Navigation – Plan du site
Varia

The lion and fox animal spirits of Machiavelli and Pareto

A framework for studying organisational micro-politics
Alasdair Marshall, Patrick Brown et Udechukwu Ojiako
p. 13-40

Résumés

Le présent article vise à offrir une vision nuancée des affects qui participent vicéralement à la formation des attitudes micro-politiques managériales, tout en situant leur émergence au sein d’un large contexte socio-culturel. Pour ce faire, nous nous appuyons sur les « esprits animaux » que sont le « lion » et le « renard » dans le projet de sociologie psycholologique de Pareto que nous éclairons à partir du chapitre XVIII du Prince de Machiavel. Nos idéaux-types managériaux sont considérés à l’aune de leur potential heuristique allégorique, selon que des conditions d’organisation particulières du risque sont susceptibles de les déployer et de les confronter. Ces tendances psycho-affectives prises dans leur contexte sont ensuite raffinées et fondées sur des recherches récentes en psychologie comportementale, à travers lesquelles nous développons leur adéquation à une plus grande variété de situations à risque. Le cadre qui en résulte, mettant en relation les dispositions émotionnelles des leaders avec des contextes de long-terme, nous semble adapté à une recherche interventionnelle sur les modes de management et d’organisation, tout en illustrant combien la tradition réaliste pareto-machiavélienne peut être une source théorique féconde pour les sciences sociales.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Machiavelli’s Theory: Lions and Foxes
1.1. Setting the analytical scene
1.2. The emergence of lions and foxes amidst wolves and snares
2. Pareto’s theory: leonine and vulpine elites
3. Evidence Base
3.1. Validating leonine tendencies via authoritarian-conservative traits
3.2. Validating vulpine tendencies via “dark triad” traits
4. Influences on managerial micro-politics
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

The economist-turned-sociologist Vilfredo Pareto has recently been neglected by social science. Scattered impact across management studies ensures that most management academics possess limited familiarity with his work, perhaps most often through simple business applications of the 80/20 proportionality meme deriving from his law of income distribution. Yet, central to the meaning and significance of Pareto’s contribution, spanning the early elite theory and the later general sociology, is the study of behavioural patterns which pervade social life. More specifically, Pareto’s commentators generally consider distinct “Lion” and “Fox” based behavioural patterns key to understanding him as a theorist of “non-logical conduct”, to use the expression which gave volume 1 of The Mind and Society (translation of Pareto’s major work Trattato di sociologia generale) its title and subject matter (1935 [1916]).

The present paper looks to these patterns’ Machiavellian ancestry, cent...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alasdair Marshall, Patrick Brown et Udechukwu Ojiako, « The lion and fox animal spirits of Machiavelli and Pareto », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 58-1 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/ress/6226 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.6226

Haut de page

Auteurs

Alasdair Marshall

Southampton Business School – Southampton University (UK)
a.marshall"at"soton.ac.uk

Patrick Brown

Department of Sociology, University of Amsterdam (Netherlands)
p.r.brown"at"uva.nl

Udechukwu Ojiako

INRA College of Engineering, University
gojiako"at"sharjah.ac.ae

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page