Navigation – Plan du site

AccueilNuméros60-1VariaÉchange composite et échange pur ...

Varia

Échange composite et échange pur chez François Perroux

Entre homo œconomicus et homo religiosus
Composite exchange and pure exchange in François Perroux : Between homo economicus and homo religiosus
Claire Baldin et Ludovic Ragni
p. 105-140

Résumés

L’article examine les fondements analytiques sur lesquels repose la conception de l’homme que François Perroux promeut pour définir l’« échange composite » par rapport à l’« échange pur » de l’homo œconomicus. Une première partie montre : 1) que l’échange composite constitue une critique du rationalisme des modèles marginalistes et d’équilibre général, 2) que cette critique repose sur une série de concepts qui ont contribué à définir le système que Perroux a toujours défendu (luttes-concours, conflits‑coopérations, coûts de l’homme, dons et transferts contraints). Une deuxième partie démontre que ces catégories trouvent leur origine dans une conception de l’homme qui emprunte aux philosophies spiritualiste et personnaliste. Cette conception de l’homme s’inscrit dans l’œcuménisme chrétien de Perroux et en référence à la doctrine sociale de l’Église. Dans une troisième partie, nous montrons que cette conception trouve écho dans la forme spécifique de corporatisme que Perroux défend.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

1. L’échange composite comme réponse au rationalisme de l’échange pur
1.1. Perroux critique de l’homo calculus
1.2. Perroux critique du réalisme des modèles marginalistes et d’équilibre général
1.3. L’échange composite comme critique des modèles d’optimalité
2. « L’économie de l’homme et de tous les hommes » fondement de l’échange composite
2.1. La conception perrouxienne de l’homme entre allocentrisme et égocentrisme
2.2. Échange composite et don : la réponse d’un économiste chrétien à l’échange pur 
2.2.1. Les « témoins » de l’œcuménisme chrétien de Perroux
2.2.2. Les références de Perroux aux Évangiles et aux Encycliques
3. Le corporatisme comme mise en pratique de l’échange composite
Conclusion

Aperçu du texte

François Perroux adressa une série de critiques sans complaisance à l’école de Lausanne alors qu’il accueillit plus positivement les modèles marginalistes autrichiens (Perroux, 1941a et b). Il adressa aussi de virulents reproches aux divers modèles d’équilibre général (Perroux, 1967a et b, 1975, 1979) et, sur un autre plan, aux thèses marxistes et keynésiennes (Perroux, 1935b, 1963). Perroux reformula souvent ces critiques pour spécifier son propre système d’« échange composite » dès lors que les théories précédentes sont marquées par l’incapacité à tenir compte de l’ensemble des relations de pouvoir et de coopération qui caractérisent les relations humaines. Ces critiques renvoient à trois sources philosophiques dont l’objectif est de saper les fondements de l’échange pur au profit de l’échange composite.

La première a trait à la philosophie personnaliste, principalement d’Emmanuel Mounier (1936), dont Perroux se sert pour remettre en question la figure de l’homo œconomicus en consi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Baldin et Ludovic Ragni, « Échange composite et échange pur chez François Perroux »Revue européenne des sciences sociales, 60-1 | 2022, 105-140.

Référence électronique

Claire Baldin et Ludovic Ragni, « Échange composite et échange pur chez François Perroux »Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 60-1 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 21 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/ress/8485 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.8485

Haut de page

Auteurs

Claire Baldin

Université Côte d’Azur, GREDEG
claire.baldin"at"univ-cotedazur.fr

Articles du même auteur

Ludovic Ragni

Université Côte d’Azur, GREDEG
ludovic.ragni"at"univ-cotedazur.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page
  • Logo Cahiers Vilfredo Pareto
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search