Navigation – Plan du site
Nouvelles études sur la sociologie de Raymond Boudon

Le multiculturalisme à la lumière de la sociologie de Raymond Boudon

Multiculturalism in the light of Raymond Boudon’s sociology
Simon Langlois
p. 193-207

Résumés

Le pluralisme ethnoculturel contemporain exige de nouvelles réponses et de nouvelles politiques publiques. Le multiculturalisme est une philosophie sociale et une politique publique visant à baliser l’intégration des immigrants dans les sociétés développées. Mais il est aussi une réalité sociologique vécue porteuse de défis nouveaux pour la cohésion sociale. Ces politiques nouvelles conduisent‑elles à un certain enfermement dans les différences culturelles ? La sociologie de Raymond Boudon permet d’expliquer plusieurs difficultés rencontrées dans le processus d’intégration des immigrants tels que les conflits de valeur, le relativisme culturel, les effets de coordination non délibérée et l’agrégation des préférences qui font voir les limites des positions philosophiques de la tradition libérale anglo‑américaine et qui attirent l’attention sur les processus sociaux derrière la diversité des populations partageant le même espace public.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1. Le multiculturalisme canadien
2. Sociologie du multiculturalisme
Conclusion

Aperçu du texte

Le multiculturalisme prend trois formes différentes. Il est à la fois une philosophie sociale, une politique publique plus ou moins officialisée et une réalité sociologique vécue. La sociologie de Raymond Boudon offre des clés originales d’analyse de ces trois formes. Il pose en effet un regard sociologique sur les sociétés qui font face à la diversité ethnoculturelle et il livre de précieuses critiques de la pensée philosophique contemporaine sur ces questions et sur les enjeux des politiques publiques dans les démocraties contemporaines. Si les philosophes nord-américains comme Charles Taylor (1992) et Will Kymlicka (1995, 2001) ont insisté sur les nécessaires changements à apporter dans les institutions publiques et au sein de la majorité en place dans les sociétés ouvertes à l’immigration, ils ont négligé l’analyse sociologique des rapports sociaux nouveaux qu’impliquent l’immigration diversifiée.

L’État et les majorités en place doivent composer avec la diversité des population...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Simon Langlois, « Le multiculturalisme à la lumière de la sociologie de Raymond Boudon », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 57-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 24 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ress/5238 ; DOI : 10.4000/ress.5238

Haut de page

Auteur

Simon Langlois

Université Laval (Québec), Faculté des sciences sociales, Département de sociologie
simon.langlois"at"soc.ulaval.ca

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page