Boudon et la compréhension sociologique », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 57-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 24 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ress/5136 ; DOI : 10.4000/ress.5136

Haut de page

Auteur

Jacques Coenen-Huther

Université de Genève
jacques.coenen-huther"at"bluewin.ch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page