Navigation – Plan du site
Varia

Articulations et frontières des sciences sociales

La jeunesse intellectuelle d’Eugène Dupréel (1896-1925)
Connections and borders of social sciences : Eugène Dupréel’s intellectual youth (1896-1925)
Margot Elmer
p. 93-116

Résumés

La récente remise en lumière des travaux d’Eugène Dupréel s’est principalement concentrée sur le sommet de sa carrière universitaire. À l’inverse, cet article s’intéresse au début de sa vie intellectuelle, soit à partir de 1896, année de son arrivée en tant qu’étudiant à l’Université libre de Bruxelles, jusqu’en 1925. Cette période présente l’intérêt d’un bouillonnement intellectuel provoqué par l’émergence des pensées sociologiques depuis le milieu du xixe siècle. Eugène Dupréel s’inscrit dans ces débats autant comme témoin, étudiant au sein d’une université perméable aux tensions épistémologiques de son époque, que comme acteur, construisant des théories tributaires de ce contexte. En s’aidant du journal non publié de Dupréel, cet article entend montrer le développement de sa réflexion nourrie d’un appui à trois domaines en pleine redéfinition : une histoire positiviste et une philosophie rationnelle qui vont être renouvelées grâce à une sociologie dont les fondements sont encore grandement discutés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. L’histoire déterministe et ses lois
2. Philosophie de l’histoire de la philosophie et morale empirique
3. La sociologie comme discipline formaliste et support à l’histoire et à la philosophie
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Après être tombée dans un relatif oubli, l’œuvre du sociologue et du philosophe Eugène Dupréel (1879-1967), professeur à l’Université libre de Bruxelles (ULB, dans la suite de l’article) de 1907 à 1950, a connu un regain d’intérêt depuis sa mise en lumière par Gilles Deleuze et Felix Guattari en 1980 (p. 405). Plus récemment, son travail a été l’objet de plusieurs initiatives : dans un article de 2006 de la Revue européenne des sciences sociales (44-134), le sociologue Jacques Coenen-Huther lui a consacré un article tandis qu’un colloque à l’ULB en 2014 autour de sa notion de précarité a mené à une publication en 2018 (Nicolas, 2018). Ces travaux se concentrent principalement sur le sommet de la carrière universitaire et scientifique de Dupréel et prennent majoritairement en compte ses ouvrages de synthèse principaux, soit le Traité de morale en 1932, l’Esquisse d’une philosophie des valeurs en 1939, la Sociologie générale en 1948 ainsi que, dans une moindre mesure, Le R...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Margot Elmer, « Articulations et frontières des sciences sociales », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 58-1 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 13 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/ress/6387 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.6387

Haut de page

Auteur

Margot Elmer

Bruxelles, FNRS – European University Institute
margot.elmer"at"eui.eu

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page