Navigation – Plan du site

Accueil

Présentation

La Revue des Sciences Sociales est une revue généraliste qui convoque différentes disciplines (sociologie, ethnologie, démographie, parfois histoire ou philosophie) autour d’un thème de société.  Éditée à Strasbourg depuis 1972, la revue exprime une communauté d'approches dessinées par cet ancrage : carrefour de cultures, savoirs et mémoires, mais également pays frontalier et européen, marqué par les conflits et les recompositions. Cette histoire intellectuelle, souvent engagée, résonne avec les défis du monde contemporain. À partir de recherches méthodologiquement solides, la revue se propose d’interroger les représentations, d’analyser les pratiques, de décloisonner les savoirs, de valoriser les différents langages des sciences sociales, dont l’image. La réception des auteurs allemands et l’influence de la sociologie compréhensive, l’amènent à rendre compte du caractère complexe et multiple de l’expérience et à penser la place du sujet dans l'intelligence du social.

Dernier numéro en ligne
66 | 2021
Secrets et silences

Sous la direction de Nicoletta Diasio et Régis Schlagdenhauffen

Secrets et silences sont constitutifs des relations de parenté. L’objectif de cette livraison est de déplier ce lien, d’approfondir ce que les secrets et les silences produisent dans trois domaines : dans la transmission entre générations des violences collectives et des événements traumatiques ; dans les formes de filiation et de sexualité pensées comme autrement légitimes ; dans la mise en récit de soi et d’une histoire familiale en situation de discrédit.

Dans un dialogue à trois, Nicolas Adell, Serge Tisseron et András Zempléni discutent de la place du secret en ethnologie et dans la psychanalyse et de la manière dont il constitue autant une contrainte qu'une ressource.

Le portfolio d’images de l’artiste Arno Gisinger donne concrétude à l’absence en révélant comme tout silence se déploie par des traces matérielles.

La reproduction d’un texte de Martine Segalen sur la distinction entre aînés et cadets dans les sociétés égalitaires nous permet, enfin, de rendre hommage à une grande figure de l’ethnologie européenne récemment disparue et de rappeler à quel point cette spécialiste de la famille a su combiner une pluralité d’approches où se nouent vision d’ensemble et rigueur du détail.

Nicoletta Diasio

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search