Navigation – Plan du site

AccueilNuméros59-1VariaHenri Janne et la référence au total

Varia

Henri Janne et la référence au total

Henri Janne and the relation to the whole
Jacques Coenen-Huther
p. 77-101

Résumés

Le sociologue Henri Janne (1908-1991) est connu surtout pour son maître‑livre Le Système social (1968) privilégiant la recherche des corrélations par rapport à celle des causes et distinguant l’analyse des faits sociaux en tant que tels et leur relation avec le substrat matériel. L’œuvre porte sur l’interprétation de l’Histoire par la médiatisation du facteur technique et sur le phénomène général de la stratification sociale. Ces travaux s’appuient sur les catégories conceptuelles d’Eugène Dupréel dont Janne fut le disciple. Le mécanisme à la base de toute stratification est le phénomène de la complémentarité plaçant certains individus en position de « termes communs ». Janne, influencé par Robert K. Merton, adopta les cadres conceptuels et les modes de raisonnement du fonctionnalisme. Explorant les relations entre fonction et finalité, il fut amené à construire deux modèles distincts, le modèle fonctionnel et le modèle de la force sociale, pouvant être représentés par une structure en quadrillé issue du croisement d’une stratification horizontale et d’une stratification verticale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

1. Les principales orientations de recherche
2. Deux axes fondamentaux 
3. Histoire et technique
4. Le phénomène de la stratification sociale
5. Henri Janne et le fonctionnalisme sociologique
6. Deux modèles distincts
7. La structure en quadrillé
8. L’État, d’un point de vue sociologique
9. Relations sociales et relations économiques

Aperçu du texte

Henri Janne (1908-1991), sociologue belge d’envergure internationale, fut cofondateur avec Georges Gurvitch de l’Association internationale des sociologues de langue française. Après avoir joué un rôle dans la haute administration de son pays, il accéda en 1952 à la chaire de sociologie générale de l’Université libre de Bruxelles (ULB), succédant ainsi à Eugène Dupréel, philosophe et sociologue de renom. Il n’hésita pas à mettre en exergue à son maître-livre Le Système social (1968) la formule lapidaire : « Il n’y a de sociologie que par référence au total ». Ces quelques mots, introduisant avec sobriété les cinq cents pages d’une œuvre foisonnante, constituent en fait l’énoncé complet d’un programme de sociologie ayant pris au fil des ans des allures encyclopédiques.

Les manuels de sociologie distinguent généralement trois niveaux d’analyse : le niveau microsocial des interactions entre individus, le niveau mésosocial des groupements organisés, enfin le niveau macrosocial des sociét...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Coenen-Huther, « Henri Janne et la référence au total »Revue européenne des sciences sociales, 59-1 | 2021, 77-101.

Référence électronique

Jacques Coenen-Huther, « Henri Janne et la référence au total »Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 59-1 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 23 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ress/7433 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.7433

Haut de page

Auteur

Jacques Coenen-Huther

Université de Genève
jacques.coenen-huther"at"bluewin.ch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page
  • Logo Cahiers Vilfredo Pareto
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search