Navigation – Plan du site

AccueilNuméros60-1Annuler la dette publique? Contex...Annulation des « dettes publiques...

Annuler la dette publique? Contexte et mise en perspective d'un débat

Annulation des « dettes publiques » par les banques centrales : un enjeu symbolique

Cancellation of “public debts” by central banks : A symbolic issue
Baptiste Bridonneau
p. 175-191

Résumés

L’article montre en quoi la campagne pour l’annulation des « dettes publiques » détenues par des banques centrales participe d’un programme symbolique ambitieux. Il s’agit d’arrêter de se représenter sous forme de « dettes » des réalités qui n’en sont pas a priori, pour éviter de les performer, c’est-à-dire de les faire exister comme telles en se les représentant ainsi. Il en va du meilleur moyen d’éviter que certains justifient des politiques d’austérité au nom du remboursement de « dettes » qui n’en sont tout simplement pas.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Annuler les « dettes publiques » des Banques centrales pour financer les États par de la monnaie sans dette
2. Annuler les « dettes publiques » des Banques centrales pour désarmer les discours austéritaires
3. Annuler les « dettes publiques » des Banques centrales pour renverser le concept de « dette publique macroéconomique »
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

L’annulation des « dettes publiques » détenues au bilan de l’Eurosystème a récemment été proposée dans le débat public (Bridonneau et Scialom, 2020 ; Bridonneau et al., 2020 ; Dufrêne et Grandjean, 2020a ; Dufrêne et al., 2021). Cette proposition a révélé des clivages théoriques et politiques importants quant au sort dévolu à la « dette publique », clivages qu’il s’agit ici d’exposer et d’analyser.

Le présent article fait le pari d’étudier la problématique de l’annulation des « dettes publiques » détenues par les Banques centrales de façon radicalement pluridisciplinaire. Et pour cause : nous montrerons qu’il n’est pas possible d’aborder cette problématique, à l’instar de la manière dont cherchent à le faire certains éco­nomistes, comme une question de type purement comptable. Il serait malvenu de se demander comment une annulation de « dette publique » par la Banque centrale améliore, par un simple jeu d’écriture, l’état des finances publiques. Une telle erreur nous cond...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Baptiste Bridonneau, « Annulation des « dettes publiques » par les banques centrales : un enjeu symbolique »Revue européenne des sciences sociales, 60-1 | 2022, 175-191.

Référence électronique

Baptiste Bridonneau, « Annulation des « dettes publiques » par les banques centrales : un enjeu symbolique »Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 60-1 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 21 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/ress/8605 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ress.8605

Haut de page

Auteur

Baptiste Bridonneau

Université Paris-Nanterre, EconomiX / ENS Paris-Saclay, IDHES
baptiste.bridonneau"at"gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page
  • Logo Cahiers Vilfredo Pareto
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search