Navigation – Plan du site

Présentation

La Revue des Sciences Sociales est une revue généraliste qui convoque différentes disciplines (sociologie, ethnologie, démographie, parfois histoire ou philosophie) autour d’un thème de société.  Éditée à Strasbourg depuis 1972, la revue exprime une communauté d'approches dessinées par cet ancrage : carrefour de cultures, savoirs et mémoires, mais également pays frontalier et européen, marqué par les conflits et les recompositions. Cette histoire intellectuelle, souvent engagée, résonne avec les défis du monde contemporain. À partir de recherches méthodologiquement solides, la revue se propose d’interroger les représentations, d’analyser les pratiques, de décloisonner les savoirs, de valoriser les différents langages des sciences sociales, dont l’image. La réception des auteurs allemands et l’influence de la sociologie compréhensive, l’amènent à rendre compte du caractère complexe et multiple de l’expérience et à penser la place du sujet dans l'intelligence du social.

Dernier numéro en ligne
60 | 2018
Dépasser les frontières

Sous la direction de Maurice Blanc, Philippe Hamman et Pascal Hintermeyer
Couverture de Revue des sciences sociales, n°60 | 2018
Informations sur cette image
Crédits : © Virginie Wolff

Avec ce numéro, la Revue des sciences sociales continue d’affirmer son choix éditorial, invitant les lecteurs et lectrices à l’exploration et au décentrement du regard, tant par les sujets abordés dans les articles composant le dossier thématique, que par l’architecture de cette nouvelle édition. Les contributions donnent à voir des expressions plurielles du dépassement des limites géographiques. Créées et actualisées dans et par les pratiques quotidiennes, les frontières se font, se défont et se transforment à mesure qu’elles sont franchies, sans jamais cesser d’agir sur nos façons de penser et de faire. L’article proposé dans « Chantiers de recherche » nous offre une autre manière de voyager entre les langues et les cultures. Dans le prolongement de ces observations, une nouvelle rubrique intitulée « Revues d’ailleurs », propose de s’ouvrir à d’autres modes d’intelligibilité du social et met à l’honneur dans ce numéro-ci, Traditiones, une revue slovène d’anthropologie.
Rencontrer d’autres communautés scientifiques, c’est aussi prendre conscience des réalités auxquelles sont confronté·e·s les chercheur·e·s d’ailleurs, comme nos collègues d’Amérique Latine, qui ont perdu de nombreuses archives et documents de travail lors de l’incendie du Museu National de Rio de Janeiro et de la Bibliothèque Francisca Keller. Cet évènement nous renvoie à la disparition, au cours des siècles, de lieux de savoir tels que la Bibliothèque municipale de Strasbourg bombardée en août 1870 lors du siège de la ville par les armées prussiennes ; la Bibliothèque nationale et universitaire de Sarajevo, Vječnica, détruite par les forces serbes de Bosnie en 1992, ou encore la Bibliothèque centrale de Mossoul, victime de Daech, en février 2015.
Ces réflexions, croisant la thématique des frontières avec celle de la mémoire, nous ont amenés au choix iconographique,
Traces de frontières, qui complète ce numéro. Prises en 2018 à Berlin, ces images montrent quelles formes peut prendre l’idée du dépassement des frontières dans une ville dont le territoire a été divisé pendant 28 ans. Elles révèlent le travail de valorisation des vestiges de l’ancien mur érigé entre la RDA et Berlin-Ouest et montrent comment la ligne de démarcation s’est transformée, en prenant un nouveau sens au cours de l’histoire. Ces empreintes laissées dans le présent apparaissent comme le souvenir d’une ancienne séparation, mais aussi comme le témoin d’un dépassement de frontières. Presque invisible, sans s’effacer totalement, l’ancien tracé reste matériellement inscrit de diverses manières : certaines pièces du mur façonnent toujours la ville, en s’imposant de par leur taille et leurs graffitis, devenant des vitrines maintes fois photographiées par les passants. D’autres segments, au contraire, se fondent discrètement dans le paysage urbain. Ces souvenirs en morceaux s’inscrivent dans un projet de société visant à privilégier la construction de ponts à celle de murs.
Sortir de l’entre-soi, c’est aussi apprendre à composer avec les façons d’écrire d’ici et de là-bas : après avoir éprouvé le « dépassement des frontières » de façon intense, en surmontant les obstacles liés à la traduction des contextes, des idées, mais aussi des normes éditoriales, c’est avec joie que l’équipe de rédaction livre ce numéro.


Virginie Wolff

  • Logo DynamE - Dynamiques Européennes
  • Logo Presses universitaires de Strasbourg
  • OpenEdition Journals